Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 11:26


Stock - 152 pages
Rentrée littéraire 2008

"Depuis qu’il est monté dans la Camaro, Thomas, dix ans, répète, comme il le fait toujours :"Où on va, papa ? "
Au début, je réponds : " On va à la maison. "
Une minute après, avec la même candeur, il repose la même question, il n’imprime pas. Au dixième " Où on va papa ? " je ne réponds plus…
Je ne sais plus très bien où on va, mon pauvre Thomas.
On va à vau-l’eau. On va droit dans le mur.
Un enfant handicapé, puis deux. Pourquoi pas trois…
Je ne m’attendais pas à ça.
Où on va papa ?
On va prendre l’autoroute, à contresens.
On va en Alaska. On va caresser les ours. On se fera dévorer.
On va aux champignons. On va cueillir des amanites phalloïdes et on fera une bonne omelette.
On va à la piscine, on va plonger depuis le grand plongeoir, dans le bassin où il n’y a pas d’eau.
On va aller à la mer. On va au Mont-Saint-Michel. On ira se promener dans les sables mouvants. On va s’enliser. On ira en enfer.
Imperturbable, Thomas continue : "Où on va papa ? " Peut-être qu’il va améliorer son record.
Au bout de la centième fois, ça devient vraiment irrésistible. Avec lui, on ne s’ennuie pas, Thomas est le roi du running gag"

 

Avec un humour décapant "à la Desproges", Jean Louis Fournier nous raconte le drame de sa vie, dans un court récit à la fois drôle et tendre, à l'image du regard qu'il pose sur ses deux enfants handicapés. J'ai pouffé de rire plusieurs fois, tout en étant bouleversée par le destin cruel de ces "petits oiseaux ébouriffés" qui ont la malchance d'être tombés du ciel tout "cabossés" (à la fois physiquement et mentalement).

 

"Thomas et Mathieu n'ont jamais cru au Père Noël, ni au petit Jésus. Ils avaient de bonnes raisons. Ils ne lui ont jamais écrit une lettre pour lui demander quelque chose. Ils étaient bien placés pour savoir que le petit Jésus ne faisait pas de cadeaux. Ou alors, quand il en faisait, valait mieux se méfier".

 

J'ai beaucoup aimé le ton de ce récit, à la fois drôle et émouvant. Je suis tout de même un peu surprise qu'il ait été en lice pour les prix littéraires (il a obtenu le prix Fémina). Il me semble qu'il se situe dans un autre registre que celui de la littérature. J'imagine bien le texte repris dans un "one man show", par exemple, les courtes saynètes s'y prêtent bien. Mais que Jean-Louis Fournier soit récompensé d'une façon ou d'une autre pour ce témoignage est mérité car c'est :

Une belle leçon d'humour... et de vie.

Beaucoup d'avis sur la blogosphère

A noter : Jean-Louis Fournier a collaboré professionnellement avec Pierre Desproges. C'était aussi son ami. Il est l'auteur du fameux faire-part de décès : «Pierre Desproges est mort d'un cancer. Étonnant non ?»

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

calepin 20/01/2009 13:44

Je viens de le lire : c'est une roman surprenant en effet, mais il faut faire une choix : soit on s'offusque, soit on s'enthousiasme... J'ai hésité quelques pages, et puis j'ai choisi la deuxième solution... ;)

sylire 20/01/2009 23:01


@Calepin : c'est tout à fait cela. Moi, j'ai très vite choisi de ne pas m'offusquer. Mais certains lecteurs restent dans cette optique. On peut les comprendre.
Merci pour ta visite !


emilie 16/12/2008 17:04

J'ai lu ce roman et j'ai vraiment beaucoup aimé l'auteur a un humour cynique qui est à la fois triste et tordant!Ca m'a touché et ça permet aussi je pense que l'on ne s'appitoie pas non plus sur lui.

sylire 16/12/2008 18:56



@Emilie : c'est un livre qui ne laisse pas indifférent et qui donne à réfléchir. Comme toi j'ai beaucoup aimé cet humour noir derrière lequel se cache une grande tendresse pour ses
garçons.



damouredo 24/11/2008 20:20

Entendu à la radio...eu un très bon commentaire d'une collègue de cours de céramique samedi dernier. On parle beaucoup de ce livre. Une autre femme du cours souhaitait savoir si ce livre était suffisamment positif et optimiste pour l'offrir à son frère, papa d'un ado trisomique. Je pense que si je le croise, je n'hésiterai pas à le lire aussi.

sylire 25/11/2008 02:12


@Damouredo : ce livre peut plaire à un large public et donc à des lecteurs occasionnels. Je pense qu'il peut tout à fait être offert à un parent d'enfant trisomique
sauf si la personne n'a aucun sens de l'humour.


lily 24/11/2008 10:40

Merci Sylire, c'est gentil ! on va tenter de surmonter la tempête (on a vu pire, alors :)
oui, j'ai lu avec beaucoup d'attention ton billet sur l'enfant bleu, et je l'ai noté bien sûr !! (je ne laisse pas toujours de commentaire, mais je lis :)
Belle journée à toi, dans notre belle Bretagne !

sylire 25/11/2008 02:08


@Lily : ça souffle !


sylvie 24/11/2008 10:28

j'ai de plus en plus envie de le lire... la bolgosphère en parle beaucoup, il a obtenu le prix fémina... ton billet donne envie !

sylire 25/11/2008 02:08



@Sylvie : c'est un livre très vite lu, mais qui en vaut la peine.