Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 21:58

Audiolib 2020 (Seuil) - Lu par Marie du Bled - 11 h 

"Un marais n’est pas un marécage. Le marais, c’est un espace de lumière, où l’herbe pousse dans l’eau, et l’eau se déverse dans le ciel. Des ruisseaux paresseux charrient le disque du soleil jusqu’à la mer, et des échassiers s’en envolent avec une grâce inattendue – comme s’ils n’étaient pas faits pour rejoindre les airs – dans le vacarme d’un millier d’oies des neiges."

Nous sommes à Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Kya vit avec sa famille dans le marais, en marge de la population. Ils logent dans une cabane qui offre le confort minimal. Alors qu'elle a six ans, la mère de Kya abandonne le foyer. Ses frères et sœurs fuient également les lieux dès qu'ils le peuvent et de façon définitive. La petite fille vit seule avec son père quelques temps, avant que ce dernier ne disparaisse. Kya, livrée à elle-même, devient "la fille du marais".

"Comme tous les autres, il avait entendu parler de la Fille des marais et, au fil des ans, l'avait parfois croisée, soit dans son bateau, glissant au fil de l'eau comme si elle ne faisait qu'un avec les courants, soit se précipitant hors de l'épicerie comme un raton laveur s'éloigne d'une poubelle."

 

source instagram /Delia Owens

Grâce à quelques rencontres providentielles et portée par sa force de caractère, la petite fille grandit et s'ouvre aux trésors naturels qui l'entourent. Un jeune garçon, Hate, lui apprend à lire et à compter. Le garçon lui rend visite le plus souvent possible et lui apporte des livres de sciences naturelles, qu'elle dévore. Au fil des années, leur relation devient plus intime mais Hate finit par l'abandonner aussi, au grand désespoir de Kya.

La jeune fille continue à étudier la flore et la faune du marais et consigne ses observations par écrit. Elle dessine également. Elle n'oublie par Hate mais se laisse embarquer dans une autre relation qui va qui lui occasionner de gros ennuis avec la justice. Le récit, qui se déroule sur deux époques, 1952 et 1969, finit par se rejoindre dans la dernière partie du livre. 

J'avais très envie de lire ce roman dont (presque) tout le monde chante les louanges. Je ne peux que me ranger du côté des avis dithyrambiques. Ce roman possède de grandes qualités. Le personnage principal, Kya, est extrêmement attachant. Il y de bons sentiments mais c'est avant tout un texte intelligent et plein finesse. Ce roman possède également une dimension écologique, sans être moralisateur.  La construction tient suffisamment en haleine pour que l'on ne s'ennuie pas une minute. Cerise sur le gâteau, la fin est très réussie.

Je ne regrette pas d'avoir opté pour la version audio. La lectrice incarne parfaitement la jeune Kya et parvient à nous faire vibrer pour ce très beau texte.

Une totale réussite !

 

Quelques mots sur l'autrice (source Babelio) :

Diplômée en zoologie et biologie et titulaire d'un doctorat en comportement animal, elle part s’installer avec son mari, chercheur et biologiste comme elle, au Botswana en 1974. Ensemble, ils étudient les différentes espèces de mammifères de la région. Ils publient trois livres de non-fiction. Delia Owens publie également de nombreux articles scientifiques en menant ses recherches sur les espèces animales en danger. Elle monte des projets de sauvegarde de grande ampleur. "Là où chantent les écrevisses" ("Where the Crawdads Sing", 2018) est son premier roman.

Challenge écoutons un livre
challenge 50 romans - 50 états : la Caroline du Nord

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 01/11/2020 18:44

J'hésite encore à le lire... Et puis il est long.

sylire 03/11/2020 19:45

@Alex : je te le conseille vraiment. Il se lit facilement !

gambadou 24/10/2020 22:09

Beaucoup aimé aussi

sylire 27/10/2020 14:59

@Gambadou : je ne suis pas surprise !

Géraldine 24/10/2020 19:19

Ce roman a beaucoup d'argument pour le plaire. j'espère le trouver en bib', et pourquoi pas en audio, puisque cette version semble réussie !

sylire 27/10/2020 14:59

@Géraldine : si tu peux le lire en audio, je te le conseille !

krol 23/10/2020 22:52

Je fais partie de ceux qui n'ont pas aimé plus que ça... je ne l'ai pas trouvé très subtil.

sylire 27/10/2020 14:59

@Krol : je peux comprendre. Chez moi, le plaisir de lecture l'a emporté.

Hifi Mathis 22/10/2020 07:53

Merci pour cet article, au plaisir de vous voir sur mon blog. https://hifi-mathis.blogspot.com/