Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 23:38

Calmann Levy 2021 - 343 pages

Nous sommes dans les Corbières en compagnie d'une famille un peu décalée qui vit dans le château de ses ancêtres, sans avoir les moyens de l'entretenir. Les parents s'accrochent à leur propriété, insufflant à leurs enfants l'amour de la terre de leurs ancêtres. Ce qui paraît être une bonne idée de prime abord ne l'est pas forcément en réalité mais avant d'arriver (éventuellement) à ce constat, nous suivons le quotidien de la famille, qui vit en marge des habitants du village. Le père, Léon, est épuisé par une lutte incessante pour garder ses terres. Sa femme le soutient du mieux qu'elle peut, tout comme leurs enfants-adolescents, qui sont très attachés à leur terrain de jeux.

Voilà un ouvrage pour lequel j'ai bien du mal à donner un avis. J'ai eu l'impression durant les trois premiers quarts du roman de lire un roman d'aventures pour la jeunesse avant que l'histoire ne prenne une dimension dramatique qui donne au roman une tonalité différente. La narration est assez classique. L'auteur suit l'ordre chronologique des évènements. Je dois avouer que j'ai eu quelques petits coups de mou durant ma lecture. J'ai préféré le dernier quart du roman, qui ménage plus de suspens.

Si je ne suis pas totalement emballée par ce roman, je lui reconnais toutefois des qualités. J'ai été touchée par le destin des deux enfants de l'histoire, victimes à la fois de l'entêtement de leurs parents et de la cupidité de certains habitants du village. Nous sortons de cette lecture soulagés de ne pas avoir hérités à titre personnel d'une telle propriété, qui représente un véritable fardeau pour les descendants.

Comme vous pouvez le constater, je suis assez partagée sur ce livre. Mais il semblerait que je sois un cas isolé car ce roman a de très bonnes critiques sur Babelio (voir ici).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 23/08/2021 10:35

Malgré les bons avis, cette lecture ne me tentait pas. Tu confirmes.

sylire 29/08/2021 11:21

@Alex : dans ce cas effectivement, inutile de te forcer.

kathel 22/08/2021 08:30

Je pensais lire d'abord le premier roman de l'auteur, l'as-tu lu ?

sylire 22/08/2021 14:50

@kathel : non, j'ai découvert l'auteur avec ce titre de la rentrée. Si l'occasion se présente, je lirai son premier roman également.