Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 00:24
Finitude - janvier 2016 - 157 pages
Finitude - janvier 2016 - 157 pages

"A l’école, ma mère avait toujours le même prénom, Mademoiselle Superfétatoire n’existait plus, l’Ordure n’était pas sénateur, Mister Bojangles n’était qu’un bête disque qui tournait comme tous les disques, et comme tout le monde je mangeais à l’heure de tout le monde, c’était mieux ainsi. Je mentais à l’endroit chez moi et à l’envers à l’école, c’était compliqué pour moi, mais plus simple pour les autres".

"Monsieur Bojangles" est un titre de Nina Simone qui tournait en boucle dans le salon du narrateur quand était enfant. Sa mère, qui aimait danser, ne s'en lassait pas. Cette mère, c'est le personnage central du livre. C'est autour d'elle que s'est construit la vie de la famille. On comprend assez vite pourquoi. Fantasque et originale, elle croque la vie à pleine dents, sans cadre ni tabou. La vie est joyeuse dans cette famille qui ne s’embarrasse d'aucune contrainte. Au diable l'école et les convenances !

On rit beaucoup au début du livre, quand l'enfant raconte sa vie quotidienne. Quand le père prend la plume, le ton devient plus grave et l'envers du décor nous apparaît. Assez rapidement, j'ai fait le rapprochement avec "La vie est belle" de Robert Benigni, bien que les deux histoires soient très différentes. Dans les deux cas, par amour, un père offre à son fils une belle histoire comme antidote au désespoir.

L'histoire est centrée sur le couple et son enfant mais deux personnages truculents viennent se greffer au cercle familial : Mademoiselle superfétatoire et "L'ordure". Tous deux participent aux nombreuses fêtes organisées par la mère. Ils sont aussi du voyage quand la famille prend la route pour passer ses vacances dans son château en Espagne. C'est dans ce lieu que l'histoire se termine, je ne vous dirai pas comment, naturellement.

Voilà un petit livre qui fait son petit bonhomme de chemin sur les blogs et qui rencontre un beau succès en libraire. Je ne suis pas surprise. Dans son genre, c'est une petite pépite.

Les avis de Noukette - Aifelle - Gwenaelle - Jérôme - Keisha

Je remercie l'agence Anne et Arnaud pour la découverte.

Je vous laisse en compagnie de Monsieur Bojangles...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leiloona 26/03/2016 17:17

Oh comme je l'ai aimé moi aussi ! ♥

sylire 27/03/2016 18:59

@Leiloona : il a du charme ce petit roman et un ton inhabituel.

Noukette 25/02/2016 12:20

Un vrai bonbon ce roman, j'ai adoré !

sylire 27/02/2016 14:31

@Noukette : il a beaucoup de succès. Dans les librairies, il est mis en avant, y compris à la FNAC.

zazy 21/02/2016 17:23

Je l'ai noté, mais je verrai après juin : les livres du prix l'express d'abord

sylire 21/02/2016 20:26

@Zazy : oui, il vaut mieux que tu te concentres sur le prix pour l'instant.

Emma 21/02/2016 07:41

Tentant mais il me semble avoir lu un avis très mitigé mais je ne me souviens plus chez qui...

sylire 21/02/2016 20:25

@Emma : il y a eu au moins un billet mitigé, oui, mais je ne sais plus sur quel blog. La plupart des blogueurs ont aimé, toutefois.

gambadou 20/02/2016 21:38

J'ai proposé le titre à mon groupe de lecture, pour celles qui n'ont pas encore acheté leur nouveauté. J'espère que quelqu'un va craquer !

sylire 20/02/2016 23:01

@Gambadou : je l'espère pour toi !