Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 05:43
 

Gallimard - août 2018 - 468 pages - traduit de l'anglais (américain) par E et P Aronson

Zadie Smith nous propose de suivre deux amies d'enfance. Métisses et passionnées par la dans, elles sont inséparables. Leurs points communs sont nombreux mais elles se distinguent dans l'éducation qu'elles reçoivent. La mère de la narratrice est avide de culture et travaille d'arrache pied pour obtenir un diplôme universitaire. Très stricte avec sa fille, elle surveille ses fréquentations et ses activités. L'autre jeune fille, Tracey, est élevée par une mère célibataire "très cool" qui vit au travers de la passion de sa fille pour la danse et se montre très peu ambitieuse pour elle-même.

Devenue adultes, leurs chemins se séparent. Tracey vivote dans un métier de danseuse de second rang quand la narratrice devient l'assistante personnelle d'une chanteuse à succès (du genre Madonna). Répondant aux caprices de la star, la jeune femme voyage à travers le monde et notamment en Afrique, pour accompagner le projet humanitaire de sa célèbre patronne. De temps en temps, elle rend visite à sa famille en Grande Bretagne. Il lui arrive de croiser Tracey, qui vit toujours dans le quartier.

L'histoire a quelques point communs avec "l'amie prodigieuse" d'Elena Ferrante. Dans les deux cas, les relations entre les deux amies sont complexes et parfois malsaines, les destins sont divergents. Les époques ne sont pas les mêmes mais le contexte social est très présent dans les deux histoires. Pour ce qui est du rythme, en revanche, les deux récits sont différents. Contrairement à Elena Ferrante, Zadie smith ne cherche pas à épater le lecteur avec moult rebondissements. 

"Swing time" est un roman intelligent et passionnant. De nombreux thèmes sont évoqués : l'éducation, le manque de cohérence que nous avons entre nos idées politiques et nos actes du quotidien, les travers de l'action humanitaire, le racisme sous toutes ses formes, la célébrité...  Zadie Smith fait preuve de beaucoup de subtilité, ne donne pas de leçons de morale, ne juge pas. Aucun personnage n'est exempt de défaut. Le monde est complexe, la personne humaine l'est tout autant. Ce roman aurait pu être un coup de cœur mais des longueurs, dans la deuxième partie ont un peu modéré mon enthousiasme. 

Un très bon roman de cette rentrée.

 

3/6

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Noukette 29/08/2018 15:26

Effectivement, au vu de ton résumé, j'ai aussi pensé à L'amie prodigieuse. Il pourrait me plaire du coup !

sylire 30/08/2018 22:29

@Noukette : oui, je pense qu'il pourrait te plaire.

Brize 29/08/2018 08:21

J'avais adoré De la beauté, été très déçue par Ceux du Nord-Ouest. Donc pour celui-là, je ne sais pas (l'avis de Keisha m'avait refroidie et le tien me redonne espoir). Je pense que je tenterai en bibliothèque.

sylire 30/08/2018 22:28

@Brize : il y aura très certainement d'autres avis. Tu pourras peut-être te faire une idée plus précise.

Emma 29/08/2018 07:48

Je ne l'ai jamais lue mais celui-ci ne m'attire pas du tout.

sylire 30/08/2018 22:27

@Emma : ce n'est pas le seul bon livre de la rentrée.

Aifelle 29/08/2018 07:11

Je n'avais pas été enthousiasmée par "le sourire du loup", je ne l'ai pas relue depuis. Celui-ci pourrait me tenter.

sylire 30/08/2018 22:27

@Aifelle, il en vaut la peine! !

Valérie 28/08/2018 22:20

La seule fois où j'ai lu cette auteure, j'ai aussi trouvé qu'il y avait des longueurs.

sylire 30/08/2018 22:26

@Valérie : c'est dommage car elle a a une réflexion très intéressante et la construction de son roman est bonne.