Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 23:55
lu par Raphaël Enthoven - sept 2015 (1946) - 7 h 35
lu par Raphaël Enthoven - sept 2015 (1946) - 7 h 35

Primo Levi est né en 1919 en Italie, dans une famille bourgeoise d’origine juive. En 1943, il vient tout juste d’adhérer à un mouvement de résistance, quand il est arrêté et déporté à Auschwitz. Il en ressortira miraculeusement en janvier 1945 après avoir connu l’enfer, qu’il raconte et analyse dans « Si c'est un homme ».

Primo Levi nous explique comment, conçu pour broyer l’individu, le camp de concentration fabrique des sous-hommes dont la seule préoccupation est de tenter de survivre. Devenu esclave, affamé et luttant contre les maladies, le détenu doit faire face à une organisation complexe qu’il doit intégrer au plus vite pour avoir une petite chance de rester vivant. S’ajoute à cela, une lutte perpétuelle entre détenus pour conserver le peu de biens qu'ils détiennent individuellement. Chacun doit faire preuve de ruse pour ne pas mourir de froid ou d’épuisement, quitte à pénaliser les autres. Ce qui impressionne, dans l’expérience personnelle de Primo Levi c’est sa lucidité de tous les instants et sa capacité à rester un homme quoi qu’il arrive, réussissant même à nouer des relations d’amitié. De constitution plutôt faible, c’est son mental qui l’a sauvé (et la chance).

Dans son récit, Primo Levi s’exprime calmement, sans haine ni passion. Grâce à la réflexion philosophique qu'il retire de sa terrible expérience, il nous apporte des clés pour une meilleure compréhension de l'être humain.

J'ai lu pour la première fois ce livre en 2010 (en version papier). Je croyais m'en souvenir parfaitement et pourtant j'ai redécouvert le texte. Sans doute cette impression est-elle liée à l'interprétation du philosophe Raphaël Enthoven. Une interprétation qui, je dois le dire, m'a un peu déconcertée dans un premier temps. Je me souvenais d'un texte assez froid, d'une description presque clinique des faits. Ce n'est pas ce qui ressort de l'interprétation de R. Enthoven, qui humanise le récit par la modulation de sa voix. Son intonation fait ressortir notamment l'ironie dont fait parfois preuve Primo Levi et qui m'avait échappé à la première lecture. Dans la postface, Raphael Enthoven s'exprime sur la difficulté de donner une âme à un texte sans le dénaturer, je pense qu'il a réussi ce challenge. Ce n'était pas gagné, selon moi, dans la mesure où le philosophe s'exprime habituellement de façon plus maniérée.

Deux bonus nous sont offerts par la version audio, ce qui est toujours appréciable : une interview de Primo Levi et la postface de Raphael Enthoven. La deuxième partie de cette postface, très philosophique, m'a un peu perdue en cours de route mais l'ensemble apporte des clés de compréhension pour ce texte essentiel du XXème siècle.

Une bonne façon de redécouvrir "Si c'est un homme" qu'il faut avoir lu (voire relu) dans sa vie.

Les avis des copines qui participent au Prix : Enna - Meuraie - A propos de livres

Si c'est un homme - Primo Levi

Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2016​

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Violette 30/04/2016 17:12

deux réactions : je ne sais pas si j'arriverais à "écouter" ce texte si dur... mais ça m'intrigue de savoir de quelle manière il est lu.

Sylvie 30/04/2016 22:54

@Violette : franchement, j'ai trouvé moins dure la version audio que la version papier.

gambadou 26/04/2016 21:16

Lu il y a assez longtemps. Une relecture me ferait du bien en effet.

sylire 26/04/2016 22:35

@Gambadou : je te le conseille si l'occasion se présente pour toi.

Saxaoul 25/04/2016 17:18

J'avais peur que cela soit plombant mais ça ne l'est pas du tout en version audio. Une belle surprise !

sylire 25/04/2016 19:00

@Saxaoul : oui, c'est une belle surprise. Pour l'instant, tout le monde paraît emballé par cette version audio.

Aifelle 25/04/2016 13:18

Lu il y a longtemps, une relecture ne serait pas inutile.

sylire 25/04/2016 18:59

@Aifelle : je suis certaine que tu serais surprise de le redécouvrir.

Bibliza 25/04/2016 13:05

Si c'est un homme ! Un incontournable !

sylire 25/04/2016 18:59

@Bibliza : oui, tout à fait...