W3C

  • Flux RSS des articles

Archives

Livres beaucoup aimés

Vendredi 6 septembre 2013 5 06 /09 /Sep /2013 00:02

   

21 août 20132 - Grasset - 492 pages

          

Nina et Samuel vivent ensemble depuis une vingtaine d'années quand soudainement leur vie bascule, un soir, en regardant le journal télévisé. Ils viennent de reconnaître leur copain Samir Tahar, perdu de vue depuis vingt ans. Il se fait désormais appeler Sam Tahar. Fébrilement, le couple fait des recherches sur internet et découvre que l'homme est un avocat réputé, qu'il a épousé une riche américaine et qu'il s'est créé de toutes pièces une nouvelle identité, empruntant celle de Samuel.

Entre les trois amis, tout n'a pas été simple dans le passé. Samir et Samuel étaient amoureux de Nina et la jeune femme avait choisi Samuel, par pitié, plus que par amour. Il venait de perdre ses parents de façon tragique et n'aurait pas supporté une nouvelle épreuve. Samir, abattu, s'était alors volatilisé, rompant avec son passé. Samuel suspecte Nina d'avoir toujours des sentiments pour leur ancien ami. La jalousie le ronge. Il veut en avoir le coeur net et supplie Nina de reprendre contact avec Samir, ce qu'elle finit par accepter, poussée par la curiosité. 

La seconde partie est centrée sur le personnage de Samir et se déroule principalement aux Etats-Unis. Nous découvrons son imposture, ses mensonges. Est-il vraiment heureux dans la peau du personnage qu'il s'est créé ? Avec l'intrusion de ses vieux amis dans sa vie bien réglée, son passé va lui revenir en pleine face tel un boomerang. Nous sommes aux États-unis, pays de la démesure, la claque qu'il va prendre va donc être... phénoménale. Le couple, lui-aussi, va être sérieusement ébranlé. 

Ce roman de près de 500 pages ne manque pas de rythme et se lit comme un thriller. Sa construction est originale, l'écriture vive et travaillée. Divers sujets de société sont abordés et l'actualité mondiale est largement évoquée. Le lecteur peut s'en tenir au roman d'aventures ou pousser plus loin la réflexion en s'interrogeant sur les choix ou les non choix de sa propre vie.

L'histoire est un peu trop rocambolesque à mon goût mais c'est un bon "Page-turner"

Lu en avant première grâce à l'opération organisée par Libfly et Le Furet du Nord

On vous lit tout ! (presque tout)  2/6

 


Ecrire un commentaire - Voir les 25 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Jeudi 29 août 2013 4 29 /08 /Août /2013 00:04

       Calmann-Levy août 2013 - 204 pages

 

Alex, le narrateur, revient sur ses années d'enfance à Casablanca. Né en captivité pendant la guerre 39-45, parce que sa mère, italienne, avait été accusée d'espionnage, le narrateur n'a connu une vie de famille "normale" qu'après la guerre. Son père, français et officier de la marine, était un homme intelligent et cultivé, qui a consacré beaucoup de son temps à Alex, lui enseignant les valeurs humaines auxquelles il croyait.  

On se promène dans le Casablanca de l'époque, aux murs blancs et à la population cosmopolite. La famille d'Alex n'était pas sectaire et côtoyait les autres communautés. C'est ainsi que le jeune garçon s'est enrichi de différentes cultures, encouragé par son père. 

On le retrouve adulte dans la ville de son enfance, pour un pèlerinage particulier, puisqu'il a décidé de rapatrier en France le corps de son père. On ressent beaucoup d'émotion dans ce retour aux sources et cette immersion dans le passé familial.

Ce livre est avant tout l'hommage à un père disparu trop tôt. En toile de fond, l'histoire du Maroc, de la fin de la seconde guerre mondiale à la fin protectorat français en 1956.  je ne sais pas à quel point ce roman est autobiographique mais d'après ce que j'ai lu ici ou là, l'histoire d'Alex ressemble beaucoup à celle de René Guitton, écrivain humaniste engagé. 

