Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 23:31
Belfond 2009 - 192 pages
Belfond 2009 - 192 pages

Toni Morisson est une écrivaine afro-américaine née dans une famille ouvrière de l'Ohio, dans les années 30. Prix Nobel de littérature en 1993, elle a écrit de nombreux romans sur le thème de la misère sociale des noirs aux Etats-Unis, hier et aujourd'hui.

J'ai découvert sa plume grâce à son avant-dernier roman "Home". De prime abord, son style m'avait un peu déconcertée. Ce n'est qu'au bout de quatre-vingt pages (sur cent cinquante) que j'avais commencé à apprécier ma lecture auparavant à trouver une cohérence à l'histoire. Cette fois, familiarisée au style de l'auteure, j'ai abordé "Un don" plus sereinement, sans chercher à tout comprendre mais en restant toutefois très concentrée sur ma lecture.

Habituellement, je rédige un bref résumé des livres que je présente. Je ne vais pas le faire pour "un don" car j'aurais l'impression de trahir l'esprit de ce roman qui se présente sous la forme d'un puzzle dont il faut assembler les pièces. Je vous dirai simplement que le personnage principal est une jeune fille noire que sa mère a donné un voyageur en échange d'une dette, quand elle était enfant. Nous sommes au 17ème siècle et la plupart des noirs sont réduits à l'esclavage. Le livre commence par un monologue assez obscur de Florens; il prendra sens peu à peu quand nous découvrirons l'histoire de la jeune fille. Le dernier chapitre, magnifique donne la parole à la mère Florens, nous livrant les dernières pièces du puzzle. Avant cela, nous découvrons les habitants de la ferme où vit Florens, la façon dont ils vivent et les relations entre eux. Il y aurait beaucoup à dire car le roman est très dense.

"Un don" est une l'histoire d'amour entre une mère et une fille, entre une esclave et un affranchi, entre un homme et sa maison. La notion de "Liberté" est au centre du roman, mais elle ne se concerne pas que l'esclavage. D'autres formes de liberté sont évoquées. La phrase de ce livre que je retiendrai est celle que prononce la mère de Florens à fin du roman et dont voici un extrait : "recevoir le pouvoir de dominer autrui est chose difficile, s'emparer de force de ce pouvoir est chose erronée, donner ce pouvoir à autrui est chose mauvaise".

L'écriture de Toni Morisson, riche et envoûtante, est à découvrir absolument (mais il est vrai qu'elle demande un certain effort de concentration et d'attention).

Un don - Toni Morrison (blogoclub)

.

Un don - Toni Morrison (blogoclub)

Lu dans le cadre du blogoclub qui proposait, pour ce premier septembre, une lecture au choix de l'oeuvre de Toni Morrison.

Les liens des participants :

Home : Lisa - Hélène - Denis

Un don : Enna - zarline

Délivrances : Gambadou - Laure

Tar Baby : Florence

Sula :Titine

Beloved : claudialucia - Elettre

Le 1er décembre, nous lirons un titre qui contient un prénom. Nous attendons les suggestions des blogoparticipants pour procéder au vote.

Un don - Toni Morrison (blogoclub)

1er jour du mois américain organisé par Titine.

Un don - Toni Morrison (blogoclub)

Le roman n'est pas situé géographiquement, j'ai donc décidé de le classer dans l'état de naissance de l'auteure, l'Ohio, pour mon défi "50 romans, 50 états".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jerome 19/10/2015 15:20

Coucou ! Ce livre m’a permis de découvrir Toni Morrison, une romancière de talent. Avec ce récit, elle met en scène une histoire touchante et des personnages envoûtants.

Itzamna 04/10/2015 07:40

Rien ne sert de courir, il faut partir à temps... Seulement voilà, quand on n'accroche pas, il faut quand même courir un peu pour arriver dans les délais. Commencée début août, je ne suis pas parvenue à boucler ma lecture de Beloved pour le 1er septembre. Tant pis, le livre est maintenant lu et le billet terminer. Un beau thème, une belle histoire... mais un style qui m'a totalement déstabilisée. Dommage.
http://itzamna-librairie.blogspot.fr/2015/10/beloved-toni-morrisson.html

Géraldine 07/09/2015 19:05

J'avais adoré Home, alors pourquoi pas tenter la lecture de ce nouveau titre !

Alex-Mot-à-Mots 02/09/2015 10:13

J'avais adoré Beloved, moins les suivants.

zarline 01/09/2015 22:53

J'ai également lu ce titre pour le Blogoclub et j'ai apparement un peu plus peiné que toi. Peut-être parce qu'il s'agissait de ma première rencontre avec l'auteur? J'ai trouvé que le tout ne décollait pas vraiment...
Mon billet ici: http://unmomentpourlire.blogspot.ch/2015/09/a-mercy-un-don-de-toni-morrison.html