Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 23:22

Les Amants de la Mer Rouge

Flammarion 2009- 352 pages - traduit de l'anglais

Quelques mots sur l’auteur (source : site de Flammarion)

Sulaiman Addonia est né en Érythrée, d'un père éthiopien et d'une mère érythréenne. Jeune, il a longtemps vécu dans un camp de réfugiés soudanais après le massacre de Om Hajar en 1976. À l'âge de dix ans, il s'est installé à Djeddah, en Arabie Saoudite. Sulaiman réside à Londres depuis 1990. The Consequences of Love est son premier roman.

 

Nous sommes dans les années 80. Nasser est un jeune réfugié erythéen qui a fui son pays en guerre pour rejoindre l’Arabie Saoudite. Il avait dix ans quand sa mère a fait le choix de le confier, ainsi que son petit frère, à un oncle qui proposait de les élever dans un lieu qui leur offrait une perspective d' avenir.
 

Le jeune garçon grandit tant bien que mal dans un monde exclusivement masculin. Les femmes se cachent derrière la carapace noire qu’on leur impose, regardant droit devant elles pour ne croiser aucun regard masculin. La police religieuse sévit au moindre écart, fermant pourtant les yeux sur le comportement de certains hommes qui, ne supportant pas la chasteté qui leur est imposée avant le mariage, « achètent » de jeunes garçons pour assouvir leurs pulsions. Nasser en sera la victime comme d’autres jeunes socialement défavorisés.

 

Un jour, son quotidien bascule. Une femme, dans la rue, jette à ses pieds un mot doux, puis un le lendemain un deuxième. En forte demande d’amour féminin, il tombe éperdument amoureux de la mystérieuse inconnue et accepte de prendre des risques de plus en plus insensés pour approfondir la relation… La jeune fille, qu’il surnomme Fiore se met elle aussi en grand danger, risquant sa vie pour un amour sans lendemain…

 

En raison de sa couverture un peu « tape à l’œil » je craignais une histoire un peu facile et commerciale. Le livre se lit facilement et le marketing vise sans doute un large public. Il n'empêche que j'ai été subjuguée par l’intensité et la sensualité de cet amour interdit. J'ai fini le livre tard dans la nuit, ne pouvant quitter les jeunes amants sans savoir ce qu’il adviendrait de leur sort.

 

Au delà d’une histoire d’amour tragique et romantique, c’est un témoignage intéressant sur la façon dont sont vécues les relations hommes-femmes dans un pays où l’intégrisme religieux règne en maître. Les femmes musulmanes sont ici les premières victimes du système, bien entendu, mais ce témoignage masculin nous montre qu’elles ne sont pas forcément les seules à souffrir de la situation.

Merci à
: Les avis de Keisha  Belle de nuit, Lili Galipette, Kenza, Constance, Saxaoul, Bill et Marie, Moka, Thé au jasmin, Stephie, Catherine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nina 22/05/2009 22:14

Moi aussi j'ai reçu ce livre que j'ai trouvé poignant ce témoignage sur ce peuple.

sylire 23/05/2009 20:38


@Nina : j'ai lu ton billet et mon ressenti est proche du tien. L'écriture n'est pas parfaite mais c'est une lecture qui vaut le coup.


vanillabricot 19/05/2009 09:50

Je viens de le finir, j'écrirais ma note dans les prochains jours mais je l'ai dévoré en 2 jours, ce qui, en soi est une critique plutot positive!

sylire 19/05/2009 19:12



Super Vanillabricot ! J'irai voir cela



Hambre 18/05/2009 18:26

Ouah tout le monde en parle, donc, je note sur mon petit carnet !!!

sylire 18/05/2009 22:24


@Hambre : les critiques sont positives, tu peux le noter sans prendre trop de risque.


Alwenn 15/05/2009 22:03

Je ne l'ai sans doute pas autant aimé que toi mais j'ai perçu aussi cette grande sensualité...

Géraldine 15/05/2009 19:46

Effectivement, cela peut être un point de vue intéressant, en tous cas pas courrant !