W3C

  • Flux RSS des articles

Archives

Livres beaucoup aimés

Lundi 26 août 2013 1 26 /08 /Août /2013 00:50

France Loisirs 2012 (Belfond 2011) - 343 pages - traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin     

Paul et sa femme Claire ont rendez-vous avec le frère de Paul et son épouse dans un restaurant huppé et prétentieux de la ville. C'est le frère de Paul, Serge, qui a réservé la table. Politicien renommé, il a ses entrées dans tous les lieux branchés de la ville. D'emblée, on se range du côté de Paul et de  Claire, plus simples et plus sympathiques que l'autre couple, du moins en apparence. La discussion démarre sur les sujets d'usage : le dernier film vu au cinéma, les vacances... On comprend assez vite qu'un sujet est évité, qu'il tourne autour des enfants.

 Le couple formé par Paul et Claire se dévoile peu à peu. Les gens "biens sous tous rapports" du début de l'histoire émettent des points de vue étranges et ambigus sur les sujets de société. Nous apprenons par bribes leur histoire personnelle, notamment celle de Paul. Nous comprenons peu à peu à qui nous avons affaire. Le sujet concernant les enfants finit par arriver sur le tapis. Et, si ce qui est passé les concernant est d'une violence inouïe, la réaction de Paul et de Claire face à l'acte commis par leur enfant est tout aussi terrifiante. Doit-on aider ses enfants à n'importe quel prix ?  

Cette histoire, très dérangeante et loin du "politiquement correct", a interpellé et bousculé le parent que je suis. Mais ce qui m'a perturbée le plus, je crois, c'est l'absence de parti pris de l'auteur, qui se dégage de toute morale.

Dérangeant au possible mais à lire !

Une lecture commune avec Enna (Il me tarde de lire son avis)

Les avis de Kathel et Cathulu (parmi des tas d'autres !) 

pal1 


Ecrire un commentaire - Voir les 24 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Mardi 20 août 2013 2 20 /08 /Août /2013 00:59

Le livre de poche 2011 (Albin Michel 2009) - 729 pages

Cette histoire est avant tout celle d'une époque, les années 60. C'est une période de l'histoire qui me fascine, la révolution culturelle et sociétale, notamment. J'ai donc suivi avec beaucoup d'intérêt la jeunesse de Michel Marini, qui avait 13 ans en 1960 et que nous suivons jusqu'à la fin de son adolescence. Je me suis trouvé quelques similitudes avec Michel, notamment sa boulimie de lecture mais je crois qu'en ce domaine il me bat dans la mesure où je n'ai jamais marché avec un livre à la main, contrairement à lui (Cela-dit, avec la lecture audio, il m'arrive aujourd'hui de lire en marchant !).  

Michel est un gros lecteur mais il a une réelle aversion pour les maths (autre point commun avec moi), ce qui lui crée quelques soucis à l'école. Il adore le baby-foot et c'est en fréquentant un café pour y jouer, qu'il fait la connaissance d'un groupe d'intellectuels de l'Est. Ces gens ont tous quitté leur pays pour cause idéologique. La fréquentation de ces hommes, blessés au plus profond de leur âme mais résolument optimistes (d'où le titre du livre), enrichit peu à peu sa vision des choses et le console de ses chagrins familiaux (ses parents ne s'entendent pas). Nous découvrons, au fil des pages, des  histoires personnelles aussi passionnantes que terribles. Il est fait également référence à la guerre d'Algérie, que Michel évoque au travers de l'expérience de son grand frère et d'un ami de celui-ci.  

Roman d'initiation et d'aventure, ce roman est passionnant par sa dimension historique. Je vous conseille toutefois d'en prévoir la lecture quand vous avez un peu de temps devant vous (plus de 700 pages tout de même...).

Un bon pavé pour l'été !

Je vous conseille également de l'auteur "la vie rêvée d'Ernesto G", que j'ai lu cet hiver en version audio.  

