Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 20:53


Ce film est une adaptation du roman éponyme de François d'Epenoux. Les critiques professionnelles ne sont pas fameuses. Il est vrai que le film peut interpeler sur la crédibilité de son scénario (d'une partie tout du moins).

Pourtant, je suis sortie de la salle bouleversée...

 

Un homme se met, du jour au lendemain, à adopter un comportement odieux avec son entourage, à tout envoyer balader. Il semblait pourtant heureux : un bon job, une femme et des enfants qu'il adorait, une belle maison… Que se passe t'il donc dans sa tête pour "péter ainsi les plombs" ? Je n'en dirai pas plus, sinon que si cette histoire nous touche tant, c'est parce que nous pouvons tous être confrontés à une situation similaire. La façon de l'affronter est surprenante dans le cas d'Antoine, mais assez  humaine en fin ce compte. Comment réagirions-nous dans une situation similaire, difficile de le savoir.

Il convient de souligner la prestation formidable d'Albert Dupontel dans le rôle principal.
 

Le film se termine par une chanson magnifique, interprétée par Serge Reggiani "Le temps qui reste". Voici un extrait des paroles de Jean-loup Dabadie. La musique est d' Alain Goraguer..

 

Je ne sais plus où je suis né, ni quand
Je sais qu'il n'y a pas longtemps...
Et que mon pays c'est la vie
Je sais aussi que mon père disait:
Le temps c'est comme ton pain...
Gardes en pour demain...

J'ai encore du pain,
J'ai encore du temps, mais combien?
Je veux jouer encore...
Je veux rire des montagnes de rires,
Je veux pleurer des torrents de larmes,
Je veux boire des bateaux entiers de vin
De Bordeaux et d'Italie
Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Je veux chanter
Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix...
Je l'aime tant le temps qui reste...

 

Pour écouter la chanson (je vous le conseille) c'est ICI. Quand au film, je vous le conseille aussi, bien-entendu.

Partager cet article

Repost0

commentaires

toinette80 16/05/2008 12:56

Merci d'avoir mis la musique de fin sur ton blog car je n'ai pas pu l'écouter pendant le générique (trop d'émotions) merci encore, bonne journée

sylire 16/05/2008 14:22


@Toinette : De rien... moi aussi j'avais envie de la ré-écouter.


ys 16/05/2008 11:16

Eh bien on dirait qu'on a toutes vu le même film ! Tu en dis un peu trop avec le générique de fin non ? 

sylire 16/05/2008 14:21


@Ys : je me suis dit que cette chanson pouvait être interpretée de différentes façons... J'espère ne pas me tromper. Je suis allée lire ton com, tu dis aussi des choses que je n'aurais pas
dites. Difficile dans un cas comme cela de ne pas trop dire. Anne avait peut-être raison en ne disant rien du tout !


Flo 15/05/2008 17:34

Je n'entends que du bien de ce film et mon hiomme aime beaucoup le Dupontel acteur. Tout est réuni pour une bonne soirée en perspective !

sylire 15/05/2008 18:42


@Flo et Florinette : moi aussi j'aime beaucoup Dupontel, et plus encore comme acteur de cinéma.


florinette 15/05/2008 11:12

J'irais certainement voir le film, j'aime beaucoup cet acteur, après peut-être que je lirais le livre...!!

Anne 15/05/2008 09:36

Dès que tu me fais signe, je t'envoie la version "livre"!Et Mous, surtout n'abandonne pas!Allez tiens je profite de ton lien pour écouter une Xème fois cette chanson!

sylire 15/05/2008 18:41


@Anne : Ok merci :)