Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 23:17
Gallimard août 2016 - 352 pages - traduit de l'Hébreu par Sylvie Cohen
Gallimard août 2016 - 352 pages - traduit de l'Hébreu par Sylvie Cohen

"Toute la puissance du monde ne suffirait pas à transformer la haine en amour. On peut changer un adversaire en esclave, mais pas en ami. Tout le pouvoir du monde serait impuissant à faire d'un fanatique un modéré. Tels sont les problèmes existentiels de l'Etat d'Israël: convertir un ennemi en amant, un fanatique en tolérant, un vengeur en allié. Ai-je dit que la puissance militaire était inutile ? Le ciel nous en préserve ! Une telle ineptie ne me serait jamais venue à l'idée. Je sais comme vous que c'est la force, notre puissance militaire, qui s'interpose entre nous et la mort, à tout moment, même maintenant, pendant que nous parlons. En attendant, user de la force peut nous éviter d'être exterminés, à condition que nous nous rappelions toujours, à chaque instant, qu'elle n'est qu'un moyen de dissuasion. Elle ne réglera ni ne résoudra rien. Elle ne pourra que différer provisoirement la catastrophe".

J'ai découvert Amos OZ en 2012 en parcourant son chef d'oeuvre "Une histoire d'amour et de ténèbres". J'avais été très impressionnée par ce récit très érudit dans lequel l'écrivain israélien évoque ses racines familiales et son enfance à Jérusalem. Cette lecture m'avait permis de mieux comprendre le contexte de la création de l'état d’Israël.

Dans "Judas", il est de nouveau question de la création d’Israël mais le sujet est abordé sous l'angle romanesque. L'intrigue se situe en 1959 à Jérusalem. Le jeune Shmuel Asch se fait embaucher comme garçon de compagnie chez Gershom Wald, un vieil original qui partage sa maison avec une très belle femme qui a l'âge d'être sa fille. Il faudra un peu de temps au jeune homme pour comprendre le lien qui unit ces deux personnes. Bien que le vieil homme dissuade Shmuel se rapprocher d'elle, le jeune homme ne pourra résister à sa troublante beauté.

La principale fonction du jeune homme consiste à discuter à bâtons rompus avec le vieil homme afin d'atténuer sa solitude. Leurs passionnantes conversations tournent autour de l’inépuisable sujet de la cohabitation des juifs et des arabes en Israël mais également du thème de mémoire qu'avait entamé Shmuel avant de renoncer à ses études de théologie : "la question de Jésus dans la tradition juive". Peu à peu, en confiance, le vieil homme accepte d'évoquer son passé et la mort de son fils unique, dont il ne s'est jamais consolé.

L'auteur parvient adroitement à faire le lien entre les opposants à la création unilatérale d’Israël, taxés de traîtres, et la figure de Judas (dont il propose une autre vision, celle d'un homme incompris qui aimait Jésus et voulait le faire connaitre de tous). Il faut savoir qu'Amos Oz milite, depuis la création d’Israël, pour la recherche d'un compromis entre palestiniens et israéliens. Comme Judas, il a été taxé de traître par les siens et s'est senti incompris.

"Judas" est une lecture assez exigeante mais passionnante pour qui s'intéresse aux thèmes évoqués : la création d’Israël, la naissance du Christianisme, le poids des religions dans la société...

Pour mieux comprendre la genèse de ce livre, voici une interview très intéressante d'Amos OZ.

Challenge de la rentrée (1/18 - catégorie "Touche à tout") .
Challenge de la rentrée (1/18 - catégorie "Touche à tout") .

.

Judas - Amos Oz (rentrée 08-2016)

"Judas" sort aujourd'hui, 18 août, en librairie et je me réjouis d'avoir pu le lire en avant première grâce à une opération "Masse Critique" de Babelio.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 29/09/2016 16:08

un roman que j'ai beaucoup aimé, j'ai mis un lien vers ton billet qui partage mon plaisir de lecture

Sylire 29/09/2016 21:44

@Dominique : merci pour ton lien et encore bravo pour ton bon billet.

mimipinson 27/08/2016 08:12

Comme toi j'avais beaucoup aimé une histoire d'amour et de ténèbres...Judas m'a semblé plus complexe, et mins accessible. Je m'y suis souvent ennuyée

Sylire 28/08/2016 22:51

@Mimipinson : je ne me suis pas ennuyée du tout contrairement à toi mais je suis contente de l'avoir lu pendant les vacances, à tête reposée.

gambadou 21/08/2016 18:07

Je suis actuellement dans le même thème avec les livres de Chaïm Potok, très intéressant aussi.

gambadou 21/08/2016 21:06

C'est des "vieux" livres que tu peux trouver en poche chez un bouquiniste, mais vraiment très bien et intéressant. Par ex "l'élu".

sylire 21/08/2016 18:58

@Gambadou : je ne connais pas cet auteur. A découvrir !

Eva 19/08/2016 10:23

sur l'iphone, je vois un fond blanc, mais sur le PC portable, le fond est toujours sablé, encore ce matin ... peut-être une histoire de cache internet sur mon ordi?
très étrange en tout cas

sylire 20/08/2016 22:15

@Eva : j'ai fait une petite enquête et tu es la seule à avoir ce problème-là. J'en suis vraiment désolée.

dasola 18/08/2016 17:25

Bonjour Sylire, tu es la deuxième à parler (en bien) de ce livre, je le note car j'aime la littérature israélienne en général. Et cela me fera découvrir Amos Oz. Bonne fin d'après-midi.

sylire 20/08/2016 22:14

@Dasola : Amos Oz est un auteur à découvrir. Si tu aimes la littérature israélienne, tu ne devrais pas être déçue.