Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 23:14

Viviane Hamy - aout 2018 - 304 pages 

Le narrateur du roman, Jeff Valeda, passait ses vacances à Davos avec sa tante, dans les années 70. C'est une période de sa vie qu'il avait plus ou moins oubliée jusqu'au jour où il reçoit, dans sa boite aux lettres, une carte postale de l'hôtel, puis une deuxième. On peut lire, au dos des cartes, quelques phrases laconiques en mauvais français, qui intriguent suffisamment le destinataire pour qu'il ait envie de rencontrer l'expéditeur. La rencontre a lieu dans un lieu neutre. C'est une belle femme d'environ 45 ans, allemande, qui se présente à lui. Elle lui reproche d'avoir été mêlé à une histoire ancienne, en lien avec son père. Ce dernier, docteur en histoire, avait fui l’Allemagne de l'Est pendant la guerre froide puis il s'était engagé dans un réseau visant à faire sortir secrètement des confrères de la RDA.

Le début du roman raconte les vacances (plus ou moins insipides) de Jeff Valeda à Davos.  Nous découvrons les les clients de l'hôtel et les interactions entre eux . Le narrateur fait appel à sa mémoire, forcément sélective. Il a retenu les faits qui pouvaient intéresser un adolescent de l'époque mais il est complètement passé à côté de ce qui se tramait dans l'hôtel.

J'abandonne environ un livre par an. Je suis une coriace, je mets un point d'honneur à persévérer, me persuadant que l'histoire va finir par décoller.  Avec "Hotel Waldheim" j'ai tenu 120 pages (plus d'un tiers du livre) et j'ai déclaré forfait. Je m'ennuyais à mourir. L'aspect historique du roman aurait dû m'accrocher mais il arrive tard et se trouve délayé dans une intrigue que j'ai trouvé confuse et inintéressante. Je suis sans doute passée à côté des subtilités de l'histoire et surtout de la façon de la raconter. Le seul élément qui ma intéressée est relatif à la Stasi. Je ne savais pas que leurs archives avaient été déchirées en petit morceaux et qu'ils constituaient encore aujourd'hui un  puzzle géant. Quelques recherches sur internet m'ont permis d'en savoir plus sur cette affaire  (notamment cet article).

J'ai, dans ma Pile à Lire, un autre roman de l'auteur : Les soeurs Brelan". Il y a fort à parier que je ne le sortirai pas de sitôt...

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique organisée  par Babelio. Il est en lice pour le Goncourt. Je serais surprise qu'il l'obtienne...

Un rendez-vous manqué.

Babelio
11 / 12

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Valérie 25/11/2018 10:27

J'ai abandonné ce roman mais j'avais beaucoup aimé Les soeurs Brelan (au moins la première moitié).

Géraldine 18/11/2018 11:26

Certes, ces derniers temps, je n'ai pas trop eu le temps de m'intéresser aux sélections des différents prix littéraires, mais ce roman ci, il me semble n'en n'avoir jamais entendu parler ! Bon et je vais suivre ton ressenti, je vais le fuir, car pas trop envie de devoir être coriace !

sylire 19/11/2018 22:34

Géraldine : j'avoue que mon billet n'est pas incitatif !

Jerome 02/11/2018 16:52

ça arrive les rendez-vous manqués, le tout est de rebondir assez vite pour ne pas tomber dans une mauvaise spirale (et crois-moi, je sais de quoi je parle...).

sylire 03/11/2018 11:39

@Jérôme : oui, c'est le risque, tu as raison.

Alex-Mot-à-Mots 02/11/2018 13:53

En lice pour le Goncourt ? Affaire à suivre.....

sylire 03/11/2018 11:38

@Alex : il n'est pas dans la dernière sélection (ce qui n'est guère étonnant).

Autist Reading 01/11/2018 12:28

Je n'ai lu qu'un titre de cet auteur, sur les conseils des billets enthousiastes de la blogo : "Ouest" et je me suis forcé à aller jusqu'au bout en me disant que ce premier serait le dernier...

sylire 03/11/2018 11:38

@Autist Reading : on dirait bien Vallejo n'est pas l'auteur des blogueurs...