Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 23:16
Fayard - Août 2016 - 315 pages - traduit de l'anglais (américain) par Olivier Todd
Fayard - Août 2016 - 315 pages - traduit de l'anglais (américain) par Olivier Todd

L'histoire commence en 1991, à Zagreb. Ana, dix ans, vit paisiblement avec ses parents et sa petite sœur Rahela quand éclate la guerre avec les croates. Les raids aériens s'intensifient de même que l'afflux de réfugiés. Le danger est omniprésent mais les parents d'Ana sont contraints de partir quelques jours en Bosnie avec leurs enfants. La famille doit se résoudre à confier la petite Rahela à une association. Gravement malade, elle doit se faire soigner aux Etats-Unis. Le voyage aller se passe sans encombres mais au retour Ana et ses parents sont pris en embuscade. Ana demeure la seule survivante. Commence alors une lutte pour la survie qui obligera la fillette à prendre les armes.

Le temps a passé. Jeune adulte désormais et vivant aux Etats-Unis dans une famille adoptive, Anna éprouve le besoin, quand survient le 11 septembre, de revenir sur son passé.

Sara Novic a construit son roman en traitant le présent et le passé dans des parties distinctes. Elle ne livre qu'une partie de l'histoire dans la première partie, ce qui maintient un certain suspens sur le devenir de la fillette et de sa petite soeur. Certains épisodes de l'histoire d'Ana, terribles, expliquent le besoin de reconstruction de la fillette. L'auteur montre bien le décalage entre les survivants d'un traumatisme et ceux qui assistent, impuissants, au travail de résilience. C'est un difficile parcours qui nécessite souvent un retour douloureux dans le passé.

Je n'ai pas lu beaucoup de romans sur les guerres qui ont déchiré l'ex-Yougoslavie. J'ai trouvé le sujet bien traité et l'histoire captivante. Je mettrai juste un petit bémol sur le style. Il m'a semblé déceler quelques maladresses dans l'écriture (ou dans la traduction).

Un premier roman intéressant et prometteur.

Merci aux éditions Fayard pour l'envoi.

challenge de la rentrée (7/18)
challenge de la rentrée (7/18)

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jerome 17/10/2016 13:56

Dommage ces maladresses. Il m'attend, je pense que je vais aimer.

sylire 17/10/2016 22:08

@Jérôme : on verra si tu tiques également un peu sur le style. Mais franchement c'est un bémol qui ne gâche pas la lecture. J'ai hâte d'avoir ton avis.

Kathel 14/10/2016 09:55

Je dois le recevoir avec Masse Critique, mais il est en retard pour cause de retirage... tant mieux pour l'éditeur et l'auteur !

sylire 16/10/2016 17:55

@Kathel : ah super, je serai contente de lire ton avis.

Alex-Mot-à-Mots 14/10/2016 08:53

Dommage pour le style, mais si le fond est intéressant.

sylire 16/10/2016 17:54

@Alex : c'est un petit bémol toutefois.

gambadou 13/10/2016 10:04

C'est vrai que j'ai lu peut de livre sur ce conflit récent.

sylire 16/10/2016 17:54

@Gambadou : c'est étonnant qu'il n'y ait pas eu plus de romans publiés en France sur ce conflit, proche de chez nous géographiquement.

Laure 12/10/2016 17:58

C'est marrant, je l'ai croisé tout à l'heure ce livre, mais le conflit en ex Yougoslavie, je n'ai pas trop envie de lire ça, et si en plus le style laisse à désirer ...

sylire 16/10/2016 17:47

@Laure : le style est inégal mais l'histoire est vraiment intéressante.