Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 14:16

Arléa - janvier 2020 - 223 pages

"Ne quittez pas" est un recueil de quarante nouvelles.  L'autrice s'est amusée à recenser des tranches de la vie quotidienne en lien avec le téléphone.  Certaines sont actuelles, d'autres en rapport avec un passé révolu. L'usage du téléphone a évolué dans le temps. Aujourd'hui, les mails, SMS, messageries instantanées... remplacent partiellement le téléphone. Il n'en est pas question ici et, si dans quelques scénettes nous croisons un téléphone portable, c'est le téléphone "traditionnel" qui est mis en avant.

A plusieurs occasions, j'ai replongé dans mes souvenirs. Un chapitre est par exemple consacré aux cabines téléphoniques. Je me suis souvenue que je les utilisais surtout  pour appeler mes parents quand j'étais au lycée puis étudiante à 200 kilomètres de chez moi. J'appelais aussi mon amoureux du moment.... Marie Sizun nous fait remarquer le côté confidentiel qu'avaient ces lieux, les conversations restaient secrètes.  Aujourd'hui, les gens marchent dans la rue (enfin quand je dis aujourd'hui ... hier, avant le coronavirus !), suspendus à leur téléphones portables, sans prêter attention aux oreilles indiscrètes.

Le téléphone est un moyen d'annoncer un événement marquant. Nous nous  souvenons précisément du lieu où nous nous trouvions quand l'annonce de la mort d'un proche nous a été faite par téléphone. C'est le thème du chapitre "Mort par téléphone". 

Marie Sizun a recensé tous les petits agacements qui font le charme du téléphone : l'erreur de numéro, les quiproquos, la ligne brouillée, le "pas de réseau" mais aussi quand il n'y a personne au bout du fil...

L'ouvrage n'est pas à lire d'une traite. Il est préférable de picorer une histoire par ci, par là. C'est ce que j'ai fait et des souvenirs me sont revenus, en écho aux anecdotes et histoires relatées par Marie Sizun.

Billet écrit avant le coronavirus  (non publié) et complété ce jour.... 

Le téléphone joue un rôle primordial en cette période de confinement. Je pense notamment  aux personnes âgées qui se trouvent isolées physiquement de leur famille. 

Alors, prenez soin de vous et appelez ceux que vous aimez !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 24/03/2020 12:13

40 histoires autour du téléphone ? Il y a donc tant à dire....