Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 23:04

 

9782356415769-T.JPG

 

Audiolib 2013 (paru aux éditions de minuit en 2012) - 2 h 30 d'écoute 

 

"Anthime est passé ranger son vélo chez lui avant de rallier le mouvement général confluant à présent de toutes les artères vers la place où s’agitait une foule souriante, brandissant drapeaux et bouteilles, gesticulant et se pressant, laissant à peine d’espace aux voitures à chevaux qui déjà transportaient des groupes. Tout le monde avait l’air très content de la mobilisation : débats fiévreux, rires sans mesure, hymnes et fanfares, exclamations patriotiques striées de hennissements".

 

"Posté non loin de celui-ci, Anthime a pu distinguer un instant, de la cervelle au bassin, tous les organes du chasseur-éclaireur coupé en deux comme sur une planche anatomique, avant de s'accroupir spontanément en perte d'équilibre pour essayer de se protéger, assourdi par l'énorme fracas, aveuglé par les torrents de pierres, de terre, les nuées de poussière et de fumée, tout en vomissant de peur et de répulsion sur ses mollets et autour d'eux, ses chaussures enfoncées jusqu'aux chevilles dans la boue".

 

Dans un style concis et percutant, Jean Echenoz nous propose un texte très fort sur l'horreur de la guerre 14-18. Au début du roman, nous assistons au départ sur le front de cinq jeunes gens qui se connaissent. Le départ est presque joyeux, personne ne croit que cette guerre va durer. Le voyage ressemble à un départ en colonie de vacances. Le choc de la réalité de la guerre n'en sera que plus violent.

Jean Echenoz décrit l'horreur de cette guerre par une économie de mots, allant droit au but. C'est efficace. Très efficace. La guerre est fort justement décrite, tout comme le décalage entre ce que vivent les soldats et le ressenti des familles. Comment pourraient-elles comprendre ce que vivent ces jeunes gens alors que la guerre industrielle n'en est qu'à ses débuts ? Le retour des estropiés, en pleine guerre est également un moment fort.

Malheureusement, si je suis très enthousiaste sur le texte lui même, je ne le suis pas sur la lecture elle-même. Le choix de Jean Echenoz pour lire son texte ne m'a pas convaincue. J'ai eu l'impression qu'il le récitait. Quel dommage ! J'ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur la première partie du livre, contrainte de revenir en arrière car je décrochais, ce qui m'arrive rarement. Je relirai certainement 14 en version papier pour mieux appréhender le texte. 

 

Un très bon roman mais une lecture audio en demi-teinte

 

L'avis d'Emma (en phase avec le mien)

En revanche Stephie a beaucoup aimé la lecture par l'auteur lui-même. logo du site

 

      6ème lecture / 10 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 29/05/2013 16:37


Bonjour Sylire, il est certain que les écrivains ne sont pas forcément doué en récitant. Roman que je conseille en lecture, pour le reste... Bonne après-midi.

sylire 31/05/2013 13:24



Bonjour Dasola. A force de lire audio, je deviens difficile sur les lecteurs. Il y en a de tellement bons que la comparaison est inévitable. Bonne journée à toi !



alain 25/05/2013 18:20


Je n'ai que la lecture "papier". Beaucoup aimé. J'adore Echenoz

sylire 25/05/2013 22:52



Alain : une découverte pour moi mais je n'en resterai pas là avec l'auteur, c'est certain !



zazy 24/05/2013 15:51


Oui, relis-le en version papier. Je suis très partiale car c'est un de mes auteurs préférés.

sylire 24/05/2013 18:14



@Zazy : j'y compte bien...



Philisine Cave 23/05/2013 20:45


Le roman était déjà en demi-teinte pour moi, je n'ose imaginer mon impression sur l'audio ! bonne soirée.

sylire 23/05/2013 21:26



@Philisine : effectivement....



Fransoaz 23/05/2013 08:53


Je viens de l'emprunter à la BM; il n'y aura pas le souci de la voix car ce sera la mienne! Le fait que ce soit un livre court m'a convaincu de choisir un énième sur le thème de la première
guerre mondiale -et le bien que tu en dis égalemment.

sylire 23/05/2013 21:25



Fransoaz : je ne crois pas que j'aurais eu le courage de lire un pavé sur la guerre 14-18. L'épaisseur du livre me convenait donc parfaitement !