Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 23:02
01-2015 - Collection Quai Voltaire, La Table Ronde - Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff
01-2015 - Collection Quai Voltaire, La Table Ronde - Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff

Marié, un enfant, Gladwyn habite un pavillon de la banlieue londonienne. Il se complaît dans sa petite vie tranquille mais rumine quelques frustrations, notamment celle de vivre dans un lieu d'une grande banalité, alors qu'il rêve d'habiter à la campagne. Pour sa femme Blythie, mère de famille modèle et épouse attentionnée, il n'en est pas question. Elle veut bien faire des tas de concessions mais pas celle-là. Leur vie de couple ne pâtit pas de ce désaccord mais cette épine dans le pied de Gladwyn facilite peut-être le passage à l'acte lorsqu'il rencontre Lara, jeune et jolie jeune fille, habitant seule à la campagne. Avant qu'il ne succombe aux charmes de la belle, nous assistons aux atermoiements de Gladwyn (j'y vais ou j'y vais pas ?) puis à ses remords. Gladwyn est le type d'homme qui veut le beurre et l'argent du beurre : le confort du mariage et l’excitation de la relation extra-conjugale.

Sur un ton tragi-comique, Angela Huth analyse les ressorts de l'adultère : la culpabilité, la lâcheté, le mensonge... Certains passages sont assez drôles comme les trouvailles de Gladwyn pour camoufler sa double vie (il ment aux deux femmes) ou les cafouillages inévitables (le diable est dans le détail). L'histoire a le côté comique du vaudeville mais ne se limite pas à cela. Angela Huth a un talent fou pour nous embarquer dans ses histoires, créant des ambiances dans lesquelles on se sent particulièrement bien. J'ai souri intérieurement en observant cet homme (assez lâche, il faut bien le dire) se débattre avec sa conscience, tout en essayant de deviner le dénouement de l'histoire. J'avais imaginé l'éventualité d'une telle issue tout en me disant qu'Angela Huth n'oserait pas. Et bien si !

Un très agréable moment de lecture.

Mentir n'est pas trahir - Angela Huth

Le mois anglais, c'est chez Titine, Cryssilda et Lou

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dan 04/01/2016 16:20

Bonjour,
j'ai trouvé votre commentaire sur un autre site, et il est le seul qui reflétait mon ressenti : les autres lectrices voulaient un roman d'amour,(et déploraient la fin); or c'est une observation volontairement distanciée, critique, grinçante et pince-sans-rire de l'inévitable trio (à la sauce anglaise). Le tout, très humain, on adhère à tous les points de vue; très fort ! Bien aimé.

sylire 04/01/2016 20:41

@Dan : merci pour votre commentaire.
Ce livre est un excellent souvenir de lecture que je suis ravie de partager avec vous.

Géraldine 14/06/2015 13:40

j'aime bien les tons tragi-comiques, alors pourquoi pas ?!

sylire 14/06/2015 22:04

@Géraldine : à tenter !

Emma 09/06/2015 14:49

Voilà un petit moment que je veux lire cette auteure, mais je ne suis ps sûre de la découvrir par celui-ci.

Alex-Mot-à-Mots 08/06/2015 11:42

Des auteurs qui osent tout !

sylire 08/06/2015 09:31

@Valérie : c'est assez loin de ton univers habituel mais ça vaut le coup de tenter.