Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 10:28
Audiolib 2015 (Stock 2014) - 4 h 46 - lu par Bernard Gabay
Audiolib 2015 (Stock 2014) - 4 h 46 - lu par Bernard Gabay

"Quel diable s’est ingénié à faire concorder autant d’erreurs jusqu’à un impact aux probabilités nulles ou presque ?"

A mi-chemin entre le roman et le documentaire, "Constellation" raconte le crash du "Constellation", le 28 octobre 1949. L'avion emportait aux Etats-Unis des célébrités et des anonymes. Parmi les personnalités, se trouvaient le Boxeur Marcel Cerdan (amant d'Edith Piaf) et la jeune violoniste Ginette Neveu. Quarante-neuf personnes se rendaient aux Etats-Unis par ce vol, certaines par un hasard de dernière minute, d'autres auraient dû s'y trouver et ont vu leur séjour ajourné par un concours de circonstances qui leur a sauvé la vie.

Le hasard est au centre de ce récit. Le hasard qui a provoqué le crash, celui qui a désigné ces quarante-neuf victimes plutôt que d'autres. Tout au long de son récit, Adrien Bosc essaye de comprendre l'enchaînement des faits qui a mené à la catastrophe. Un chapitre sur deux déroule la chronologie de la catastrophe, du départ de l'avion à l'enquête qui a suivi la découverte de l'épave. Les autres chapitres sont consacrés aux passagers, célèbres ou inconnus. Il y a une progression vers le drame qui crée une tension, bien que l'on connaisse bien entendu, dès le départ, l'issue du vol. La diversité des histoires personnelles est frappante. J'ai été touchée, notamment, par le triste destin de ces bergers basques partis tenter leur chance en Amérique. Une autre histoire m'a particulièrement marquée, celle du violon de Ginette Neveu. En visionnant la vidéo ci-dessous, très émouvante, vous comprendrez ce qu'il en est de cette histoir.

Mon intérêt pour ce texte n'a pas été uniforme tout au long de mon écoute, j'ai décroché plusieurs fois. Pourtant, je pense que c'est un des titres de la sélection qui me restera le plus longtemps en mémoire en raison de la façon assez originale de l'auteur de traiter le sujet. Par ailleurs, je suis allée visionner des vidéos, des coupures de journaux, pour mettre des images sur ce que j'entendais.

Une lecture globalement intéressante.

Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2015
Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2015

.

Challenge 1 % rentrée 2014 (19ème)
Challenge 1 % rentrée 2014 (19ème)

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 14/06/2015 13:34

Je le lirai/écouterai sans doute l'année prochaine !!!

sylire 14/06/2015 22:05

@Géraldine : aucun problème, il n'aura pas pris une ride ;-)

Alex-Mot-à-Mots 11/06/2015 15:02

Audio ou pas, il ne me tente pas.

gambadou 10/06/2015 20:17

Il tourne dans mon groupe de lecture, mais les différentes critiques "moyennes" ne me donne pas vraiment envie de le lire

sylire 10/06/2015 22:37

@Gambadou : je ne suis pas totalement séduite non plus en raison de quelques passages moins intéressants mais je suis contente de l'avoir lu tout de même.

Aifelle 09/06/2015 13:08

C'est un thème qui ne m'attire vraiment pas. Il y a eu une lecture par l'auteur lui-même la semaine dernière à Rouen, je n'y suis pas allée, pour te dire mon peu d'intérêt ...

sylire 09/06/2015 13:14

@Aifelle : le Prix a été l'occasion pour moi de découvrir ce titre qui n'était pas dans mes priorités. Au final, je ne le regrette pas.