Un bon roman, aux allures autobiographiques. 

Lu en avant première grâce à l'opération organisée par Libfly et Le Furet du Nord

On vous lit tout ! (presque tout)    1/6


Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Lundi 26 août 2013 1 26 /08 /Août /2013 00:50

France Loisirs 2012 (Belfond 2011) - 343 pages - traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin     

Paul et sa femme Claire ont rendez-vous avec le frère de Paul et son épouse dans un restaurant huppé et prétentieux de la ville. C'est le frère de Paul, Serge, qui a réservé la table. Politicien renommé, il a ses entrées dans tous les lieux branchés de la ville. D'emblée, on se range du côté de Paul et de  Claire, plus simples et plus sympathiques que l'autre couple, du moins en apparence. La discussion démarre sur les sujets d'usage : le dernier film vu au cinéma, les vacances... On comprend assez vite qu'un sujet est évité, qu'il tourne autour des enfants.

 Le couple formé par Paul et Claire se dévoile peu à peu. Les gens "biens sous tous rapports" du début de l'histoire émettent des points de vue étranges et ambigus sur les sujets de société. Nous apprenons par bribes leur histoire personnelle, notamment celle de Paul. Nous comprenons peu à peu à qui nous avons affaire. Le sujet concernant les enfants finit par arriver sur le tapis. Et, si ce qui est passé les concernant est d'une violence inouïe, la réaction de Paul et de Claire face à l'acte commis par leur enfant est tout aussi terrifiante. Doit-on aider ses enfants à n'importe quel prix ?  

Cette histoire, très dérangeante et loin du "politiquement correct", a interpellé et bousculé le parent que je suis. Mais ce qui m'a perturbée le plus, je crois, c'est l'absence de parti pris de l'auteur, qui se dégage de toute morale.

Dérangeant au possible mais à lire !

Une lecture commune avec Enna (Il me tarde de lire son avis)

Les avis de Kathel et Cathulu (parmi des tas d'autres !) 

pal1 


Ecrire un commentaire - Voir les 24 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Mardi 20 août 2013 2 20 /08 /Août /2013 00:59

Le livre de poche 2011 (Albin Michel 2009) - 729 pages

Cette histoire est avant tout celle d'une époque, les années 60. C'est une période de l'histoire qui me fascine, la révolution culturelle et sociétale, notamment. J'ai donc suivi avec beaucoup d'intérêt la jeunesse de Michel Marini, qui avait 13 ans en 1960 et que nous suivons jusqu'à la fin de son adolescence. Je me suis trouvé quelques similitudes avec Michel, notamment sa boulimie de lecture mais je crois qu'en ce domaine il me bat dans la mesure où je n'ai jamais marché avec un livre à la main, contrairement à lui (Cela-dit, avec la lecture audio, il m'arrive aujourd'hui de lire en marchant !).  

Michel est un gros lecteur mais il a une réelle aversion pour les maths (autre point commun avec moi), ce qui lui crée quelques soucis à l'école. Il adore le baby-foot et c'est en fréquentant un café pour y jouer, qu'il fait la connaissance d'un groupe d'intellectuels de l'Est. Ces gens ont tous quitté leur pays pour cause idéologique. La fréquentation de ces hommes, blessés au plus profond de leur âme mais résolument optimistes (d'où le titre du livre), enrichit peu à peu sa vision des choses et le console de ses chagrins familiaux (ses parents ne s'entendent pas). Nous découvrons, au fil des pages, des  histoires personnelles aussi passionnantes que terribles. Il est fait également référence à la guerre d'Algérie, que Michel évoque au travers de l'expérience de son grand frère et d'un ami de celui-ci.  

Roman d'initiation et d'aventure, ce roman est passionnant par sa dimension historique. Je vous conseille toutefois d'en prévoir la lecture quand vous avez un peu de temps devant vous (plus de 700 pages tout de même...).

