Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 23:49


Deux personnes m'ont donné envie d'aller à la rencontre de ce livre, à quelques jours d'intervalle : Moustafette (ici) et Jacques Poulin (La tournée d'automne). Dans la préface, Aragon présente ce texte comme "la plus belle histoire d'amour du monde", autant vous dire que je me suis m'y suis plongée avec délectation.
  

L'histoire se passe en Asie centrale, plus précisément au Kirghizstan. Un jeune garçon raconte la naissance d'une histoire d'amour dont il a été le témoin privilégié. Les deux amoureux s'appellent Djamilia et Daniiar. Ils vivent dans un village où tous les hommes, ou presque, sont à la guerre…

 

Avec beaucoup de fraîcheur, le jeune garçon (futur peintre) brosse le portrait des deux jeunes gens, avec en toile de fond les paysages sauvages de cette très belle région entre montagne et steppe. J'ai aimé ce voyage dépaysant tout autant que l'histoire d'amour. Le contexte historique est également intéressant. L'influence de l'union soviétique est présente, avec la présence d'un Kolkhoze qui régit la vie des paysans.  

 

Une très jolie histoire, quelque part par là :

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gangoueus 08/05/2012 02:22


C'est un texte étonnant et dépaysant. Il faudrait que j'écoute de la musique kirghize pour ressentir un peu ces chants de Danïiar... C'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. L'amour
qu'il a pour cette terre est magnifique.

Thomas Galley 03/11/2010 15:33



 


Bonjour, je suis un peu en retard à commenter sur cet article, paraît-il, mais comme je viens de lire le livre en question, je n'hésite pas à m'exprimer :-)


J'ai bcp aimé l'intrigue, ce regard sur la vie quotidienne dans une province éloignée de l'Union soviétique, en pleine guerre mondiale, mais où la vie prend son cours, où les sentiments se
découvrent, et où naissent l'amour et la douleur, voire la culpabilité. Et j'ai plus particulièrement apprécié la préface d'Aragon (auteur adorable, d'ailleurs, dont je viens de dévorer Aurélien,
roman dont on a dit qu'il était "le plus beau roman d'amour d'Aragon"), qui nous donne une vue différente sur le potentiel que le socialisme, même celui de Staline, a su libérer.



sylire 05/11/2010 20:46



@Thomas : il n'est jamais trop tard pour commenter un billet. Merci !



rennette 22/04/2008 18:06

J'en ai parlé également sur mon blog ; c'est un petit livre que j'avais bien aimé même si je trouve qu'Aragon exagère... toute histoire d'amour n'est  elle pas LA plus belle pour ceux qui la vive ??

sylire 22/04/2008 18:47


@Reinette : Ton billet m'a échappé. Peux-tu me donner le lien ?
Tu as raison, Aragon exagère un peu. Il s'est laissé porté par son enthousiasme !


Alice 22/04/2008 09:38

Exact Jacques Poulin parle de ce livre dans la Tournée d'automne et je l'avais relevé aussi !

sylire 22/04/2008 18:24



@Alice : c'est un des livres que le blibliothécaire conseille à ses lecteurs.



Nina 21/04/2008 21:48

Ton article me donne envie de l'acheter pour le lire pendant les vacances, je commence à faire ma petite provision de livres de poche pour l'été c'est pas lourd dans le sac ou la valise.

sylire 22/04/2008 18:22


@Nina : c'est une très bonne lecture pour les vacances !