Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 23:47
Les éditions de Minuit - 2016
Les éditions de Minuit - 2016

J'ai découvert Jean Echenoz avec "14", en version audio. J'avais aimé le texte mais pas l'interprétation (l'auteur lui-même). Quand j'ai découvert son nouvel opus dans la sélection du Prix Relay, je me suis réjouie d'avoir l’opportunité de lire un second titre de l'auteur.

"Envoyée spéciale" est un livre assez "barré" (excusez-moi l'expression mais c'est celle qui me vient à l'esprit). Je ne suis pas une adepte du genre, il faut donc que ce livre soit très bon pour avoir réussi à me faire adhérer à cette histoire totalement fantaisiste. Le personnage central s'appelle Constance. La quatrième de couverture, très courte, résume bien l'intrigue et le ton particulier du livre : "Constance étant oisive, on va lui trouver de quoi s’occuper. Des bords de Seine aux rives de la mer Jaune, en passant par les fins fonds de la Creuse, rien ne devrait l’empêcher d’accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n’est pas toujours très bien organisé".

Ce "On" (parfois nous) est le personnage omniscient du roman. Un personnage à part entière qui met son grain sel à tout va et rend la lecture très vivante. Voici deux exemples : "Car Gang Un-ok s'exprimait dans un français parfait, ce qui nous arrange bien car nous évite la présence d'interprètes, personnages secondaires encombrants sinon témoins gênants dont nous ne saurions que faire ensuite" ou encore "Nous ne prendrons pas la peine de décrire Pak Dong-bok : il ne va jouer qu'un rôle mineur et nous n'avons pas que ça à faire". Ce procédé pourrait paraître lourd mais il n'en est rien grâce à l'humour d'Echenoz. Le dernier chapitre m'a un peu moins emballé que les précédents, je commençais sans doute à me lasser mais cette petite baisse de régime n'a pas entaché mon impression générale.

Et l'intrigue dans tout cela ? Et bien je vous dirai qu'elle est totalement accessoire !

Un style original, une lecture divertissante et un humour qui me correspond bien.

Les avis de Keisha - Zazy - Clara

Envoyée spéciale - Jean Echenoz

C'était ma dernière lecture du Prix Relay des voyageurs lecteurs. Je vous donnerai mon classement très bientôt.

Le site Facebook : https://www.facebook.com/prixrelay/?fref=ts

Partager cet article

Repost 0

commentaires

choup 05/06/2016 17:22

tu me tenterais...moi qui est détesté son "Je m'en vais" lu lors de mes études...j'aime bien les citations que tu mets. Alors si jamais j'y pense en allant à la bibli, pourquoi pas?

sylire 05/06/2016 22:17

@Choup : il semble faire l'unanimité, tu peux y aller sans trop de risques.

dasola 31/05/2016 17:55

Bonsoir Sylire, je me suis régalée à la lecture de ce roman. J'adore l'écriture d'Echenoz et il y a du suspense. En revanche pauvre chien Faust alias Biscuit au destin tragique. Bonne fin d'après-midi.

sylire 01/06/2016 21:04

@Dasola : c'est vrai qu'il est dur avec le chien, Echenoz :-(
Bonne soirée !

Violette 27/05/2016 10:42

j'ai a-do-ré! Le style est décapant, l'humour omniprésent... super!

sylire 28/05/2016 15:59

@Violette : nous sommes d'accord !

Alex-Mot-à-Mots 26/05/2016 12:07

Il tourne dans notre club de lecture. J'ai hâte de le lire.

sylire 28/05/2016 15:58

@Alex : je suis presque certaine que tu aimeras.

Yv 25/05/2016 09:08

Intrigue accessoire, je suis d'accord avec toi, ce qui est le plus important c'est le plaisir de lecture, et franchement, j'en ai pris plein, quel talent ce J. Echenoz !

sylire 28/05/2016 15:58

@Yv : c'est vrai que c'est un régal de lecture. Et quel style ! D'accord avec toi, il faut un sacré talent pour nous faire aimer un livre avec une intrigue aussi rocambolesque.