Un bon pavé pour l'été !

Je vous conseille également de l'auteur "la vie rêvée d'Ernesto G", que j'ai lu cet hiver en version audio.  

 Une lecture commune avec Valérie - Fersenette -  Awa 

   

Ce livre rentre dans le cadre de plusieurs challenges auquels je me suis inscrite :

A noter qu'il a obtenu en 2009, le Prix Goncourt des Lycéens 

  challenge_goncourt_des_lyc_ens    pal1


Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Samedi 27 juillet 2013 6 27 /07 /Juil /2013 00:35

Purge, de Sofi Oksanen, lu par Marianne Epin et Frédéric Meaux

   Audiolib 2009 (Stock 2010) -  lu par Marianne Epin et Frédéric Meaux - 10 h 08 - Traduit du finlandais par Sebastien Cagnoli 

 

Nous sommes en Estonie, en 1992. L'histoire commence par l'arrivée d'une jeune russe nommée Zara dans la cour de ferme d'une vieille dame solitaire, Aliide. La jeune femme semble très perturbée, elle est sale, ses vêtements abîmés. Après hésitation, Aliide décide de lui venir en aide. La vieille dame tente de comprendre ce qui effraie tant Zara mais cette dernière n'ose pas lui dire la vérité. Nous découvrons peu à peu ce qu'était l'existence Zara avant qu'elle ne réussisse à prendre la fuite. Nous comprenons qu'elle n'a pas choisi cette maison par hasard pour y trouver refuge.

Ce puzzle familial m'a vraiment captivée notamment par son contexte historique. A travers les parcours de vie de Zara et d'Aliide, nous plongeons dans l'histoire de l'Estonie, marquée par l'occupation successive des russes et des allemands pendant la seconde guerre mondiale, puis de nouveau des russes jusqu'aux années 90. Il est question notamment des déportations en Sibérie, précédées bien souvent de dénonciations de proches...  

La construction du roman le rend très vivant par de nombreux flash-backs et des extraits du journal intime du mari d'Aliide. J'ai été particulièrement fascinée par le personnage d'Aliide capable du meilleur comme du pire par amour pour un homme, sans être aimée en retour. Quant à l'histoire de Zara, elle ressemble malheureusement à celles de beaucoup de jeunes filles de l'Est qui sont jetées dans la gueule du loup, pensant que l'herbe était plus verte à l'Ouest. Dans les deux cas, ces femmes sont marquées dans leur chair par les violences qu'elles ont subies et c'est sans doute le lien le plus fort qui les unit. Sofi Oksanen ne prend pas de gants pour dénoncer l'horreur, tout en sachant faire preuve de subtilité quand il le faut. Son texte est remarquablement percutant.

La version audio est réussie, les lecteurs sont très bons. Je conseille toutefois  de prendre connaissance, avant l'écoute, de quelques repères historiques pour ne pas être perdu dans la chronologie des faits historiques.

A lire si ce n'est déjà fait !

Les avis de : Kathel - Gwenaelle - Aifelle

 


Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés

Au fil des jours...

 

Blog au ralenti. Je lis peu et je n'ai pas le courage d'écrire des billets. Il est temps que les vacances arrivent.

Mon blog a désormais une page facebook (ici)

 

 

Blogoclub

  Pour en savoir plus, cliquez sur le logo.

blogoclub
 

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.fr 

Prochaine session : 1er mars

Thème choisi : lecture libre autour de MODIANO

Un de mes derniers coup de coeur

Pense bête

 Billets prévus:  

 

lectures à venir :

 

 

Billets à écrire

L'amour et les forêts

Le monde selon Garp (audio)

CHALLENGES EN COURS :  

Jeanne Benameur (Permanent)        

Goncourt des Lycéens (permanent)

Challenge automne 2014

Québec aux trésors

A faire  

Mise à jour des liens sur Libfly (février)

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés