Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 23:15
Actes Sud 2003 - 457 pages - traduit de l'américain par Christine Le Boeuf
Actes Sud 2003 - 457 pages - traduit de l'américain par Christine Le Boeuf

Une histoire que nous nous racontons sur nous même ne peut être que racontée au passé. Elle se déroule à l'envers à partir du lieu où nous nous trouvons, non plus acteurs dans l'histoire mais spectateurs qui ont choisi de parler".

L'histoire est celle deux couples de voisins et amis qui vivent dans le milieu artistique new-yorkais des années 70. Désormais âgé, l'un d'eux, Léo, revient sur son passé et analyse sa vie.

De l'histoire en elle-même et des liens entre les couples, je ne vous dirai pas grand chose. Il est préférable de découvrir les faits au rythme choisi par le narrateur. Je vous dirai simplement que chacun des couples aura un garçon et que les deux enfants seront, chacun à leur manière, au centre de l'histoire.

Siri Hustvedt, comme a son habitude, fait de longues digressions sur des sujets qui la passionnent, nous offrant un roman très érudit. Elle se penche notamment sur le sujet de la l'illustration artistique de la violence. J'avoue que j'ai sauté quelques pages de temps en temps.

En dépit de ce petit bémol, j'ai beaucoup aimé cette histoire et la façon de la raconter. L'analyse des événements à posteriori est passionnante. Je me suis attachée à Léo. J'ai admiré son humilité, sa force de caractère et la philosophie de vie qu'il a fini par acquérir, au fil des épreuves.

Si vous vous laissez tenter par la lecture de "tout ce que j'aimais" (ce que j'espère), j'ai deux conseils à vous donner : méfiez-vous de la quatrième de couverture qui en dit beaucoup de trop et soyez patients car l'histoire met un peu de temps à démarrer

C'est un roman, assez exigeant mais bouleversant. Je conseille !

Tout ce que j'amais - Siri Hustvedt (blogoclub)

Lu dans le cadre blogoclub du mois de septembre, consacré à Siri Hustvedt.

Les lectures des blogoparticipants :

Les yeux bandés (Gambadou)

La femme qui tremble (Laure)

L’envoûtement de Lilly Dahl (Claudialucia)

Un été sans les hommes (Claire Jeanne)

Un été sans les hommes (Itzamna)

Tout ce que j'aimais (Florence)

Pour le premier décembre, le livre choisi aura pour thème "L'amitié".

En septembre c'est le mois américain  (liens chez Titine)
En septembre c'est le mois américain (liens chez Titine)

.

Tout ce que j'amais - Siri Hustvedt (blogoclub)

Cette lecture me permet d'ajouter un état dans ma liste de "50 romans, 50 états"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Praline 21/09/2016 14:55

Ma première rencontre avec Hustvedt... et certainement ma favorite !

Emma 18/09/2016 18:30

Il est dans ma PAL , mais je ne me suis pas encore lancée.

sylire 18/09/2016 18:54

@Emma : je serai curieuse d'avoir ton avis.

Alex-Mot-à-Mots 05/09/2016 15:01

Un été sans les hommes m'avait déçu. Trop de digressions, sans doute.

sylire 14/09/2016 07:18

@Alex : tu n'es pas la seule dans ce cas.

Violette 04/09/2016 11:11

toi aussi tu es conquise !

sylire 04/09/2016 20:58

@violette : oui. Vraiment. Une fois dedans , c'est un roman fascinant.

Valérie 03/09/2016 21:28

J'ai essayé de le lire, me disant que je participerai bien à nouveau au blogoclub et comme tu le dis, ça a mis du temps à démarrer et je n'ai pas eu la patience d'attendre.

sylire 03/09/2016 22:15

@Valérie : ah dommage que tu n'ai pas continué mais je comprends. Le début est lent...