Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 00:59

                 Stock - 376 pages - Traduit de l'allemand                
                   Rentrée littéraire 2008

Sasa Stanisic est né en 1978 à Visegrad (ex-Yougoslavie). Il est issu d'une famille mixte "serbo-bosniaque", qui a dû s'exiler en Allemagne dans les années 90 afin de fuir le terrible nettoyage ethnique qui sévissait.

Aleksandar est le narrateur de ce roman autobiographique. Dans un premier temps, il nous raconte, au travers d'anecdotes savoureuses, une enfance dorée faite de petits bonheurs. Nous découvrons les personnages pittoresques qu'il cotoyait, comme le grand-père communiste qui faisait de lui "le magicien du possible et de l'impossible". Certaines scènes sont absolument hilarantes, je pense à l'inauguration des premiers cabinets dans la maison de l'oncle. Une sacré journée !

 

Hélas, le bonheur s'arrête brutalement avec la guerre ethnique qui déchire le pays. Cette période est racontée à demi-mots (ce que j'ai plutôt apprécié, j'avais eu beaucoup de mal à supporter les descriptions très crues de Vélibor Colic dans "Archanges"). Pour fuir les persécutions dont elle est victime, la famille s'exile. Mais loin de son pays, la nostalgie ronge Aleksandar. Il repense à ceux qu'il a laissés là-bas, notamment à son amour de jeunesse, Asija, qu'il espère retrouver un jour… Il est très marqué par ce qu'il a vu pendant la période atroce qui a précédé son départ vers l'Allemagne. A la fin du roman, devenu un homme, il retrouve avec beaucoup d'émotion le Visegrad d'après-guerre.

 

C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai retrouvé les habitants de Visegrad, dont j'ai lu il y a peu de temps, dans "le "Pont sur la Drina" d'Ivo Andric, quatre siècles d'histoire. J'ai beaucoup aimé la fantaisie de ce premier roman, son ton à la fois grave et humoristique mais je dois dire que j'ai déploré quelques longueurs vers le milieu du livre. Aleksandar, en Allemagne, se remémore de nouveau son enfance (trop d'anecdotes tuent l'anecdote ?). C'est dommage. Quatre-vingt pages en moins et c'était un coup de cœur.

 

Merci à Kathel (qui m'a donné envie de découvrir ce roman) et à Cécile (qui me l'a prêté)
L'avis de Papillon

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cagire 10/12/2009 22:10


Bonjour Sylire,
Je viens de terminer ma lecture de ce roman, je l'ai moi aussi beaucoup apprécié (humour, sensibilité, dans un contexte douloureux). Ton blog est une vraie bibliothèque, j'aime beaucoup venir y
chercher ton impression sur les livres que je lis :)


sylire 11/12/2009 21:06


@Cagire : merci beaucoup, c'est très gentil


sebastien L 27/12/2008 23:08

Mon dieu, ce livre a l'air tellement bien! Je viens de finir le ministère de la douleur qui aborde exactement le même thème, l'héroïne passe cependant par l'allemagne avant d'aller à amsterdam. je vous le conseille aussi et lirait celui-là quand il sortira en poche!a bientot

sylire 29/12/2008 23:10


@Sébastien : tout d'aboird merci pour ta visite ! Je ne connais pas "le ministère de la douleur mais j'irai lire ton billet.


Gambadou 13/11/2008 20:51

Ca va me permettre de connaitre plus cette partie de l'histoire si proche de nous.. je note

sylire 14/11/2008 22:07


@Gambadou : oui cette guerre est encore très récente. c'est à peine croyable, quand on est sur place, d'imaginer que des évènements aussi tragiques ont eu lieu il y a si peu de
temps.


Soie 13/11/2008 17:56

Un livre sur l'ex Yougoslavie qui a l'air interessant et pas trop cru, comme tu dis ... je n'ai pas encore commencé à puiser dans ceux que j'ai sélectionnés, mais c'est bien ce qui m'inquiète avec "nous ne verrons plus Vukovar", ça parait assez hard.pourant j'aimerais ne pas trop en retser au stade du roman .... je verrai ....Bonne soirée Sylire.

sylire 14/11/2008 22:05


@Soie : Oui, c'est intéressant mais il ne faut pas hésiter à "sauter" quelques pages vers le mileu.


yueyin 12/11/2008 16:23

un livre qui semble interessant et parle d'une région du monde dque je connais très mal (à part par les infos de l'époque, ce qui dit tout !!!)

sylire 12/11/2008 22:05


@Yueyin : J'aime beaucoup ce genre de roman qui permet d'en savoir plus sur un pays sans le côté "austère" du documentaire télévisé.