 Une lecture commune avec Valérie - Fersenette -  Awa 

   

Ce livre rentre dans le cadre de plusieurs challenges auquels je me suis inscrite :

A noter qu'il a obtenu en 2009, le Prix Goncourt des Lycéens 

  challenge_goncourt_des_lyc_ens    pal1


Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Samedi 27 juillet 2013 6 27 /07 /Juil /2013 00:35

Purge, de Sofi Oksanen, lu par Marianne Epin et Frédéric Meaux

   Audiolib 2009 (Stock 2010) -  lu par Marianne Epin et Frédéric Meaux - 10 h 08 - Traduit du finlandais par Sebastien Cagnoli 

 

Nous sommes en Estonie, en 1992. L'histoire commence par l'arrivée d'une jeune russe nommée Zara dans la cour de ferme d'une vieille dame solitaire, Aliide. La jeune femme semble très perturbée, elle est sale, ses vêtements abîmés. Après hésitation, Aliide décide de lui venir en aide. La vieille dame tente de comprendre ce qui effraie tant Zara mais cette dernière n'ose pas lui dire la vérité. Nous découvrons peu à peu ce qu'était l'existence Zara avant qu'elle ne réussisse à prendre la fuite. Nous comprenons qu'elle n'a pas choisi cette maison par hasard pour y trouver refuge.

Ce puzzle familial m'a vraiment captivée notamment par son contexte historique. A travers les parcours de vie de Zara et d'Aliide, nous plongeons dans l'histoire de l'Estonie, marquée par l'occupation successive des russes et des allemands pendant la seconde guerre mondiale, puis de nouveau des russes jusqu'aux années 90. Il est question notamment des déportations en Sibérie, précédées bien souvent de dénonciations de proches...  

La construction du roman le rend très vivant par de nombreux flash-backs et des extraits du journal intime du mari d'Aliide. J'ai été particulièrement fascinée par le personnage d'Aliide capable du meilleur comme du pire par amour pour un homme, sans être aimée en retour. Quant à l'histoire de Zara, elle ressemble malheureusement à celles de beaucoup de jeunes filles de l'Est qui sont jetées dans la gueule du loup, pensant que l'herbe était plus verte à l'Ouest. Dans les deux cas, ces femmes sont marquées dans leur chair par les violences qu'elles ont subies et c'est sans doute le lien le plus fort qui les unit. Sofi Oksanen ne prend pas de gants pour dénoncer l'horreur, tout en sachant faire preuve de subtilité quand il le faut. Son texte est remarquablement percutant.

La version audio est réussie, les lecteurs sont très bons. Je conseille toutefois  de prendre connaissance, avant l'écoute, de quelques repères historiques pour ne pas être perdu dans la chronologie des faits historiques.

A lire si ce n'est déjà fait !

Les avis de : Kathel - Gwenaelle - Aifelle

 


Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Mardi 16 juillet 2013 2 16 /07 /Juil /2013 00:23

Publié par Audiolib le 20 mars 2013 (Editions De Fallois 2012) - 21 h 15 d'écoute -

lu par Thibaullt de Montalembert

 

On a beaucoup parlé de ce titre, en bien et en moins bien. Pour me faire ma propre opinion, j'avais vraiment envie de le lire. J'ai donc été ravie de le trouver dans la sélection du prix Audiolib. Très rapidement, j'ai su que je ferais partie du clan des conquis. Le fait qu'il ait obtenu le Grand Prix du Roman de l'académie française a pu surprendre. Il est vrai que ce n'est pas le style de ce texte qui en font son attrait. Ce qui est fascinant, c'est le talent de l'auteur à faire rebondir sans cesse son intrigue...  

L'histoire en quelques mots : Nous sommes aux Etats-Unis dans un petit village tranquille du Maine. Le squelette de la jeune Nola est retrouvé, trente ans après sa disparition, dans le jardin d'un célèbre écrivain, Harry Québert. La jeune Nola avait quinze ans quand elle a subitement disparu. Elle entretenait une relation avec l'écrivain. Très vite après la macabre découverte, l'écrivain est accusé du meurtre et emprisonné. Arrive à sa rescousse un jeune ami de l'accusé, lui-même écrivain. Ce dernier va mener l'enquête aux côtés de la police locale, allant de surprise et surprise car l'histoire est un véritable sac de noeuds. Ce qui met du piquant dans tout cela, c'est que le jeune écrivain a décidé d'écrire un ouvrage sur l'affaire... Il y a donc un livre dans le livre. Enfin quand je dis un livre, il y en a même plusieurs ! 

