Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:26
Sixtrid -  6 heures 20 - Lu par Marie-Christine Letort
Sixtrid - 6 heures 20 - Lu par Marie-Christine Letort

D'origine espagnole, la mère de la narratrice, nommée Montsé, a partiellement perdu la mémoire mais se souvient parfaitement de l'été de ses quinze ans. Le temps d'une nuit, Montsé avait vécu un amour aussi beau que fugitif avec un soldat français qu'elle n'a jamais revu. Neuf mois plus tard, un enfant était né de cette union. Nous sommes alors au tout début de la guerre civile espagnole mais la jeune fille est tellement absorbée par les conséquences de sa folle nuit qu'elle ne mesure pas vraiment se qui se trame autour d'elle. Dans les mois qui vont suivre, sa vie et celle de sa famille seront pourtant bouleversées par les conséquences de cette guerre fratricide.

L'auteure fait régulièrement s'exprimer Montsé en fragnol (mélange de français et d'espagnol) ce qui rend la narration vivante et souvent amusante. On ressent tout l'amour de Lydie Salvayre pour sa mère. L'auteure s’appuie également sur les écrits de l'écrivain Georges Bernanos sur la guerre d'Espagne et notamment sur le rôle accablant des évêques dans le massacre d'innocents. Ces écrits complètent et éclairent l'histoire familiale de Lydie Salvayre.

On a beaucoup parlé de ce livre dans les médias quand il a obtenu le Prix Goncourt en 2014 et un détail m'avait un peu refroidie : les phrases en espagnol que l'auteur distille au fil de son récit. J'avais tort. Je ne comprends pas cette langue mais je n'ai pas été gênée. Les phrases en espagnol ne sont pas essentielles à la compréhension du texte.

J'ai écouté ce livre à l'occasion de mon séjour à Barcelone. C'était un bon choix pour appréhender ce pan de l'histoire espagnole. Le texte se prête à la forme audio et l'interprétation est parfaite.

Un roman original par sa forme et passionnant d'un point vue historique.

Pas pleurer - Lydie Salvayre (audio)

Lu dans le cadre de Écoutons un livre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 09/07/2016 23:14

Comme toi, je n'étais pas plus tentée que ça par ce roman, mais je ne le suis toujours pas. Ce n'est pas le type de sujet que j'ai besoin/envie de lire en ces temps ci !

Alex-Mot-à-Mots 19/06/2016 12:50

Ce que j'ai préféré dans ce roman : les passages de Bernanos.

sylire 19/06/2016 13:13

@Alex : les passages de Bernanos sont très éclairants et complètent bien la "petite" histoire.

kp 78 17/06/2016 15:44

J'avais bien aimé ce livre et suis contente de voir que c'est partagé. Autour de moi il y a une mode qui veut qu'on boude les lauréats du goncourt. On aurait tort de bouder celui-là ! J'avais un peu d'appréhension quant aux phrases en espagnol. Je ne connais pas cette langue non plus. Finalement cela donne de la crédibilité au récit je trouve. Avec ce roman pas besoin de livres d'histoire, sa seule lecture permet de comprendre les origines du conflit. Un livre marquant pour moi.

Sylire 18/06/2016 20:45

@kP 78 : je ne lis pas systématiquement le Goncourt mais si le thème me tente je ne me prive pas de le lire. J'ai apprécié plusieurs Goncourt même si ce n'est pas le cas tous les ans.
D'un point de vue historique, c'est un livre passionnant, oui.

dasola 16/06/2016 22:16

Bonsoir Sylire, moi non plus, je n'avais pas été trop gênée par les passages en langue espagnol. Un beau roman. Bonne soirée.

Sylire 18/06/2016 20:40

@Dasola : oui, je suis contente qu'il est obtenu le Goncourt. C'est un beau roman, tout à fait abordable.

gambadou 16/06/2016 21:24

Un livre que j'ai bien aimé par son côté historique. J'avais été étonnée par les parties en espagnol non traduites.

sylire 16/06/2016 21:29

@Gambadou : je trouve aussi que le côté historique est très intéressant et traité de façon originale.