Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 23:58

Glénat -  192 pages - septembre 2017

Lubin est un jeune artiste d'une vingtaine d'années plutôt bien dans sa peau jusqu'au jour où il chute sur la tête lors d'une acrobatie. Il se relève mais constate de curieux troubles les jours suivants. En effet, il n'est désormais lui-même qu'un jour sur deux. Très perturbé par la situation (pas étonnant !), il cherche à comprendre ce qu'il advient de son corps quand il n'est pas "présent". ll découvre qu'une autre personnalité habite son enveloppe charnelle. Il essaye de communiquer avec cet "autre lui" via une caméra. Il y parvient mais tous deux ne s'entendent pas et finissent par se fâcher. Leur cohabitation est très scabreuse. Ils ont tous deux une petite amie, par exemple (vous imaginez la situation...). Malheureusement pour Lubin, "l'autre" prend le dessus et finit par être présent deux jours sur trois et plus on avance dans le temps plus Lubin s'efface... 

La lecture est fluide, j'ai été prise par l'histoire immédiatement et j'ai parcouru cette BD sans déplaisir bien que le graphisme, assez simple, ne m'ait pas emballée outre mesure. Je ne peux  pas dire que je sois sortie vraiment enthousiaste de cette aventure. J'ai choisi ce livre dans la sélection proposée par Price Minister en me fiant aux bonnes critiques lues ici ou là. Le mot "fantastique", cité sur la quatrième de couverture, aurait dû m'alerter. Ce n'est pas un genre que j'affectionne. 

Si l'ouvrage peut être considéré comme fantastique, Il existe plusieurs niveaux de lecture. Il se pourrait que le jeune homme soit atteint de schizophrénie. On peut aussi voir dans cette dualité une sorte de lutte entre deux facettes d'une même personnalité. A vrai dire, je ne sais pas vraiment où a voulu nous conduire l'auteur. Je suis peut-être passée à côté de quelque chose. Reste une belle histoire d'amour qui traverse les années et n'a pas souffert de la monotonie du quotidien. C'est ce qui m'a le plus touchée dans l'histoire, avec l'idée qu'il faut profiter du moment présent.

Je ne suis pas totalement convaincue (mais je fais bande à part, il y a beaucoup de très bons avis sur cette BD). Je remercie Price Minister

Note : 13/20

Je profite de l'occasion pour participer à la BD de la semaine, cette semaine chez Moka

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Géraldine 18/04/2018 14:12

Cette BD pourrait me plaire. En plus, son graphisme fait partie de ceux que j'affectionne, même s'il parait simple.

sylire 18/04/2018 22:08

@Géraldine : je n'aime pas trop quand le graphisme est simple. Le plaisir d'une BD c'est aussi pour moi celui des yeux.

Valérie 11/04/2018 18:53

Je l'ai beaucoup vue passer et j'ai senti qu'elle n'était pas pour moi.

sylire 15/04/2018 14:23

@Valérie : tu as eu plus de nez que moi.

Iluze 11/04/2018 10:01

Je ne sais toujours pas si elle me tente malgré les nombreuses chroniques !

sylire 15/04/2018 14:23

@lluze : cela vaut la peine de tenter.

Alex 10/04/2018 20:14

C'est pour ma part le plus gros coup de cœur BD depuis "Blankets" de Craig Thompson. Un récit bouleversant.

sylire 15/04/2018 14:23

@Alex : j'aurais aimé partager ton coup de coeur.

Violette 09/04/2018 16:49

j'aime bien quand il y a plusieurs interprétations possibles mais je note tout de même tes bémols.

sylire 15/04/2018 14:22

@Violette : je suis surprise moi-même d'avoir été gênée par ces bémols car ce n'est pas mon habitude.