Ce livre m'a fait penser à "une place à prendre" de J.K. Rowling, dans le sens où tous deux nous plongent dans l'intimité d'un village. Je dois toutefois admettre que j'ai trouvé le livre de J.K. Rowling plus abouti et d'un niveau au-dessus. "La vérité sur l'affaire Harry Québert" est toutefois une lecture très distrayante qui nous donne notamment un aperçu du buisiness qui entoure la littérature américaine. 

Je suis vraiment ravie d'avoir eu l'opportunité de lire la version audio de ce pavé, car vu l'épaisseur, j'aurais eu beaucoup de difficultés à le lire en position allongée. Je n'ai mis qu'une bonne semaine à le dévorer. J'étais tellement impatiente d'avoir le fin mot de l'histoire que je l'ai écouté en déjeunant, en petit déjeunant, en pliant du linge, en cuisinant, en conduisant... Autre bon point pour la version audio de ce livre, le lecteur (Thibault De Montalembert) est excellent. J'avais eu l'occasion de découvrir dans Karoo et j'en redemande !

 

Une histoire rocambolesque et très prenante, idéale pour les vacances. 

logo du site  Lu dans le cadre du prix audiolib : 10 ème et dernière lecture

 

Je vous rappelle que vous pouvez voter parmi les 5 audio-livres sélectionnés par les blogueurs (ici) (et gagner des livres !)  

 

Ce livre rentre dans le cadre du challenge mensuel de Valérie "écoutons un livre" bien que je ne sois pas du tout dans le thème du mois, la littérature jeunesse.

free-road-trip-games-audio-book


Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Samedi 13 juillet 2013 6 13 /07 /Juil /2013 00:56

Avril 2013 - 123 pages - Gallimard

 

Les romans de René Fregni nous mènent toujours quelque part entre Marseille et Manosque. Cette fois c'est à Marseille que l'auteur nous conduit. Dans un appartement sous les toits, vit Charlie Hasard, un homme solitaire qui passe les trois quarts de son temps à écrire. Il vit de peu, travaillant le moins possible et uniquement pour remplir le frigo. Face au mur de sa cuisine, il écrit inlassablement et tente sans succès de se faire publier, jusqu'au jour où un éditeur l'appelle... Il saute dans un train pour Paris, la tête pleine de rêves, il se voit déjà Ecrivain. Mais hélas, la rencontre ne se passe pas comme prévu. L'ex-futur écrivain perd complètement pied, fait une grosse grosse bêtise et ne s'en remet pas...

Il est question dans ce livre de la difficulté d'écrire et de se faire publier, de l'investissement personnel que cela représente, de la déception quand les lettres de refus des éditeurs s'accumulent mais aussi du bonheur de se mettre à une table et d'inventer des vies encore et toujours, quand on a cela dans la peau. 

J'ai retrouvé avec grand plaisir l'univers de René Fregni, bien que cet ouvrage ne soit pas à mon avis parmi ses meilleurs. J'ai une préférence pour ses romans autobiographiques comme "Elle danse dans le noir" ou "La fiancée des corbeaux". Mais quel bonheur de retrouver sa très belle plume et sa sensibilité à fleur de peau. Avec Fregni, les malfrats sont sympathiques, les filles sont belles, les terrasses de café accueillantes et l'amour des mères un réconfort éternel...

Quand on aime Fregni, on en redemande...


Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés

Au fil des jours...

 

Envie de BD, j'ai fait le plein à la bibliothèque...

 

Mon blog a désormais une page facebook (ici)

 

 

Rechercher

Blogoclub

  Pour en savoir plus, cliquez sur le logo.

blogoclub
 

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.fr 

Prochaine session : 1er décembre

Thème choisi : l'amour maternel

Livre choisi : la promesse de l'aube - Romain Gary

Dernier coup de coeur

Pense bête

 Billets prévus:  

24 : biographie de Roman Gary

28 ou 29 : retour à little wing

1er décembre : La promesse de l'aube 

16 décembre : la trilogie berlinoise (audio)

lectures à venir :

La promesse de l'aube (en  cours)

Le monde selon Garp (audio)

Billets à écrire

La trilogie berlinoise

Retour à Little Wing 

CHALLENGES EN COURS :  

Jeanne Benameur (Permanent)        

Goncourt des Lycéens (permanent)

Challenge de la rentrée hiver 2014   

Challenge automne 2014

Challenge à contre courant

Québec aux trésors

J'ai rêvé New York

A faire  

Mise à jour des liens sur Libfly (février)

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés