Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 23:37

Septembre 2016

Ce roman graphique fait partie d'une série d'ouvrages que l'auteur Emmanuel Guibert a consacré à son ami américain, Alan Cope. Je n'ai pas lu la première série en trois tomes "La guerre d'Alan" mais j'ai beaucoup aimé "L'enfance d'Alan", qui raconte l'enfance de cet ami américain, né en Californie en 1925. Outre l'histoire personnelle d'Alan, le contexte historique m'avait intéressée. 

Dans "Martha et Alan", nous restons dans l'enfance de l'américain, au travers de l'évocation d'une amitié qui a beaucoup compté pour lui, celle qui le liait avec Martha, une camarade de classe. A l'âge de 12 ans ils se perdront de vue mais il parviendra à obtenir de ses nouvelles quelques années plus tard. Vers l'âge de 60 ans,  il retrouvera de nouveau sa trace et commencera avec elle une relation épistolaire qui durera plusieurs années.

Ce roman graphique se lit rapidement. Il est moins complet que "l'enfance d'Alan" mais les deux ouvrages se complètent bien. S'il ne se passe pas grand chose d'exceptionnel au niveau de l'histoire, les dessins sont vraiment très agréables à regarder.  On ressent toute la nostalgie de l'enfance et l'importance pour Alan de cette amitié semi-amoureuse qui s'apparente à un premier amour.

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

L'auteur explique, dans la vidéo ci-dessous, le choix qu'il a fait de s'affranchir des codes de la BD. Comme nous le voyons dans le dessin ci-dessus, par exemple, certains dessins occupent une double page. Emmanuel Guibert a voulu rester dans la continuité de "l'enfance d'Alan" tout en offrant à son lecteur un dessin différent (dans l'enfance d'Alan, il avait utilisé le noir et blanc et le sépia alors qu'ici toutes les planches sont en couleur). J'ai lu par ailleurs dans une autre interview que l'auteur s'était inspiré d'un peintre chinois découvert lors d'un voyage en Asie. 

Un très joli roman graphique.

Il faut lire en complément (avant ou après) "l'enfance d'Alan".

Lu dans le cadre de La BD fait son Festival 2017

 (note : 16/20)

Lien vers la page BD du site Priceminister

Aujourd'hui, la BD de la semaine, c'est chez Noukette !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jerome 13/04/2017 09:43

Il faut aussi lire la guerre d'Alan. Tous les albums retraçant sa vie son magnifiques !

sylire 13/04/2017 13:02

@Jérôme : j'ai bien l'intention de lire "la guerre d'Alan" (et s'il en fait d'autres, je les lirai !).

Karine 13/04/2017 01:28

Je ne sais pas si le dessin me tente un max... je tenterai peut-être l'autre album, celui sur l'enfance.

sylire 13/04/2017 13:01

@Karine : si tu lis celui sur l'enfance, tu auras certainement envie de lire celui-ci après.

Violette 12/04/2017 16:34

j'avais beaucoup aimé aussi!

Sylire 12/04/2017 21:53

@Violette : contente d'avoir un autre avis.

Gwenaelle 12/04/2017 15:22

Je vois bien le clin d'œil! ;-) J'aime bien les dessins de la BD que tu présentes!

Sylire 12/04/2017 21:52

@Gwen : j'apprécie de plus en plus les BD. De vraies oeuvres d'art pour certaines.

Stephie 12/04/2017 15:06

J'avais aimé l'enfance d'Alan alors pourquoi pas ?

Sylire 12/04/2017 21:51

@Stephie : c'est un bon complément, c'est très agréable de retrouver Alan et le graphisme est superbe.