Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 23:45
Editions l'Archipel - Mars 2016 - 350 pages
Editions l'Archipel - Mars 2016 - 350 pages

Cette biographie raconte, de façon romancée, l'épisode Bruxellois de Charlotte et Emily Brontë, alors qu'elles étaient âgées respectivement de 25 et 23 ans. Charlotte avait réussi à convaincre le Pasteur Brontë de la nécessité, pour elle et sa sœur, d'améliorer leur français dans l'idée d'ouvrir une école à Haworth, leur village natal (ce qu'elles ne feront pas, finalement).

Les voici donc toutes deux pensionnaires à l'école Héger, à Bruxelles. Ce sont des élèves au statut particulier car elles sont plus âgées que les autres élèves. L’adaptation est très difficile pour Emily, assez sauvage et amoureuse de la nature. Elle a le mal du pays. Charlotte, en revanche, se fait bien à sa nouvelle vie. Elle aime se promener dans les rues de la capitale belge, seule ou accompagnée. Hélas, avant la fin de leur séjour, elles seront contraintes de rentrer en Angleterre car leur tante vient de décéder. Charlotte repartira seule à Bruxelles quelque temps après, comme enseignante et élève. La seconde partie de son séjour ne se passera pas aussi bien que la première...

En effet, ce que je ne vous ai pas encore dit, c'est que Charlotte était tombée amoureuse du mari de la directrice, Constantin Héger. On ne sait pas si cet amour était réciproque mais on peut supposer qu'il n'était pas insensible au charme de Charlotte. C'est en tout cas le parti pris de Jolien Janzing. Ce dont on est certain, c'est que la directrice avait fini par s’apercevoir de l'attirance de Charlotte pour son mari et l'avait contrainte à démissionner. De retour en Angleterre, Charlotte, brisée, avait mis des mois à se reconstruire, envoyant à son "Maître", des lettres désespérées.

Le pensionnat Héger
Le pensionnat Héger

Parallèlement à l'histoire de Charlotte et de Constantin Héger, nous suivons l'idylle du roi Belge de l'époque avec une jeune fille de 16 ans issue de la bourgeoisie. Le parallèle est intéressant. Ce que j'ai aimé également dans ce roman, ce sont les descriptions de la vie des différentes classes sociales et de leur cohabitation, au 19ème siècle, à Bruxelles.

Avec une biographie romancée, il faut accepter, bien-entendu, la subjectivité de l'auteur. Je l'ai fait volontiers mais j'ai ressenti le besoin, une fois le roman terminé, de me documenter pour démêler le vrai du vraisemblable.

C'est une lecture agréable et intéressante pour qui s'intéresse aux soeurs Brontë.

Cette année, les anglais célèbrent le bicentenaire de la naissance de Charlotte Bronte. Je suis ravie de lui rendre avec ce billet, un petit hommage à l'occasion du mois anglais.

Charlotte
Charlotte

Je remercie Les éditions Archipel et l'agence LP conseils

L'amour caché de Charlotte Brontë - Jolien Janzing

Le mois anglais, c'est chez Cryssilda et Lou

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fleur 10/07/2016 11:12

J'avais bien aimé le roman "Le professeur" de Charlotte Brontë et en lisant ton billet, j'imagine qu'il est largement inspiré de son histoire personnelle. Du coup, je suis très tentée par ce roman, que je note sur ma LAL !

sylire 10/07/2016 12:47

@Fleur : je pense effectivement que les deux lectures se complètent bien. De mon côté, il faut que je lise le professeur.

Antigone 19/06/2016 18:37

Très intéressante cette histoire secrète !! ;) Je note.

sylire 19/06/2016 19:15

@Antigone : oui, c'est intéressant et c'est une pièce non négligeable du puzzle Bronte.

gambadou 19/06/2016 16:29

Est ce parce que c'est leur bicentenaire que l'on voit fleurir plein de livres sur les sœurs Brontë ?

sylire 19/06/2016 19:14

@Gambadou : c'est le bicentenaire de la naissance de Charlotte, oui, mais je ne sais pas si c'est pour cela qu'il y tant de biographies des soeurs Bronte. Peut-être.

Lou 18/06/2016 23:30

Je n'avais pas du tout repéré ce titre, vilaine tentatrice !!:) Je me méfie un peu des biographies romancées (par exemple "Virginia et Vita" en avril, un petite déception tout de même !), mais je te fais confiance et ai bien envie de tenter ma chance ! Et c'est une bonne idée de rendre hommage à Charlotte cette année !

sylire 19/06/2016 10:29

@Lou : je suis intriguée par les soeurs Bronte et j'adore me plonger dans leur histoire, tenter de comprendre la genèse de leurs oeuvres. La meilleure biographie romancée que j'ai lue est "quand j'étais Jane Eyre" de Sheila Kohler mais celle-ci m'a intéressée également. Elle a un angle d'approche original, je trouve. Mais cela reste une biographie romancée (il faut distinguer le vrai du vraisemblable). Comme j'avais lu juste avant une vraie biographie des soeurs Bronte, j'ai trouvé que les deux se complétaient.

keisha 18/06/2016 09:26

Amusant, je viens de lire Le professeur, qui se passe à Bruxelles (auteur, Charlotte)

Sylire 18/06/2016 12:06

@Keisha : sans nul doute "Le professeur" est d'inspiration autobiographique. Il faut absolument que je le lise.