Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 23:35

Folio (Gallimard 2017) - 320 pages

L'autre c'est Thomas, l'ami de jeunesse de Catherine Cusset. Il a été son amant puis un ami proche. Ils se sont connus à la fin de l'adolescence, dans les années 90. Thomas était brillant, drôle. Il dégageait un charme fou. Pourtant sa vie n'a été qu'une succession d'échecs, de déceptions, de rêves brisés. Dans un récit intime, sans être impudique, Catherine Cusset nous offre un très beau portrait de Thomas. Elle lui rend hommage sans occulter les faiblesses et les failles qui l'ont conduit à sa fin tragique.

Entre la France et les Etats-Unis, où tous deux ont vécu, nous suivons Thomas dans son laborieux parcours universitaire (alors qu'il pouvait prétendre à tellement mieux). Sa vie amoureuse n'est guère plus satisfaisante. Il vit des passions amoureuses intenses mais qui ne se terminent jamais très bien. Il alterne des moments d'euphorie et d'abattement.

Ce livre est à la fois triste et très vivant, à l'image de cet homme qui aimait tant la vie mais ne parvenait pas à surmonter sa bi-polarité, découverte trop tard. J'ai fait le rapprochement avec l'ouvrage d'Olivia de Lamberterie "Avec toutes mes sympathies" où elle raconte son frère, victime lui aussi d'une maladie psychiatrique qui l'empêchait de vivre pleinement. Les deux récits ont toutefois une approche différente. Dans le livre de Catherine Cusset, le projecteur est entièrement braqué sur Thomas. Dans celui d'Olivia de Lamberterie, l'auteure est beaucoup plus présente, expliquant comment elle a vécu personnellement le drame, ce que fait assez peu Catherine Cusset.

Quand l'ouvrage d'Olivia de Lamberterie nous conduits pour partie à Montréal, celui de Catherine Cusset nous plonge en plein cœur de la vie universitaire américaine. Nous découvrons de prestigieuses universités mais aussi de plus modestes, situées dans de petites villes à la mentalité plus étriquée. Cet aspect du roman m'a beaucoup intéressée également.

Je suis heureuse d'avoir renoué avec Catherine Cusset et je me réjouis d'avoir d'autres livres de l'auteure dans ma PAL.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je pensais avoir déjà commenté ton billet ;) J'adore Catherine Cusset. J'ai presque tous ses livres et je n'ai pas lu celui-ci. Une erreur à réparer !
Répondre
S
@Antigone : oui, il faut absolument que tu le lises. Il est en poche donc tout est réuni !
G
Ah moi aussi il me faut renouer avec cette auteure, tant j'ai été déçue par le dernier ouvrage que j'ai lu d'elle (une éducation catholique). j'ai pas mal de bouquin d'elle dans ma PAL et notamment celui-ci qui figure dans ma PAL audio. Donc à priori pour bientôt. j'ignorais que le sujet en était en autre la bipolarité, qui me concerne. Donc mon envie de d'écouter ce roman augmente forcément.
Répondre
S
@Géraldine : je pense qu'il te plaira !
E
J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu d'elle, je pense donc lire celui-ci.
Répondre
S
@Emma : il en vaut la peine !
K
J'ai lu et aimé un ou deux de ces romans, et il me semble que celui-ci me plairait.
Répondre
S
@Kathel : je pense qu'il pourrait te plaire, oui. Notamment la partie américaine.
B
J'ai moi aussi beaucoup aimé ce récit, ce bel hommage à l'ami disparu, et même, plus qu'un hommage, une déclaration d'amour, très jolie et sensible.
Répondre
S
@Bluegrey : il fait l'unanimité, visiblement.