Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 19:44
Finitude - Octobre 2020 - 220 pages

Pierre vient de perdre un poste haut placé dans un grand groupe d'édition, après avoir refusé de faire un "rapport" sur une personne accusée de malversations et qu'il croit innocente. Désormais au chômage, Pierre accepte un poste de VRP qui lui fait parcourir la France pour faire la promotion de livres et d'encyclopédies. Il visite essentiellement les libraires et les bibliothèques. Ce poste est moins passionnant que le précédent mais lui fait voir du pays et rencontrer des gens. Le temps passé en voiture lui permet de réfléchir à l'évolution du monde du livre avec la disparition des petites maisons d'éditions, avalées peu à peu (à son grand regret) par des grands groupes.

Pierre Lombard est un personnage attachant. Il ne manque pas d'humour, se lie facilement et pratique l'autodérision. J'ai pris plaisir à le suivre le long des routes de France, partageant ses réflexions. Je n'ai pas réussi à replacer le roman dans le temps. Il me semble que cela fait belle lurette qu'on ne vend plus d'encyclopédies papier.

La description du monde du livre est assez pessimiste et désabusée. Aux côtés de quelques passionnés de littérature, nous découvrons des gestionnaires peu soucieux de la qualité des ouvrages qu'ils proposent.  Plus généralement, il est question du rapport de l'homme au travail. J'ai trouvé certaines réflexions très justes, comme celle-ci, par exemple, qui peut s'appliquer à n'importe quel métier :

"Patience devant les clients énervés, Patience devant les responsables de rayons surmenés. Patience devant les décontenancés, patience devant les pleutres, les séducteurs, les indifférents, les vulgaires, les arrogants. S'il se laisse à les mépriser, il méprisera sa relation à la vente. S'il méprise son travail, il se méprisera. Se méprisant, il vivra tout cela avec dégoût. Alors, il ne lui restera que ses yeux pour pleurer".

On peut lire, sur la quatrième de couverture, que Christian Estèbe a été libraire puis représentant en librairie et qu'il est aujourd'hui bouquiniste à Marseille. Son personnage principal, Pierre Lombard, a un parcours assez proche. L'auteur semble bien connaitre son sujet. Amoureux des livres et des mots il partage avec nous sa passion.

"Passer de l'écrit vain, à l'écrit vrai, lever le voile des mots d'usage, des mots d'usure. Comment gratter les mots. Ecrire pour retrouver en soi ce qui parle à soi, donc à tous. Etroite est la passerelle, et il faut être un peu funambule pour tirer l'or de cette vieille matière corrompue que sont les mots." 

Voilà un roman intelligent, à l'écriture soignée et non dénué d'humour. Bien qu'il n'y ait pas de réelle intrigue (juste un petit rebondissement à la fin), l'histoire est assez prenante.

Une belle découverte !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Antigone 11/11/2020 22:34

J'ai travaillé autrefois avec des représentants quand j'étais en librairie. Ce livre pourrait me plaire et me rappeler des souvenirs.

zazy 11/11/2020 19:04

Tu titilles ma curiosité. Mince, il ne figure pas sur le catalogue de la BDP et, comme je leur ai déjà demandé d'acheter une dizaine de livres, je me dois d'arrêter un peu mes demandes. Je le note

gambadou 11/11/2020 12:49

Tiens, intéressant. J'avais peur que ce soit un peu trop désabusé mais si tu dis qu'il y a de l'humour

Géraldine 11/11/2020 11:03

Effectivement, cela fait belle lurettes qu'on n'a plus sonné à ma porte pour me vendre une encyclopédie... Ces gens là ont été remplacés par les fournisseurs d'énergie ! et j'ai tout de même l'impression que ces dernières années, de "petites" maisons d'éditions parviennent à se créer avec une petite place au soleil avec de bons titres bien sentis. Quoiqu'il en soit, par son sujet, ce roman est évidemment bien tentant !

Sylire 11/11/2020 12:43

@Géraldine : oui, je pense que quelques petites maisons d'édition (comme Finitude il me semble) tirent leur épingle du jeu par de bons choix d'édition.

Alex-Mot-à-Mots 10/11/2020 13:02

Une histoire prenante ? Je n'aurais pas cru.

sylire 11/11/2020 10:30

C'est un livre assez étonnant !