Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 13:42

Alma Editeur - 217 pages - août 2020

La quatrième de couverture :

"« Odessa. On ne sait pas trop quand. Plus tard, mais pas très tard. Odessa, mais cela aurait pu être ailleurs. Une chose est sûre : là vit Ossip Ossipovitch, le grand écrivain national. Bien qu’il se soit toujours refusé à publier, son œuvre immense circule, on ne sait trop comment, parmi les Odessites qui en récitent, racontent et redisent les mille aventures, les mille exploits.
J’ai longtemps vécu à Odessa. J’ai fréquenté ou cru fréquenter Ossip Ossipovitch et les cercles auxquels il appartenait. J’ai entrepris ici de mettre par écrit certaines des bribes de son œuvre qui m’ont été transmises.
Lectrice, lecteur, il m’a paru important qu’elles arrivent jusqu’à toi qui n’as pas eu la chance de participer au soulèvement puis à la grande insurrection. Puisses-tu tirer grands fruits de son enseignement. »
 
Dans cette fable politique, la fantaisie, le burlesque et la poésie se jouent de la fin du monde.  Face aux cyniques raisons d’Etat, la révolte est possible et désirable, qui redonnerait beauté et sens à la vie. Une variation sur les Nuits debout, à la mode odessite."

 

 

Quand je me suis installée sous la couette pour parcourir les premières pages de ce roman, j'espérais être happée par l'histoire. Je savais qu'Antigone n'avais pas apprécié cette lecture mais qu'en revanche l'irrégulière avait été séduite. De quel côté allais-je pencher et surtout allais-je réussir à me détacher de leurs avis pour constituer le mien ?

Hélas, je ne suis pas parvenue à entrer dans l'univers de ce roman. Je n'ai pas réussi à m'intéresser à Ossip Ossipovitch, grand écrivain national dont les textes circulent sous le manteau mais que personne n'a vu. Je dois pourtant admettre que le style de Marie Baudry est intéressant. Ses phrases sont fluides et la façon dont le narrateur s'adresse au lecteur aurait pu me donner envie d'en savoir plus sur les habitants d'Odessa et sur l'insurrection mentionnée dans la quatrième de couverture. Oui, mais voilà... le côté absurde de cette fable m'a laissée sur le bord de la route et j'ai senti la panne de lecture se profiler à l'horizon. 

Faible que je suis, j'ai lâchement abandonné ce livre pour en commencer un autre...

Antigone a été plus courageuse que moi (mais tout aussi déçue)

l'irréguière , en revanche a aimé sa lecture : "un premier roman plein de charme, très original, très riche du point de vue des questionnements qu’il soulève, et qui ravira les curieux "

Aurez-vous envie de vous faire votre propre avis ?

 

Chez Antigone

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 14/09/2020 13:14

Non, pas envie de me faire un avis sur ce roman. Je passe directement au suivant ;-)

sylire 14/09/2020 21:36

@Alex : j'aurai du mal à trouver des arguments pour te donner envie, je dois être honnête.

Karine 14/09/2020 02:04

J'hésite, j'hésite. Des fois, j'ai tendance à être encore plus curieuse quand les avis divergent.

sylire 14/09/2020 21:39

@Karine : je serais curieuse d'avoir ton avis.

Philisine Cave 13/09/2020 18:28

Je reprends mon com' et tu as le droit d'annuler le premier que j'ai mis parce que je voulais dire "joint" et non "choix"... Pourtant je n'ai pas fumé avant de l'avoir écrit, ce com ????.
J'apprécie beaucoup ta franchise et ton honnêteté. Et je ne suis pas sûre que ce roman soit pour moi non plus. La quatrième de couverture me paraît complètement hallucinante, on a l'impression que la personne qui l'a rédigée a fumé un joint avant de s'appliquer à cette tâche.

sylire 14/09/2020 21:41

@Philisine : je suis totalement hermétique à cette histoire et j'avoue ne pas comprendre non plus la quatrième de couverture. J'aurais dû me méfier.

Delphine-Olympe 13/09/2020 14:29

Quand ni le style ni l'intrigue ne retiennent mon attention, j'abandonne sans aucun état d'âme ;-)

sylire 14/09/2020 21:42

@Delphine : je suis assez coriace en règle général mais là, je sentais que cela ne décollerait pas.

L'Irrégulière 13/09/2020 11:29

Il faut peut-être être un peu zinzin pour entrer dans cet univers, ce que je suis ;-)

sylire 14/09/2020 21:44

@L'irrégulière : je suis très contente que ton avis contrebalance le mien. Pour l'autrice, surtout. J'imagine que c'est difficile de lire des billets comme le mien quand on est un auteur.
Je pense qu'il n'était pas pour moi (je n'irai pas jusqu'à dire que tu es zinzin).