Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 00:05

 

"A cette époque, la prison n'était encore pour moi qu'un concept théorique, une facétie de jeux de dés vous enjoignant de passer votre tour enfermé dans la case pénitentiaire du Monopoly".

Nous faisons la connaissance de Paul Hansen dans une prison de Montréal où il purge une peine de prison de deux ans. Avant de savoir ce qui l'a conduit dans les murs de ce pénitencier, nous parcourons son existence en commençant par sa naissance, en France. Le couple formé par ses parents est détonnant. Son père est un pasteur d'origine danoise et sa mère gère une salle de cinéma avant-gardiste, voir subversive. Le couple explose à la fin de l'adolescence de Paul. Le pasteur va vivre au Québec, Paul le rejoint et vit de petits boulots, avant de trouver un poste d'intendant dans une résidence "standing". Un peu plus tard, il rencontre une jeune femme, pilote d'aéroplane. Paul passera vingt ans de sa vie à bichonner les habitants de sa résidence, jusqu'à ce qu'un nouveau chef lui impose une autre façon de travailler...

En alternance avec sa vie d'avant, nous découvrons la vie de Paul à la prison. Ce sont les passages du roman que j'ai préférés. La façon dont Paul parle de son co-détenu est à la fois cocasse et amicale. Il y a une vrai complicité entre ces deux-là en dépit de leurs différences. Leur promiscuité pourrait être insupportable si Paul n'était pas l'homme bienveillant et tolérant qu'il est. 

Si j'ai beaucoup aimé les passages concernant Paul, j'ai trouvé trop longs certains passages du roman, et notamment ceux concernant la vie du pasteur, que je trouve exagérément détaillée. J'ai eu par ailleurs un peu de mal à croire au personnage de la compagne de Paul, vraiment très atypique (cela suffisait peut-être de doter Paul d'un père et une mère hors du commun...). Les personnages sont assez caricaturaux mais très attachants. Ils sont nés pour vivre dans un autre monde que le notre, plus humain, plus tolérant. 

"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" est un bon roman mais qui ne m'a pas transportée autant que je l'aurais imaginé.

J'ai lu ce livre avant qu'il décroche ne le Goncourt et je dois dire que j'ai été surprise par le choix du jury.

En novembre, c'est le mois québécois sur les blogs, animé par Yueyin et Karine.

 

9/12

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Géraldine 08/12/2019 11:40

Même avis que toi, sauf que le personnage de la compagne de m'a pas dérangée. Mais des longueurs... Et effectivement, les passages de la vie en prison avec cet étrange co détenu sont les plus touchants.
Pour moi, c'est un bon roman comme tant d'autres, mais de là à en faire un Goncourt....

gambadou 07/12/2019 11:45

Il tourne dans mon groupe de lecture avec des avis comme le tien.

zazy 01/12/2019 20:32

Je ne l'ai pas encore lu et, j'hésite beaucoup

Krol 30/11/2019 15:37

Je suis assez d'accord avec cette lecture.

sylire 30/11/2019 21:02

@Krol : nous sommes plusieurs à avoir des bémols.

Antigone 29/11/2019 21:20

J'ai lu ton billet en diagonale car je dois le recevoir à Noël mais au vu de ton avis final je m'inquiète...

sylire 30/11/2019 17:54

@Antigone : je pense que tu vas aimer mais sans doute pas jusqu'au coup de coeur. En dépit de mon bémol, c'est un livre que je suis contente d'avoir lu.