Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 23:36
Editions Le fond du tiroir - 2008 - 107 pages

Je connais Fabrice Vigne depuis une dizaine de mois. Nous avons eu quelques échanges par mails, à la suite de billets sur mon blog concernant ses livres. Puis j'ai eu la chance de faire sa connaissance "pour de vrai" lors la présentation de son livre "Les Giètes" dans la bibliothèque de ma ville.

 

Quand j'ai reçu de sa part un mail annonçant qu'il créait une maison d'édition pour publier un livre à 260 exemplaires je n'ai pas hésité une seconde, IL ME LE FALLAIT. J'ai donc passé commande de L'échoppe enténébrée récits incontestables, très intriguée par le titre.  

Voici quelques extraits du mail que j'ai reçu :
Voilà l'histoire : l'Arald (bien connue Agence Rhône-Alpes pour le Livre et la Documentation) a eu la gentillesse et l'intrépidité de décerner un prix « Jeunesse » à mes Giètes, vous savez, ce livre paru l’an dernier et dont, depuis lors, je chante sur tous les toits que ce n’est pas du tout un livre jeunesse, mais bien plutôt un livre « vieillesse ». Bon, ce prix « jeunesse » étant assorti d’une forte somme, finalement pour cesser de pinailler je veux bien me montrer aimable et admettre que tout compte fait, en y réfléchissant, c’était un livre un petit peu « jeunesse ». On est bien peu de choses.

….
Mais à présent que faire de cet argent providentiel et inespéré ?
Ben un livre, tiens.
Oh, oui, quelle bonne idée, un livre.
Un, livre ! Un, livre ! Un, livre !
Bon, d'accord.
Mais alors, un livre que je ferai tout seul, pour moi, et pour quelques autres, pas plus. Un livre autoproduit. (Vive la culture vivrière ! vive le livre de proximité ! vive l’autogestion ! vive le do it yourself ! vive les punks ! No future, comme je dis toujours.) Un livre sans but lucratif, sans libraires, sans distributeur, sans service de presse, sans prix littéraires, sans débats ni contre-débats pour fixer par décret l’âge du public cible (hi hi hi), sans rien, un livre fin-en-soi.

 

Mon livre est arrivé par la poste fin mai, numéroté (n° 40) et dédicacé. Première impression : c'est un bel objet. Jolie couverture, illustrations à l'intérieur… Je jette un œil  à la quatrième de couverture et je lis ceci : 

"Pas un journal initime

intime d'accord mais pas un journal.

Exactement le contraire : un noctural, disons."

 

Mais de quoi parle-t'il donc ce livre  ?

Il s'agit du journal des rêves de l'auteur de 2000 à 2007. Il regroupe 26 rêves accompagnés pour la plupart d'une explication sur l'origine du rêve.

Quelques titres de chapitre : Rêve de la gifle donnée au ministre de la culture, rêve des volets de ma grand-mère…

 

Ce que j'en pense :
J'ai trouvé ce livre original et distrayant. Connaissant un peu Fabrice Vigne, j'ai trouvé amusant de le retrouver dans des situations improbables et souvent cocasses. J'ai le sentiment de le connaître un peu mieux maintenant. Nos rêves nous révèlent sans doute un peu...

Les illustrations donnent de la fantaisie, tout comme les sortes de bulles aux contours tarabiscotés  que l'on trouve en fin de chapitre et qui contiennent les quelques phrases qui tentent d'expliquer le pourquoi du rêve.

 

Si vous voulez vous procurer ce livre introuvable (ou presque) c'est ICI.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yv 08/08/2008 14:22

Je me suis moi aussi procuré ce petit livre et viens de le finir. Très original en effet. J'aime bien l'idée de ces petites histoires (rêves) inachevées pour la plupart qui nous entraînent, là où peuvent nous entraîner nos propres rêves, sans que nous puissions les mettre en mot. Merci M. Vigne

sylire 08/08/2008 17:45


@Yv, il te reste maintenant à découvrir les autres titres de Fabrice Vigne. Je te conseille en priorité "les giètes", un petit bijou...


Fabrice Vigne 24/06/2008 19:38

Bonjour Sylvie. Merci pour ta fidélité : mes livres sont décidément en bonne place chez toi. Et sacrebleu en bonne compagnie : entre le dernier Bashung et La Route de McCarthy, deux de mes plus solides repères de l'an 2008. Je suis flatté. Mais je me permets de souligner que tu fais une petite erreur de comptage : le nombre de rêves de l'Echoppe est 26 (pas 25), chiffre qui n'est pas sans importance, puisque l'abécédaire rationalise l'irrationnel - entreprise littéraire désespére... Amitiés.

sylire 24/06/2008 20:06


Oh mais oui, suis-je bête ! l'alphabet !!! Désolée Fabrice, je corrige.


Joelle 18/06/2008 12:46

Oh, un Fabrice Vigne que je ne connais pas et qui a l'air intéressant ... je note !

sylire 18/06/2008 19:38



@Joelle : Je me souviens que tu avais aimé "Les giètes".



Anne 16/06/2008 10:23

Trop extra ce bon de commande!!!! mdr

sylire 16/06/2008 20:27


@Anne : c'est tout lui :-)


Gambadou 15/06/2008 22:02

Ca à l'air très original !!

sylire 16/06/2008 20:27


@Gambadou : Oui, c'est le mot juste.