Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 14:15

Editions Héloise D'ormesson - fevrier 2021 -  269 pages

Théophraste Sentiero vit avec sa femme, ses enfants et son horrible belle-mère dans l'appartement de cette dernière. L'homme s'ennuie dans ce foyer dans lequel il se sent, d'une certaine façon, "le maillon faible". Un 25 décembre, ses jambes se mettent à bouger sans qu'il ne parvienne à les maîtriser. La maladie qu'on lui diagnostique quelques jours plus tard lui donne l'occasion de rompre la monotonie de son quotidien. En effet, seule la marche lui rend la maîtrise de ses membres inférieurs. Il se met à arpenter son quartier puis s'aventure de plus en plus loin. Ses déambulations lui permettent de faire la connaissance de quelques marginaux mais aussi d'un libraire qui le prend sous son aile.

Quand Babelio m'a proposé cette lecture dans le cadre d'un "Masse critique" privilégié, j'ai accepté sans trop d'hésitations, ayant lu et aimé plusieurs ouvrages de Jean-Paul Delfino (Zumbi et Samba triste notamment). J'ai eu un petit doute en lisant le résumé, l'histoire paraissant assez éloignée de ce qu'écrit habituellement Delfino, mais je suis passé outre ma légère inquiétude. J'aurais dû écouter ma petite voix intérieure car j'ai eu du mal à finir ce roman, qui ne m'a pas vraiment passionnée.

L'Idée de départ est intéressante mais le personnage de Théophraste ne m'a pas séduite. Je ne l'ai pas senti prendre son destin en main, même après la découverte de sa maladie.  Il continue à se laisser porter par les circonstances de la vie. Quant aux balades dans Paris, elles ne sont pas vraiment détaillées. J'aurais aimé sentir davantage l'ambiance des quartiers traversés. Quelques jours après avoir fini ce roman, je dois faire un effort pour souvenir de ce que contiennent les 270 pages, que j'ai parcourues sans déplaisir mais sans enthousiasme non plus. J'attendais qu'un évènement se produise, rendant la lecture plus addictive mais non, le rythme ne s'accélère pas. J'ai quitté Théophraste sans regret, presque soulagée de me glisser dans une autre histoire.

Un roman qui n'était sans doute pas fait pour moi.

Sur Babelio, vous trouverez d'autres avis, plus enthousiastes que le mien (Ici).

Lu dans le cadre d'une opération Masse critique de Babelio

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Emma 07/04/2021 15:34

Mince, un rendez-vous raté ! Dommage, il faut vite passer à autre chose :)

sylire 07/04/2021 22:00

@Emma : heureusement, la lecture suivante a été très concluante (billet pas encore fait...)

manou 07/04/2021 08:44

Parfois on découvre qu'un livre n 'est pas fait pour nous c'est ainsi, la rencontre ne se fait pas...Merci pour ton ressenti

sylire 07/04/2021 22:03

@Manou: et c'est parfois juste une histoire de timing. Ce n'était pas le bon livre au bon moment.

Violette 06/04/2021 17:16

je suis en train de peiner dans une lecture (j'ai dépassé la moitié donc je n'arrête pas !), je te comprends.

sylire 07/04/2021 22:04

@Violette : je n'aime pas abandonné en cours de route mais mon obstination est parfois stupide.

Jérôme 06/04/2021 12:14

C'est marrant, en voyant ce titre je pense tout de suite au manga de Taniguchi.

sylire 06/04/2021 13:00

@Jérôme : ah, je ne connais pas...

Géraldine 06/04/2021 10:00

Dommage, le pitch était tentant. Encore un auteur que je n'ai jamais lu... Quand le jour se présentera, il me faudra donc choisir un autre titre.

sylire 06/04/2021 13:00

@Géraldine : je suis passée à côté mais ce n'est pas le coup de monde.
Je préfère l'auteur dans un autre registre.