Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 09:44

Audiolib 2019 (stock) - 10 h 24 - traduit de l'anglais par Rafaèle Moutier - 10 h 24

Indrid a vingt ans quand elle tombe amoureuse de son professeur de littérature, un homme séduisant et charismatique qui a le double de son âge. Faisant fi des mises en garde de sa co-locataire et de celles du meilleur ami du professeur, Ingrid s'installe avec Gil, dont la réputation de Don Juan ne lui fait pas peur, persuadée qu'elle saura mettre fin cette relation quand elle le souhaitera. Mais elle va tomber enceinte et devenir progressivement prisonnière de la maison de bord de mer où ils s'installent.

Gil se montre sous son véritable jour une fois Ingrid acquise. Égoïste, coureur de jupons, il la garde d'une certaine façon sous emprise, alternant les périodes où il s'occupe de sa famille et ceux où il la délaisse. Gil a perdu son travail de professeur et vit laborieusement de sa plume, donnant à Ingrid à peine de quoi nourrir les enfants. Bien plus tard, elle disparaîtra mystérieusement. Suicide, noyade, fuite, meurtre ? Nous pouvons tout supposer... 

Dès le début du roman, la disparition d'Ingrid est annoncée. Puis nous remontons le temps, au travers des lettres que la jeune femme a écrites puis cachées à l'intérieur des livres que son mari collectionne. Des livres qui envahissent la maison. Nous naviguons entre le passé et le présent. Ingrid a disparu depuis plus de dix ans. Gil est malade, ses deux filles sont à son chevet. Il ne s'est pas remis de la disparition de sa femme. Les filles, notamment la plus jeune, continuent à s'interroger sur la personne qu'était leur mère. 

Je n'ai pas réussi à ressentir la moindre empathie pour Gil. Je suppose qu'il aime sa femme, mais tellement mal que cela en est écœurant.  Indrid est la mère de ses enfants mais son bien-être ne semble pas le concerner. Prise au piège et en partie responsable de ce qui lui arrive (personne ne l'a obligée à suivre Gil), Ingrid devrait fuir mais la culpabilité la paralyse. Elle n'est pas une mère parfaite, du moins pas tout le temps (mais qui l'est ?). Elle aurait besoin d'être encouragée, rassurée et aidée mais elle est délaissée et totalement isolée

J'ai pris le parti d'Ingrid immédiatement, bouleversée par son mal-être et révoltée par le comportement de Gil, auquel je ne trouve aucune circonstance atténuante. Certes, il faut replacer l'histoire dans son époque, tout commence dans les années 90, les pères ne s'occupaient pas autant des enfants qu'aujourd'hui.

J'ai vécu cette lecture douloureusement, en total symbiose avec Ingrid. J'ai aimé l'ambiance de bord de mer et apprécié la construction du roman, très réussie, avec l'insertion dans le récit des lettres d'Ingrid, qui font office de journal intime. 

Quelques mots sur la version audio : l’intonation de la lectrice (je devrais dire ses différentes intonations) est tout à fait en adéquation avec les états d'âmes d'Ingrid ou celles de ses filles, quand le projecteur est braqué sur elles. La justesse de l'interprétation permet au lecteur de s'immerger totalement dans le texte, de faire corps avec lui. Je n'aurai sans doute pas classé ce roman dans mes coups de coeur si je l'avais lu en version papier.

Un très bon roman sur la condition féminine. Je ne suis pas certaine toutefois que ce livre, très intimiste, puisse plaire à tout le monde. Je ne m'attendais pas à un coup de cœur en démarrant ma lecture, je n'avais pas entendu parler de ce roman lors de sa parution.

Challenge "Écoutons un livre" - rendez-vous sur mon blog tous les 28 du mois pour découvrir les lectures audio des participants au challenge. Pour participer, vous pouvez indiquer vos liens (ici)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Estellecalim 22/06/2020 14:30

C'est vrai que c'est une lecture douloureuse mais belle aussi avec ce cadre superbe. J'en garde un souvenir assez fort.

sylire 27/06/2020 21:17

@Estelle : j'en garde aussi un souvenir très fort. Le personnage d'Ingrid m'avait bouleversée.

Enna 18/06/2020 23:30

Je viens d'écrire mon billet pour le 22 et j'ai beaucoup aimé mais je n'ai pas été touchée comme toi par Ingrid car je pense qu'elle aurait pu et dû parler à Gil plutôt que de lui écrire... Elle crée aussi cette situation en ne faisant rien pour la changer.

sylire 27/06/2020 21:18

@Enna : tu as raison mais elle est sous emprise d'une certaine façon et l'écart d'âge n'arrange rien.

h3c6ablbf5 06/12/2019 13:05

The Boy Who Loved Words by Roni Schotter – Words are powerful, lyrical, and can make magic.

Géraldine 04/09/2019 22:05

Pour l'instant, je fuis autant que je peux les lectures douloureusement vécues. Si tu l'as vécue comme telle, il y a de fortes chances qu'il en soit ainsi pour moi.

Yueyin 28/08/2019 07:37

Brrrrr ca fait un peu froid dans le dos tout ça ☺