Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 23:01

 

Fayard - 291 pages - août 2017

L'histoire se passe quelque part au fin fond de la  région minière des Appalaches, Les personnages que dépeint l'auteur sont drogués, alcooliques et marginaux. L'individu le plus marquant, nommé Arnett, est un dangereux sociopathe. Il vaut mieux éviter de croiser son chemin, sous peine de graves ennuis. C'est pourtant ce que va faire Léon, quand il se fait plaquer par sa petite amie Jenifer. Cette dernière n'a rien trouvé de mieux que de se mettre à la colle avec le sociopathe. Léon va tenter de la soustraire des griffes du fou furieux qui, bien entendu, ne l'entend pas de cette oreille. Le hic, c'est Jenifer n'est pas nette non plus. Le trio va se trouver embarqué dans une descente aux enfers à laquelle nous assistons, épouvantés. Pendant ce temps, Jonas, un ami de Léon, joue du bluegrass dans le bar du coin. Il s’inquiète de plus en plus pour Léon, qu'il n'a pas vu depuis un certain temps...

Ce roman est assez éloigné de ce que je lis habituellement mais comme Antigone l'avait sélectionné pour les matchs de la rentrée de Price Minister, et que nous en avions parlé ensemble, j'ai eu envie de le découvrir. L'histoire racontée par Lee Clay Johnson met bien dans l'ambiance de ces contrées reculées des Etats-unis où celui qui est sobre du matin au soir fait figure d’exception. Ce n'est pas un roman de tout repos : hard sexe, cuites mémorables, règlements de compte, meurtres. Heureusement, la country-music jouée dans les bars met un peu de baume au cœur. Je ne vous dirai pas je suis prête à renouveler ce type de lecture immédiatement mais je ne regrette pas d'être sortie des sentiers battus. L'auteur est sans nul doute talentueux car il a réussi à me faire (presque) aimer ce roman alors que je suis pourtant une "âme sensible".

Un premier roman, noir de chez noir... 

Merci aux Editions Fayard

6/?

En septembre, c'est le mois américain, chez Titine

Défi 50 états / 50 romans : La virginie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 05/10/2017 14:22

Oh là là, les descriptions données dans ton billet et le pitch ne me donnent pas du tout envie. Je suis les romans qui ont pour back ground l'alcool, la drogue, l'ennui etc....

Sylire 05/10/2017 22:03

@Géraldine : je comprends...

lcath 01/10/2017 18:17

Un bon roman noir ce n'est pas pour me déplaire je le tenterais peut être un de ces jours .

Laeti 29/09/2017 11:55

Je suis justement en train de lire un texte super sombre qui se déroule près de Cincinnati dans les Appalaches! C'est "Pike" publié chez Gallmeister. C'est bien parfois de se rapprocher d'univers différents ;)

sylire 29/09/2017 21:18

@Laeti : tout à fait !

Alex-Mot-à-Mots 29/09/2017 10:41

Comme toi, je n'aime pas quand c'est trop noir. Mais comme tu dis que tu as apprécié cette lecture, et qu'Antigone est une vile tentatrice, je le note.

sylire 29/09/2017 21:13

@Alex : il faut tenter !

gambadou 27/09/2017 21:30

un peu trop noir pour moi, bien que ...

sylire 29/09/2017 21:12

@Gambadou : l'occasion se présentera peut-être à toi !