Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Prochaines sessions :

1er juin : lecture commune de "Un jour" - David Nicholls

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.f

Pour en savoir plus sur le blogoclub :

http://www.sylire.com/article-26682108.html

 

18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 23:22



 Actes Sud -2009 -110 pages

Un jeune homme revient d'un pays en guerre. Il voulait se nourrir de sensations fortes, côtoyer cette mort qui l’obsède, comprendre le monde. L’accompagnait dans cette aventure son meilleur copain, qui lui rêvait de faire fortune, alors mercenaire, pourquoi pas ? Mais le rêve a tourné au cauchemar et le jeune homme est de retour, seul, meurtri. Il se met en tête de revoir son amour d’enfance, Magali. Il retrouve une jeune femme qui s’interroge sur sa vie et ses choix professionnels. L’entreprise l'a déçue, le monde économique lui semble abject. Saura t’elle sortir le jeune homme de son désespoir, lui faire oublier les images qui l’obsèdent, l’aider à répondre aux questions qu'il se pose et notamment celles qui concernent Dieu ?

J’ai lu deux fois ce court récit pour tenter d’en saisir toute l’intensité : une centaine de pages sans chapitres ni paragraphes, l'utilisation glaçante du "tu" pour s'adresser au jeune homme. C’est dense, formidablement bien écrit et fort, très fort. J’en suis sortie sonnée. Oui, l’humanité est ainsi, empreinte de violence et de cruauté. Certains l’acceptent, d’autres ne s’y font jamais. J’ai noté des tas de phrases mais l’une d’entre elles résume ma pensée, au sortir de cette lecture : « Si durement qu’on juge le monde, on en n’est jamais qu’une partie et il faut l’accepter car hors du monde il n’y a rien, nul repos, nulle bonté, nulle échappatoire, et on ne peut pas s’enfuir hors du monde ».



Un 
"presque" coup de coeur. Il manque peut-être à mes yeux, dans ce texte désespéré, une petite note d'espoir, même infime...

lu pour le :
Les avis de Lily - Yves - Léthee
A noter que ce prix est également en lice pour le prix orange du livre


  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leiloona 14/04/2013 10:20


Je l'ai écouté et parfois j'ai eu du mal à ne pas être glacée par les descriptions ... Une claque. 

sylire 14/04/2013 10:44



@Leiloona : une claque, oui, c'est tout à fait cela. C'est peut-être encore pire à l'écoute...



Soie 05/06/2009 20:49

Disons qu'il y a une différence entre accepter et se résigner ... le premier n'empêche pas de tenter d'améliorer les choses. Sais tu si c'est tiré d'une histoire réelle ? Vu l'intensité de ce que tu décris, je me pose la question.

sylire 07/06/2009 20:29


@Soie : tu as parfaitement raison. C'est pour cela que ce n'est pas un total coup de coeur pour moi. Il faut bien accepter le monde, on n'a pas le choix mais on peut lutter pour changer les
choses, ne serait-ce qu'en essayant d'être heureux soi-même pour montrer l'exemple !
Mais c'est une vision du monde qui est respectable, même si je la trouve bien noire.


Alex-Couassous 20/05/2009 21:09

Un livre "coup de poing" il me semble.

sylire 22/05/2009 19:10


@Alex : la définition est très juste.


Yv 20/05/2009 15:06

d'accord avec toi. Fort, noir, peut-être un peu trop. Mais quelle écriture et quel bouquin !

sylire 22/05/2009 19:10


@Yv : Oui,  un auteur à suivre !


Flo 20/05/2009 14:13

Je passe pour le moment, ce sera pour plus tard certainement

sylire 22/05/2009 19:09


@Flo : je comprends.