Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 17:35

Dans les années 50, nous faisons la connaissance d'une jeune américaine, Eliza Donneley, qui vient d'arriver à Paris. Elle se sent traquée et prend des précautions pour passer inaperçue. Elle se fait appeler Violet Lee.

Dans une situation précaire, elle trouve un travail alimentaire de baby sitter qui lui permet de continuer à pratiquer sa passion pour la photographie. La jeune femme se fait des amies et tombe folle amoureuse d'un américain qui séjourne dans la capitale. Une autre rencontre marque son "époque parisienne", celle d'un musicien aveugle, dont elle gardera la fille et avec lequel elle s'installera. 

Nous découvrons, au fil du roman, le passé de la jeune femme et les raisons de sa fuite. Eliza a laissé derrière elle mari et enfant. Tiraillée entre l'insouciance du climat d'après-guerre et son lourd secret, la jeune femme apprend à vivre sans son fils. Cette première partie se déroule à dans la capitale française, dans une ambiance "à la Robert Doisneau". 

Le bouquet de jonquille - Paris 1950 - Robert Doisneau

La seconde partie offre un tout autre décor. Nous voyageons jusqu'à Chicago, dans les années 70, en plein mouvement des droits civiques et d’opposition à la guerre du Vietnam. En arrivant sur place, Eliza fait quelques recherches pour retrouver son fils et trouve sans peine sa trace. Le jeune homme ne l'attend pas à bras ouverts, ne connaissant pas les causes véritables du départ de sa mère, il y a vingt ans. Leurs idées politiques communes créeront toutefois, au fil du temps, une forme de complicité.

Émeutes raciales à Chicago en 1968

La période "Chicago" est intéressante mais je l'ai trouvée un peu artificielle, comme si l'autrice avait voulu raccrocher deux thèmes qui lui tenaient à coeur : le Paris des années 50 et le Chicago ségrégationniste des années 70. Cette impression s'est confirmée quand j'ai écouté l'interview de l'autrice qui nous est offerte à la fin du livre-audio. Les deux parties du roman sont si distinctes que j'ai eu un peu de mal à passer d'un univers à un autre, à raccrocher les deux histoires entre elles. Que s'est-il passé entre les deux périodes pour Eliza/Violet ? Nous ne le savons pas vraiment.

Je n'ai pas été convaincue par l'interprétation de la lectrice. J'aurais préféré une voix plus assurée, moins "fleur bleue".  C'est assez rare que je fasse ce constat, mais ce décalage entre la voix de la conteuse et l'idée que je me fais du personnage m'a gênée du début à la fin.

Gaelle Nohant est une autrice dont j'ai aimé les précédents romans mais je dois reconnaître que je suis restée à distance de celui-ci.

Lu dans le cadre du  Prix Audiolib 2020 .

Le billet d'Enna

Partager cet article

Repost0

commentaires

Philisine Cave 24/05/2020 10:51

Je ne lirai pas ce roman pour la raison que tu incoques : un problème de cohérence de scenario. Et c'est aussi pour cette même raison que j'abandonne des séries Netflix actuellement ( j'atteins rarement la saison 3, excepté pour l'exceptionnelle The Crown, voire pour certaines séries trois épisodes suffisent à ma patience !).

Sylire 24/05/2020 20:50

@philisine : je ne regarde pas (encore) de série... Je note "the crown" alors !

Violette 23/05/2020 11:37

j'ai beaucoup aimé le roman, j'ai déjà rencontré ce problème de voix… tu es gentille quand tu dis "fleur bleue" moi je pensais plutôt à nunuche :) J'en parle fin du mois avec un autre livre audio.

Sylire 23/05/2020 17:51

@violette : je suis restée soft par égard pour la lectrice mais il y a de cela ????

luocine 22/05/2020 14:32

la voix est très importante pour les livres lus.

Sylire 23/05/2020 17:49

@lucine : oui. C'est très important. On peut passer à coté d'un beau texte si l'interpretation ne nous paraît pas juste

Géraldine 21/05/2020 11:23

Ah, dommage pour l'interprétation pas à la hauteur du personnage. Je me disais déjà que l'espérais trouver ce livre audio à la bib', car j'ai tout de même bien envie de connaitre le secret de cette Violette. Peut-être en format papier du coup ?! A suivre !

Sylire 23/05/2020 17:48

@Géraldine : tu peux tout de même tenter. Tu auras peut-être un autre ressenti que moi.

Alex-Mot-à-Mots 21/05/2020 10:37

Je l'ai encore une fois trouvée excellente dans les descriptions de foule. Le reste du roman m'a moins passionné.

Sylire 23/05/2020 17:47

@Alex : je n'ai pas trouvé la magie de ses précédents romans.