Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 00:47

Casterman 2009 - 133 pages

Voilà une BD que j'ai trouvé (c'est rare) dans une boite à lire. Je ne peux pas dire que la couverture m'ait attirée de prime abord (ce serait plutôt l'inverse) mais le nom de l'auteur m'était familier. Je l'ai donc rapportée à la maison, où elle est restée plus de six mois sur une étagère, avant que je me décide à l'ouvrir.

L'histoire commence par l'opération de séduction d'une jeune étudiante en lettres par le narrateur. Leur rencontre se passe à la bibliothèque. On sent de l'hésitation du côté de la jeune fille, par timidité, par peur de s'engager ? La sensualité est palpable, l'attirance est physique avant tout. Le premier baiser arrive, puis la première nuit...

Fabien Vives n'avait que vingt-cinq ans quand l'ouvrage a été publié. Il a choisi comme thème celui d'une rencontre amoureuse, une rencontre assez quelconque, mais qu'il raconte assez joliment, en se mettant dans les yeux du narrateur, que l'on ne voit jamais. C'est la jeune femme que l'on suit, on ne verra pas le jeune homme. C'est la grande originalité de l'album.

Fabien Vives utilise des crayons de couleur, en privilégiant les couleurs chaudes. Le rouge prédomine. Au fil des pages, je me suis habituée au graphisme et au final je trouve que les dessins sont en phase avec le texte. La jeune femme aux cheveux roux est très féminine dans sa façon de se vêtir, dans ses expressions. On est sous le charme, tout comme le narrateur.

J'ai parcouru cet ouvrage avec plaisir mais je dois dire que la fin m'a déconcertée. J'ai peut-être raté quelque chose tant il me reste un goût d'inachevé. Ce sera mon bémol (avec la couverture que je trouve affreuse).

Une première approche de l'auteur intéressante mais je ne suis pas totalement conquise par cet album.

 La BD de la semaine, c'est chez Stephie

Le challenge "objectif PAL", c'est chez Antigone

Partager cet article

Repost0

commentaires

Antigone 24/11/2019 10:13

Ah moi j'avais été séduite, mais encore plus par "le goût du chlore" je crois. J'aime moins ce qu'il fait maintenant. Il y avait une grande fraîcheur dans ses premiers albums.

Fanny 19/11/2019 11:42

C'est avec cette bd que j'ai entendu le nom de Vivès pour la première fois. Je ne l'ai pas encore lue mais elle me tente bien.

Amandine 17/11/2019 14:28

Ma dernière expérience avec Vivès m'a laissée dubitative donc, je passe mon tour.

sylire 17/11/2019 20:43

@Amandine : pas de souci, il y a tant à découvrir !

Mylene 17/11/2019 08:25

je passe mon tour, je ne suis pas fan du dessin ...

sylire 17/11/2019 20:43

@Mylène : je peux comprendre... ce n'est pas ce que je préfère non plus en matière de dessin.

Blandine 17/11/2019 00:49

Si j'aime le trait de Vivès je n'apprécie pas ses choix narratifs, osés et souvent polémiques.
Pour autant, cet album semble intéressant et si c'est une "oeuvre" de jeunesse, à découvrir éventuellement.
Je te rejoins sur sa couverture par contre.

sylire 17/11/2019 20:42

@Blandine : on ne peut pas dire que celui-ci soit polémique.
Oui, on peut voir cet album comme un album de jeunesse. Pour cette raison, je suis curieuse de voir ce qu'il a fait après.