Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 00:28

Ecoutez lire (Gallimard) Lu par Dominique Reymond - 3 h 38 

"Ni soumission ni consentement, seulement l’effarement du réel qui fait tout juste se dire « qu’est-ce qui m’arrive » ou « c’est à moi que ça arrive » sauf qu’il n’y a plus de moi en cette circonstance, ou ce n’est plus le même déjà. Il n’y a plus que l’Autre, maître de la situation, des gestes, du moment qui suit, qu’il est seul à connaître".

L'été 58, Annie Ernaux (à l'époque Annie Duchêsne) a 18 ans. Elle débarque de sa province dans le village de S pour être monitrice dans une colonie de vacances. Forte de son statut de brillante élève, elle se sent sûre d'elle-même et ne doute pas de s'intégrer.

Très peu de temps après son arrivée, elle se fait remarquer en cédant aux avances du chef mono. Ils passent la nuit en ensemble et le garçon se comporte de façon ignoble. Elle ne se formalise pas, pensant que les choses doivent se passer ainsi la première fois. Dès le lendemain, le chef mono se détourne d'elle mais curieusement, elle s'accroche, refusant de croire qu'il a n'a aucun sentiment pour elle. Elle finit par jouer la brave en se consolant avec d'autres garçons. Les moniteurs (garçons et filles) la montent du doigt et l'humilient. Elle n'en fait pas cas.

L'auteure raconte fort bien le piège dans lequel est tombée la jeune Annie par naïveté, aveuglée par ce qu'elle croyait être l'Amour. Elle explique fort bien le contraste entre le romantisme des filles (surtout à l'époque) et la brutalité de certains garçons qui ne se gênaient pas pour assouvir leurs pulsions en toute impunité, encouragés par les mentalités de l'époque. La coupable, c'était obligatoirement la fille qui s'était laissée entraîner.

Si  Annie ne parait pas être touchée par ce qui lui arrive sur le moment, elle le paiera pourtant très cher. Il lui faudra deux ans pour se remettre de l'humiliation subie et mettre à distance la "putain sur les bords" de la colonie (c'est ainsi qu'on la nommait).

Annie Ernaux nous explique que cette année 58 faisait partie de ses projets d'écriture depuis longtemps mais qu'elle repoussait le moment de s'y mettre, ne sachant pas sous quel angle l'aborder. Elle a même tenté d'oublier la fille de 58 afin de ne pas avoir à y revenir. On peut la comprendre tant le sujet est intime mais il est heureux qu'elle y soit parvenue car ce récit est désormais une pièce maîtresse de l'oeuvre de l'écrivaine.

Je suis loin d'avoir fait le tour de l'oeuvre de Annie Ernaux et je m'en réjouis. Cette introspection par l'écriture me fascine et je suis très intéressée par la dimension sociologique que l'auteure donne à ses récits.

La version audio est très réussie. La lectrice qui a été choisie a trouvé le ton adéquat pour ce type d'ouvrage.

Un récit très marquant à conseiller à toutes les femmes et peut-être plus encore aux jeunes filles.

Jérôme indique en commentaire qu'il est aussi à conseiller aux hommes. Il a mille fois raison ! Son avis sur ce roman

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philisine Cave 16/11/2016 22:54

Je ne l'ai toujours pas lu : je me demande ce que je fais ! Bises

sylire 17/11/2016 22:25

@Phlisine : je me dis la même chose pour des tas de livres ! Bises à toi;

enna 10/11/2016 23:21

j'ai aussi beaucoup aimé cette lecture audio. j'ai découvert Annie Ernaux par ce titre et j'ai envie d'en lire d'autres. J'ai trouvé que c'était une histoire universelle très juste et un beau style.

sylire 17/11/2016 22:25

@Enna : je suis vraiment contente d'avoir eu l'opportunité de le lire en audio. Je réalise d'ailleurs que j'ai oublié de remercier l'amie qui me l'a prêté ;-)

Valérie 09/11/2016 21:19

Ce titre me tente, encore plus en audio d'autant que j'adore les lectures de cette actrice.

sylire 17/11/2016 22:23

@Valérie : c'est une lecture très intéressante et la lectrice a trouvé le juste ton pour ce récit.

Saxaoul 03/11/2016 19:54

Annie Ernaux est une immense écrivain. Son travail est remarquable. Je l'ai écoutée plusieurs fois de ses écrits et je trouve son discours passionnant.

Sylire 03/11/2016 21:26

@Saxaoul : nous sommes d'accord..
Quand je pense qu'elle ne fait pas partie des écrivains qui eu le Goncourt... C'est injuste.

dasola 03/11/2016 16:37

Bonjour Sylire, j'avoue que je ne me suis pas sentie concernée plus que cela mais un livre à conseiller pour l'écriture et pour découvrir Annie Ernaux si ce n'est déjà fait. Bonne après-midi.

Sylire 03/11/2016 21:24

Bonjour Dasola : oui, c'est un roman à conseiller au plus grand nombre et bonne clé d'entrée dans son oeuvre.