Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 23:18

431 pages - Calmann Levy août 2019

L'histoire est celle d'un jeune garçon né à Tunis, dont le destin bascule le jour où son père se fait lyncher sous ses yeux, victime d'une émeute visant la communauté juive dont il fait partie. Le jeune Darius, traumatisé, gardera comme séquelles une boiterie et un mutisme dont il ne guérira jamais. Sa mère, s'investissant corps et âme dans l'éducation de son fils, vise pour lui une destinée hors du commun alors que le jeune garçon ne semble jouir d'aucun talent particulier, du moins jusqu'à ce qu'il découvre la musique. Sa passion pour le jazz sera le fil rouge de sa vie.

De Tunis à New York en passant par la Sicile, Darius mise tout sur sa passion. Il a tourné le dos aux études et à la possibilité d’exercer un des métiers auxquels sa mère songeait pour lui.  Arrivé à New York où il s'imagine vivre de sa musique, la déception est de taille pour le jeune homme. Sa peau blanche est un obstacle pour trouver une place dans un orchestre de jazz. On sait pourtant qu'il y parviendra car la première scène du livre s'ouvre sur son dernier concert. 

Voilà quelques semaines que j'ai lu ce roman, sans trouver l'envie de rédiger mon billet. "Ou bat le coeur du monde" jouit de très bonnes critiques. J'ai même lu que certains lui trouvaient un petit air de "la promesse de l'aube", le chef-d'oeuvre de Romain Gary. Je pensais le dévorer mais cela n'a pas été le cas, d'où ma déception. Si le  premier quart m'a paru très prometteur, j'ai trouvé le temps long par la suite, ne parvenant plus à me passionner pour le destin de Darius et de sa mère, peu crédibles à mes yeux. Quand la mère de Darius entre dans une banque comme femme de ménage et accède au poste de directrice au bout de quelques années,  j'ai du mal à y croire. J'ai trouvé par ailleurs que la période des Etats Unis était assez artificielle. Tous ces grands musiciens qui surgissent dans l'histoire comme par magie : Charlie Parker, Billie Holiday, Miles Davis... Surprenant ! Je dois dire pour finir que le jazz n'est pas un genre musical auquel je suis sensible, ce qui ne m'a pas aidée à relever les points positifs du roman qui en a pourtant, objectivement. Le contexte historique est intéressant et l'ouvrage très documenté sur le volet musical .

Je suis suis malheureusement restée en retrait de cette fresque romanesque. A conseiller plutôt aux amateurs de jazz.

L'avis de Jostein, plus enthousiaste que moi

6/6

Partager cet article

Repost0

commentaires

gambadou 24/10/2019 21:21

Tant pis !

sylire 26/10/2019 23:33

@Gambadou : oui, on ne peut pas tous aimer les mêmes livres. Il a trouvé son public, je ne suis pas inquiète pour ce titre.

Géraldine 17/10/2019 19:39

Sur la blogo, les avis divergent à propos de ce roman. Je vais passer. De toute façon, j'ai encore 2 romans de la RL et deux autres m'attendent à la bib'. Après, je repasse en mode PAL ou mes achats compulsifs !

Alex-Mot-à-Mots 14/10/2019 13:06

Dommage, le titre était beau...

sylire 26/10/2019 23:32

@Alex : c'est vrai, mais cela ne suffit pas...

zazy 13/10/2019 19:11

Il est sur ma table de chevet

sylire 26/10/2019 23:31

@Zazy : hâte de découvrir ton avis...

Aifelle 13/10/2019 18:11

Je ne suis pas vraiment attirée par le jazz moi non plus et vu ton billet mitigé, je vais passer.

sylire 26/10/2019 23:29

@Aifelle : je serais curieuse d'avoir l'avis d'un passionné de jazz...