Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 00:36
Thélème - Lu par Paul Barge -  15 heures d'écoute
Thélème - Lu par Paul Barge - 15 heures d'écoute

Stephen King est un auteur que je connais peu, sinon de réputation. Le seul titre que j'avais lu de lui avant "Misery" et sans conviction était "Docteur Sleep", dans le cadre du Prix Audiolib. Si l'envie de récidiver avec "Misery" m'est venue, bien que je n'aime guère les romans d'épouvante, c'est grâce à Delphine de Vigan qui fait référence à ce titre dans son dernier livre "D'après une histoire vraie". J'ai eu envie de découvrir quels étaient les liens entre le roman de King et celui de De Vigan. Le rapprochement entre les deux histoires me saute aux yeux au moment d'écrire mon billet.

Dans " D'après une histoire vraie", une fervente lectrice vient envahir l'univers d'une romancière au point de se rendre indispensable. C'est d'une certaine façon ce qui arrive aussi à Paul Sheldon, le personnage principal de "Misery" car la femme qui s'impose à lui le séquestre et l'oblige à écrire l'histoire qu'elle a envie de lire. Cette femme s'appelle Annie Wilkes et elle est complètement folle. Retenu de force après un accident de voiture qui l'a amoché assez sérieusement, Paul n'a d'autre solution que d’obtempérer et de jouer les Shéhérazade pour tenter de sauver sa peau ou au moins de gagner du temps.

La folie de la geôlière monte crescendo au point que certaines scènes du livre sont effroyables. Paul est totalement dépendant d'Annie à plusieurs titres : pour la nourriture et pour les médicaments dont il est devenu accro. Peu à peu, une sorte de bras de fer haletant s'instaure entre lui et Annie. On se demande comment tout cela va se terminer et on ne voit pas venir la fin. Mais chut, il ne faut pas que j'en dise de trop.

Dans " Misery", Annie amène Paul à réfléchir à la façon de construire une histoire et aux relations entre un auteur et ses personnages. Dans "D'après une histoire vraie", la fameuse "L" fait méditer Delphine sur les relations entre roman et autobiographie. Je vous ai cité les principaux points communs, ceux qui sautent aux yeux, mais il y en a sans doute d'autres.

J'ai apprécié d'écouter ce roman mais je n'aimerais pas voir son adaptation au cinéma. Je pense que je serais traumatisée par la vision de de certaines scènes.

Un bon roman qui m'a donné envie d'approfondir l'oeuvre de l'auteur, en lisant "Shining", autre succès du romancier américain.

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Thélème

Misery - Stephen King (audio)

L'histoire se passe dans le Colorado (challenge 50 romans / 50 états)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cléanthe 11/01/2016 00:42

J'ai enfin decouvert King il y a peu. Et je suis revenu moi aussi de mes préjugés sur cet auteur. L'intéressant chez lui, c'est que l'épouvante n'est pas la clé de l'histoire, mais une réalité humaine, sociale. Je note ce titre et je te conseille à mon tour Salem, que j'ai beaucoup aimé.

sylire 11/01/2016 21:45

@Cléanthe : oui, tu as raison. Merci pour le conseil de "Salem".

gambadou 10/01/2016 17:57

Qu'est ce qu'il m'a fait peur ce livre !

sylire 11/01/2016 21:43

@Gambadou : il y a quelques passages qui m'on donné des sueurs froides.

Manika 09/01/2016 17:14

J'avais adore le film !

sylire 11/01/2016 21:43

@Manika : vous avez été plusieurs a adoré ce film, à ce que je vois.

Lilly 09/01/2016 11:52

J'ai seulement lu le tome 1 de "La tour sombre", donc comme toi je ne connais pas Stephen King (c'est pas faute d'avoir 20 bouquins de lui à la maison...). Tu me tentes bien (et tu me confirmes qu'il faut que je lise le Vigan rapidement). D'ailleurs, je peux lire le dernier Vigan sans avoir lu "Rien ne s'oppose à la nuit" ?
Sinon, pareil, je pourrais pas voir l'adaptation de beaucoup de romans. Trop trouillarde.

sylire 09/01/2016 14:22

@Lilly : je pense que tu peux lire le dernier De Vigan sans avoir lu le précédent. Tu lis un résumé avant pour savoir de quoi il s'en retourne.
Je vois que je ne suis pas la seule à avoir une PAL qui dort.

L'or rouge 08/01/2016 20:03

Je le lis moins maintenant, voulais je dire:0)

sylire 09/01/2016 14:19

@L'or rouge : mon cerveau avait lu "moins"