Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 19:03


Editions Gaïa 2007


Après mes séjours en Croatie puis au Monténégro, j'ai souhaité lire des ouvrages sur la guerre en Ex-yougoslavie. Très gentiment Katell a proposé de me prêter le dernier ouvrage d'un écrivain originaire de Bosnie et qui vit en Bretagne depuis 1992. Il a publié plusieurs livres en serbo-croate, "Archanges" est le premier qu'il écrit directement en français.
  
 

Quatre personnes racontent leur guerre : trois bourreaux et une victime. Deux des bourreaux sont vivants, le troisième est au ciel… tout comme la pauvre victime. Avant d'être exécutée, cette dernière a été torturée et violée. Régulièrement, elle vient hanter la mémoire de ses bourreaux, ce qui ne semble pas provoquer chez eux le moindre remords.
 

Je dois dire que cette lecture m'a demandé un gros effort. Certains passages sont à la limite du soutenable. Les actes de barbarie relatés sont atroces. Mais je me suis fait violence pour aller jusqu'au bout, ne me sentant pas le droit d'ignorer le message de l'auteur. J'ai refermé le livre une nouvelle fois épouvantée par la cruauté dont est capable un être humain. Il est difficile de réaliser que nous sommes en Europe au XXe siècle…

 

Cette œuvre littéraire, sorte de parabole, est éprouvante mais percutante.

 

Merci Katell pour le prêt !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nanne 08/09/2008 17:18

Ce livre rappelle un peu "La danse de Gengis Khon" de Romain Gary ... Une sordide histoire de bourreau et de la victime qui le hante de jour comme de nuit. Très impressionnante lecture !!

sylire 09/09/2008 18:18


@Nanne : je n'ai jamais lu Romain Gary... un jour peut-être.


Yv 01/09/2008 16:04

Je n'ai pas lu celui-ci, mais viens de finir un roman d'un Serbe (Basara) et en lit un autre (Tasic). Tous deux ont vécu des guerres et, dans leur écriture, on sent beaucoup de violence dite ou sous-jacente.

sylire 01/09/2008 22:12


@Yv : je lirai tes billets avec grand intérêt !


Groniqueur 29/08/2008 18:04

Les livres de "COLIC" prennent vraiment le lecteur aux tripes !

sylire 29/08/2008 21:26


@Groniqueur : c'est l'expression qui convient, on est pris aux tripes sans nul doute. Il m'a fallu à certains moments refermer le livres quelques instants pour reprendre ma
respiration.


alain 27/08/2008 15:12

J'ai vu deux fois Velibor dans des débats. C'est vrai que c'est très dur. Il a un humour ravageur pour cacher des plaies très profondes

sylire 27/08/2008 18:31


@Alain : J'aimerais bien l'entendre après l'avoir lu.


katell 26/08/2008 20:01

Je ne suis pas étonnée de la difficile lecture de ce roman. En effet, aux Etonnants Voyageurs, j'ai un peu discuté avec l'auteur et il était clair pour lui que le message ne poiuvait être que sans fioriture, dans sa cruelle et violente crudité. Ce qui s'est passé là-bas, et qui se passe dans beaucoup de régions du monde, est absolument inimaginable d'horreur. L'auteur a vécu cet enfer. Il a eu la chance de pouvoir demander asile en France. La douleur de l'exil doit être difficile à apaiser.Maintenant, il ne me reste plus qu'à le lire aussi :-)

sylire 26/08/2008 20:38


@Katell : Merci pour ton éclairage.
Sa souffrance se ressent dans son écriture. Je comprends son écoeurement car lire cette barbarie est terrible alors je n'ose imaginer ce que l'on peut ressentir quand on l'a vécue. Il y a de quoi
être dégouté à vie de l'espèce humaine.