Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 06:02

Le cherche midi - Traduit de l'anglais par Anne Sophie Bigot - 447 pages

Rob vit seul en Cornouailles et noie son chagrin dans l'alcool. Sa femme l'a quitté après avoir tenté, sans succès, de le l'empêcher de se détruire. L'auteur nous fait remonter le temps pour que nous comprenions pourquoi l'homme se trouve "au fond du trou". 

Rob forme une famille heureuse et unie quand on détecte dans le cerveau de son petit garçon une vilaine tumeur. Du jour au lendemain, la famille se trouve confrontée à un combat perdu d'avance. Bien vite, le seul traitement proposé est palliatif. Rob refuse le le diagnostic et cherche du côté de la médecine parallèle et expérimentale le traitement miracle susceptible de sauver son fils. Les charlatans net tardent à se manifester, masqués, bien-entendus. Rob perd un peu la raison, tout en se pliant en quatre pour adoucir la fin de vie de son fils.

Rien est épargné au lecteur de la maladie de Jack mais l'humanité des personnages nous apporte malgré tout une forme de consolation. La maladie d'un enfant est cruelle et injuste et nous tremblons tous à l'idée que le sort puisse désigner un jour notre famille. Quand Rob parvient enfin à trouver le chemin de l'apaisement, qu' Anna et lui parviennent de nouveau à parler ensemble de Jack, il est rassurant de constater que la vie continue malgré tout, qu'il est possible de surmonter le désespoir. 

Quand Babelio m'a proposé de découvrir ce livre, qui est un premier roman, j'ai eu un mouvement de recul en découvrant qu'il était question de la maladie puis de la mort d'un enfant. En faisant quelques recherches, j'ai pu constater que le roman avait de bonnes critiques à l'étranger ce qui m'a décidée à passer outre mes appréhensions. Je ne l'ai pas regretté car le sujet est bien traité, sans pathos. Pour ce qui ont lu "nos étoiles contraires", on peut faire un parallèle entre les deux livres.

C'est un roman difficile à conseiller, vu le thème, mais qui vaut la peine que l'on surmonte ses appréhensions.

Lu dans le cadre d'une opération Masse critique de Babelio

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 26/04/2018 13:03

Tu as pu, toi, surmonter tes appréhensions.

sylire 02/05/2018 23:05

@Alex : oui, grâce aux bonnes critiques sur les sites étrangers.

Jerome 26/04/2018 09:45

Pas certain de passer au-dessus de mes appréhensions malgré ce que tu en dis...

sylire 02/05/2018 23:04

@Jérôme : je comprends parfaitement.

gambadou 25/04/2018 12:03

Et j'en ai des appréhensions ! Il faut trouver le bon moment pour le lire

sylire 25/04/2018 21:44

@Gambadou : oui, ce n'est pas une lecture pour les vacances, sur le bord de la piscine.