Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 14:12

 Dérive des âmes et des continents - Shubhangi Swarup 

Editions Métaillé- mars 2020 - 362 pages - Traduit de l'anglais (Inde) par Céline Schwaller

J'avais recueilli des avis très positifs sur Goodreads (voir ici) avant de sélectionner cet ouvrage dans la liste  proposée par Babelio lors de sa dernière opération "Masse critique". Que s'est-il passé pour que je jette l'éponge à la 99ème page alors que j'aime découvrir des univers variés et que j'abandonne rarement un livre, trouvant toujours un intérêt à continuer ma lecture ? 

Il faut reconnaître que l'univers de cet auteur est assez éloigné de mes lectures habituelles. Nous suivons deux jeunes mariés qui viennent de s'installer sur les îles Adaman. Girija est un scientifique qui étudie les phénomènes naturels de l'archipel. Sa femme, Chanda, parle aux arbres et aux fantômes. Elle est fortement impactée par ces conversations pour le moins surprenantes.

Une grande partie du roman est consacrée à la découverte de l'île : son histoire, sa flore et sa faune. J'ai bien aimé me faire une idée des lieux mais ce côté très descriptif du roman m'a éloignée de l'histoire. Je n'ai pas compris où nous conduisait l'auteur et ne suis pas parvenue à me mettre dans la peau des personnages. Lassée de bailler à chaque page, je suis passée à autre chose.  

Je crois que c'est la première fois que j'abandonne un livre choisi dans une opération Masse Critique de Babelio. Je suis vraiment déçue de ne pas être parvenue à m'intéresser à ce roman indien pourtant prometteur.

 

Une semaine et un jour - Marijosé Alie

Editions HC Chopin - 1er trim 2020 - 345 pages 

Autre abandon :

Nous suivons parallèlement deux jeunes femmes tout juste "débarquées" à Paris : l'une en 1788 et l'autre à notre époque. Nous savons qu'un lien de parenté unit ces deux personnes et que toutes deux ont quitté les Antilles.

Je dois avouer qu'aucune des deux femmes ne m'a donné l'envie de dépasser les cent premières pages. Je les ai donc abandonnées à leur destin, l'une dans un quartier mal famé d'un Paris pré-révolutionnaire et l'autre dans une errance physique et psychologique inquiétante.

Voilà un autre roman pour lequel je ne saurai jamais si j'ai eu raison ou pas de déclarer forfait. Le risque, quand on cumule les abandons, c'est qu'une "panne de lecture" s'installe. Fort heureusement, j'avais au même moment une lecture-audio prenante qui compensait mes déboires "papier".

On peut trouver sur Babelio des avis plus enthousiastes que le mien (voir ici)

Ces deux romans auront, je l'espère, plus de chance dans une deuxième vie. Je les ai déposés dans une boite à livres. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Géraldine 03/03/2020 13:15

Je vais quasiment toujours au bout des romans, de toute ma vie, les abandons doivent se compter sur les doigts de mes deux mains. Mais je vais tout de même passer sur ces titres... Tous les livres ont aussi une 2ème vie, quand je n'ai plus assez de place chez moi : ma BM ou alors, la bibliothèque d'un hopital cardiologique. Jamais jeté un livre, ce serait un sacrilège !

Autist Reading 02/03/2020 19:07

Tu as rudement bien fait de ne pas les jeter : un livre finit toujours pas trouver son lecteur. Ces boîtes à livres qui se multiplient un peu partout sont une vraie bonne idée.

Marion Doucet 25/02/2020 19:56

Une semaine et un jour a l'air bien

Aifelle 25/02/2020 08:59

Ça marche ce matin ! Les abandons sont inévitables dans nos vies de lectrices ; si tu es comme moi j'ai du mal à lâcher, mais quand ça veut pas, ça veut pas ..

sylire 25/02/2020 13:52

@Aifelle : oui, c'est reparti pour les commentaires (en espérant que cela dure).
Oui, j'ai du mal à lâcher. Mais j'autorise de plus en plus à le faire.

keisha 25/02/2020 08:36

Bonne idée de les donner, ils trouveront des lecteurs
C'est vrai que si les pannes se suivent, c'est dur de remonter la pente, ça vient de m'arriver, et dans ce cas j'ai en réserve des chouchous sur mes étagères pour relancer la machine

sylire 25/02/2020 13:49

@Keisha : c'est décourageant d’enchaîner les abandons mais partir à l'aventure, c'est prendre ce risque (on peut aussi tomber sur des pépites).