Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 13:53

Audiolib 2016 (belfond - août 2016)

Voici venir les rêveurs raconte l'immigration d'une famille camerounaise à New York en 2007, au moment de la crise des subprimes. Le père de famille, Jende, est arrivé le premier aux Etats-Unis et dès possible, il a fait venir sa femme Neni et leur petit garçon. Jende est un clandestin parmi d'autres alors que Neni a une autorisation de séjour en raison de son statut d'étudiante (elle veut être pharmacienne). C'est grâce à une connaissance que Jende parviendra à trouver un travail de chauffeur pour un riche banquier de Lehman Brothers. Au début du roman, la famille trouve ses marques aux USA  et grâce au travail bien rémunéré de Jende, elle vit plutôt bien. 

Parallèlement à la vie des camerounais, nous suivons celle du couple de banquiers pour lequel travaille Jende. Neni aura l'occasion de travailler également pour le couple, ce qui lui permettra de se rendre compte de l'opulence dans laquelle ils vivent. Le contraste entre les deux familles est saisissant, ce qui ne les empêchent pas de respecter mutuellement. Si pour les camerounais tout va plutôt bien au niveau familial, ce n'est pas le cas chez leurs employeurs. Cindy, la femme du banquier, est malheureuse pour diverses raisons et l'équilibre de la famille finira par se détériorer, ce qui ne sera pas sans conséquences (indirectes) pour Neni et Jende. Commencera alors pour eux une période très difficile.

"Voici venir les rêveurs" est un roman qui montre, de façon assez originale, la face cachée du rêve américain. Certes, tout est possible en apparence dans ce grand pays mais il faut avoir de la chance et une grande endurance. Je ne vous dirai pas comment se termine le roman mais je ne m'y attendais pas vraiment. 

C'est un très bon roman, plein d'humour et très vivant. J'ai bien aimé retrouver l'ambiance de Harlem, que j'ai eu la chance de visiter lors de mon voyage à New York. Cerise sur le gâteau, ce livre audio est un vrai plaisir d'écoute. Le lecteur, excellent, imite à merveille l'accent africain. Je ne sais pas si j'aurais autant apprécié le roman en version papier. Je n'en suis pas certaine.

Un très bon roman et... 

un coup de coeur pour l'interprétation.

Les avis de Sandrine et Enna

Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2017

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 27/03/2017 23:24

Bien tentée dis donc !

sylire 29/03/2017 15:30

@Géraldine : je suis contente de t'avoir donné envie de découvrir ce roman.

Antigone 14/03/2017 18:28

J'avais beaucoup aimé et j'avais hésité à la prendre pour Price Minister, mais j'avais déjà l'autre sur New York et ce n'était pas complètement un coup de coeur (mais presque)

sylire 14/03/2017 21:08

@Antigone : New York Esquisse Nocturne est également un très bon roman. Je ne me souviens de ton hésitation pour PM.
Comme je le dis dans mon billet, la version audio apporte un plus et c'est pour l'interprétation que j'ai mis un coup de coeur. Je ne serais pas allée jusqu'au coup de coeur avec la version papier, je pense.

Alex-Mot-à-Mots 13/03/2017 13:12

Voilà de quoi me convaincre d'écouter ce livre.

sylire 13/03/2017 21:53

@Alex : j'en suis ravie !

Valérie 12/03/2017 18:12

Je l'avais beaucoup aimé en papier mais c'est vrai qu'en audio, il est encore mieux.

sylire 12/03/2017 22:00

@Valérie : tu confirmes donc !

Kathel 12/03/2017 16:22

Je t'assure que je l'ai beaucoup aimé en version papier ; il a un "petit quelque chose en plus" qui m'a bien plu !

sylire 12/03/2017 21:59

@Kathel : voilà qui est rassurant pour celles et ceux qui sont hermétiques à l'audio.