Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 14:21

Je termine ma présentation des livres du Prix Audiolib 2016 par les deux ouvrages que j'ai abandonnés, pour des raisons différentes.

L'assassin qui rêvait d'une place au paradis - Jonass Jonasson

Audiolib 2016 - lu par Féodor Atkine - 8 h 25
Audiolib 2016 - lu par Féodor Atkine - 8 h 25

Présentation de l'éditeur :

Après trente ans de prison, Johan Andersson, alias Dédé le Meurtrier, est enfin libre. Mais ses vieux démons le rattrapent vite : il s’associe à Per Persson, réceptionniste sans le sou, et à Johanna Kjellander, pasteur défroqué, pour monter une agence de châtiments corporels. Des criminels ont besoin d’un homme de main ? Dédé accourt ! Per et Johanna, eux, amassent les billets. Alors, le jour où Dédé découvre la Bible et renonce à la violence, ses deux acolytes décident de prendre les choses en main et de le détourner du droit chemin… Après son vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, son aanalphabète qui savait compter, c’est à un malfrat repenti que Jonas Jonasson donne une seconde chance.

Mon avis :

Autant le dire tout de suite, cette écoute avait très peu de chance de me plaire. Je suis très difficile en matière de littérature humoristique et j'avais abandonné du même auteur "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", lassée du côté répétitif des "loufoqueries". Je dois dire par ailleurs que je n'aime pas les auteurs qui exploitent inlassablement le même filon, ce qui est franchement le cas ici.

Sans grande surprise, j'ai donc abandonné très vite cet ouvrage, incapable de m'y intéresser. Après avoir écouté trois fois la première plage, sans parvenir à empêcher mon esprit de vagabonder, j'ai déclaré forfait. De toute évidence, Jonas Jonasson n'est pas un auteur pour moi.

Je précise que le lecteur, Fédéor Atikine, n'y est pour rien. J'avais beaucoup aimé son interprétation d'autres livres audio (le vieux qui lisait des romans d'amour, le quatrième mur...).

Les avis (tous plus que mitigés) de :Sandrine - Enna - A propos de livres - Estelle

Boussole - Mathias Enard

Audiolib 2016 - lu par l'auteur - 18 heures
Audiolib 2016 - lu par l'auteur - 18 heures

Présentation de l'éditeur :

Dans son appartement viennois, Franz Ritter, musicologue épris d’Orient, cherche en vain le sommeil, dérivant entre fièvre et mélancolie, songes et souvenirs qu’habitent les images de l’insaisissable Sarah, spécialiste de l’attraction du Grand Est sur les aventuriers, les savants, les artistes occidentaux. Ainsi se déploie un monde d’orientalistes animés d’un désir de découvertes que l’actualité contemporaine vient gifler. Et l’écho de leur élan brisé résonne dans l’âme des personnages comme il traverse le livre. Roman nocturne, enveloppant et musical, tout en érudition généreuse et humour doux-amer, Boussole est une déclaration d’admiration, une quête de l’autre en soi et une main tendue – comme un pont jeté entre l’Occident et l’Orient, bâti sur l’inventaire amoureux de siècles de fascination et d’influences indélébiles, pour tenter d’apaiser les feux du présent.

Mon avis :

Boussole avait des chances de me plaire. J'ai lu et beaucoup aimé de Mathias Enard "Parlez moi de batailles, de rois et d'éléphants" et "Rue des voleurs". Le thème évoqué, à savoir l'orientalisme, m'intéressait et j'étais curieuse d'en apprendre plus sur le sujet. Malheureusement, en dépit de ma bonne volonté, je ne suis pas parvenue à me concentrer sur cette écoute.

Je pense que le lecteur, qui n'est autre que l'auteur lui même, y est pour beaucoup. Il lit son texte de façon soporifique. Comme c'est un texte ardu, je n'ai pas réussi à passer outre ces problèmes d'intonation et de voix. La perspective de dix-huit d'heures d'écoute dans ces conditions a eu raison de ma motivation Je ne sais pas si la version papier serait parvenue à m'intéresser davantage et je ne le saurai sans doute jamais car cette tentative infructueuse m'a ôté le goût récidiver sous une autre forme.

Sandrine et Enna partagent mon avis.

Je n'ai pas de regrets par rapport à ces deux abandons. Il est normal de ne pas tout aimer quand on lit une sélection pour un Prix.

Deux abandons (livres audio)

Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2016

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Violette 27/05/2016 10:46

j'aurais certainement abandonné Boussole :) Je n'ai jamais laissé tomber des lectures audio mais bon sang, comme j'ai du mal à en trouver qui me conviennent. En ce moment, j'écoute des nouvelles de Munro, c'est bien mais pas adapté au support audio (d'après moi)!

sylire 28/05/2016 15:56

@Violette : j'abandonne peu quand je choisis moi-même. Pour un prix, c'est différent. Dommage pour les nouvelles de Munro.

Alex-Mot-à-Mots 26/05/2016 12:08

Quel dommage pour le second : j'avais adoré se lecture.

sylire 28/05/2016 15:55

@Alex : j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose.

Yv 25/05/2016 09:10

Boussole, je ne l'ai pas lu, mais l'autre est décevant, un peu trop léger, il fait passer un moment pas désagréable, mais loin d'être inoubliable

sylire 28/05/2016 15:54

@Yv : un moment pas désagréable ne me suffit pas. Il y a tant à lire... Pour "Boussole", c'est dommage.

gambadou 24/05/2016 20:33

Des styles bien différents !

sylire 28/05/2016 15:54

@Gambadou : c'est le moins que l'on puisse dire. A choisir, si je devais me forcer à en lire un, j'opterais tout de même pour le second.

Valérie 23/05/2016 20:45

Tu me fends le coeur, Sylire ! Il m'a fallu m'y reprendre à deux fois avec Boussole parce qu'il faut une bonne dose de concentration pour plonger dedans. Je comprends qu'on passe à côté, moi j'ai fini par beaucoup aimé la lecture qu'en fait l'auteur.

sylire 23/05/2016 22:34

@Valérie : je suis contente pour l'auteure qu'au moins un membre du jury ait aimé ce livre et notamment l'interprétation.