Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 23:39


   Philippe Rey - 2009 - 210 pages

J’ai entendu cette semaine dans une émission de radio, que les français se passionnaient pour la philosophie (enfin, dès lors qu’ils ont quitté l’école – l’année du bac, c’est une autre histoire). Paul Vacca serait donc dans l’air du temps en publiant ce roman philosophique. A ceux qui sont fâchés avec la philo, pas de panique. Ici point de théorie rébarbative mais une sorte d’aventure philosophique menée par deux hommes : un philosophe nommé Jean-Philippe Botul et un jeune homme, Sébastien, empêtré dans un chagrin d’amour.

 

Parmi les différentes travaux de Jean-Philippe Botul (1896 – 1947), figure une étude sur la supposée chasteté du philosophe allemand Emmanuel Kant. En 1946, Botul a donné une conférence sur le sujet, au Paraguay. S’inspirant de cette conférence, Paul Vacca nous propose une histoire assez étonnante. Imaginez une cité ou l’on vit à manière de Kant : une vie très régulière et raisonnable, point d’excès, ni de fantaisie et une question fondamentale : « sexe ou pas sexe ? » Appelé à la rescousse pour résoudre l’épineux problème, Jean-Philippe Botul réfléchit, tandis que Sébastien se croit débarqué chez les fous...

Un extrait (qui montre bien le ton) :

"Sébastien poussa le vice jusqu'à faire la promenade rituelle dans le plus simple appareil, avec pour seul vêtement quelques plumes de paon fichées dans le postérieur. Mais personne, là encore, n'y prêta la moindre attention. Sébastien dut se rendre à l'évidence : ses provocations zazoues n'avaient strictement aucun effet.
Les membres de la communauté conservaient un calme absolu, un self-contrôle impressionnant. Le sens de la mesure en toute chose.
Que faire ? il n'allait quand même pas s'immoler ou se faire seppuku pour tester leur résistance émotionnelle ! Il n'était même pas certain qu'ils s'affoleraient pour autant."


C’est une lecture qui se déguste le sourire aux lèvres. Après La petite cloche au son grêle,  Paul Vacca change totalement de registre et c’est réussi ! (Mon cœur penche toutefois du côté de la petite cloche). 
 

Je me demande où va bien pouvoir nous emmener Paul Vacca la prochaine fois…


   De nombreux avis sur la blogosphère :
   Amanda ; Bellesahi ; Cathulu ; Clarabel ; Keisha ; Aifelle ; Cathe

   Une critique approndie chez Biblioblog : on y apprend des choses très intéressantes sur ce fameux Botul....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurence 11/08/2009 10:33

Je viens d'ajouter ton billet en lien (je l'avais manqué).

Hambre 18/05/2009 18:27

Celui là aussi a été beaucoup apprécié. J'aimerais bien l'acheter !!!!

sylire 18/05/2009 22:30


@Hambre : je peux tu le prêter si tu veux (le journal attend que j'aie le temps d'aller à la poste, je peux le mettre avec)


Florinette 17/05/2009 18:07

Je me suis posé la même question en refermant ce deuxième volet, je me demande où l'auteur va nous emmener la prochaine fois...Comme toi je garde une préférence pour la petite cloche. Bonne fin de dimanche Sylire !

sylire 17/05/2009 20:52



@Florinette : il avait gardé le mystère entier quand je lui avais posé la question du deuxième roman, alors inutile de lui poser la question pour le troisième à mon avis !



Yv 17/05/2009 14:45

J'avoue préférer sans doute Nueva Königsberg à la petite cloche, mais bon de très très peu.

sylire 17/05/2009 20:50


@Yv : les avis me paraissent partagés.


Soie 17/05/2009 12:30

Je me souviens bien des billets élogieux concernant La petite cloche au son grêle et tu avais rencontré et interviewé l'auteur il me semble ?En tout cas j'avais déjà noté le 1er livre et le second me tente bien aussi... sourire ...

sylire 17/05/2009 20:49


@Soie : l'échange s'était fait par mail, en fait. Mais tu me fais penser que j'aurais pu le mettre en lien sur ce billet ! Je vais le faire tiens