Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 23:21

Audiolib 2017 -  11 h 03 - lu par Lila Tamazit

La narratrice, d'origine iranienne, patiente dans la salle d'attente d'un hôpital parisien. Pour tromper l'ennui mais aussi parce que les circonstances s'y prêtent (nous comprendrons pourquoi par la suite), Kimiâ laisse s'envoler ses pensées vers l'Iran, son pays de naissance. Elle songe à ses ancêtres, des personnages haut en couleur et revisite son enfance dorée avant que les circonstances politiques ne contraigne sa famille à s'exiler en France.

Ce roman revêt la forme d'un conte quand la narratrice parle de ses ancêtres. C'est aussi un roman historique qui nous plonge dans l'histoire de l'Iran depuis un siècle. J'y ai vu également un roman d'apprentissage. La jeune exilée, un peu rebelle, doit trouver sa place dans une société dont la culture est aux antipodes de celle de son pays d'origine. D'autres thèmes sont abordés, que je tairai pour préserver le suspense. 

Il faut s'accrocher, au début du roman, car les personnages sont nombreux : des oncles, des tantes, des voisins et voisines... Les noms ne sont pas simples à retenir, surtout en audio mais heureusement, une liste nous est proposée à l'intérieur de la pochette du CD. C'est la première fois que je vois cela, c'est une heureuse initiative. Habituellement, je fais moi-même une liste, quand les personnages sont nombreux et (ou) à consonance étrangère.

Comme souvent chez Audiolib, un entretien fort intéressant nous est proposé en fin de CD. L'auteure nous éclaire sur sa démarche d'écriture ainsi que sur les aspects autobiographiques (partiels) du roman. Comme Kimiâ, Négar Djavadi a fui l'iran pour la France en traversant à cheval, avec sa mère et sa soeur, les montagnes du Kurdistan.

Sans être tout à fait un coup de coeur, c'est une lecture que j'ai beaucoup appréciée. Le talent de l'auteure est de parvenir à faire cohabiter harmonieusement les nombreux sujets abordés tout en soignant la forme, très originale. Ce n'est pas pour rien qu'elle a obtenu "le prix du style"

Ce roman sera certainement bien placé dans mon classement pour le prix audiolib.

 

 

Une lecture commune avec Valérie et Enna pour "Ecoutons un livre"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laeti 24/05/2017 10:57

Je suis assez tentée par ce roman depuis sa sortie et en plus il a été récompensé en Belgique en obtenant le Prix Première :)

Sylire 30/05/2017 22:10

@Laeti : c'est un roman très original, que je conseille !

Antigone 21/05/2017 10:29

J'ai lu des avis beaucoup plus mitigés sur ce titre alors j'hésite vraiment...

sylire 23/05/2017 13:24

@Antigone : dans ce cas, il va falloir te faire ta propre idée...

Alex-Mot-à-Mots 19/05/2017 11:59

Je ne savais pas que ce roman avait obtenu le prix du style. C'est amplement mérité.

sylire 23/05/2017 13:24

@Alex : je trouve aussi. Le style est original.

gambadou 18/05/2017 10:09

Lu en format papier, et il m'a fallu souvent revenir en arrière pour ne pas me mélanger entre tous les personnages. Peut-être pas évident en audio.

sylire 23/05/2017 13:23

@Gambadou : Enna n'a eu aucun souci mais moi, j'avoue que la liste m'a bien aidée.

Valérie LAFITTE 16/05/2017 21:05

Pareil pour moi, il sera dans mon top 3.