Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 16:59

null
   Le livre de poche (Phébus 2006) - 380 pages
 

Nous sommes en 1898. Un jeune professeur de dessin est embauché dans une superbe propriété de la campagne anglaise pour y enseigner la pratique de son art à deux jeunes filles de bonne famille : Juliana et Marianne Farrow. Très vite il est alerté par le comportement étrange de la plus jeune des sœurs, Marianne. Cette dernière est obnubilée par une série de sculptures réalisées par un artiste qui a quitté précipitamment la demeure, laissant son travail inachevé. Il faudra peu de temps à Samuel pour comprendre que la maison dans laquelle il a mis les pieds recèle des secrets bien cachés par ses habitants. L’histoire est racontée alternativement par le peintre et par la gouvernante des jeunes filles, Charlotte. 

Ecrit par une romancière contemporaine dans la tradition des romans victoriens, ce livre est une très agréable détente. En toile de fond, une superbe campagne anglaise que l’on découvre à toutes les saisons. Les secrets révélés sont lourds et assez surprenants, je ne m’attendais pas à cela. Les pages se tournent toutes seules. On suit avec grand intérêt les enquêtes parallèles de Charlotte et Samuel qui dévoilent peu à peu la nature du scandale et son initiateur. Un épilogue nous projette 20 ans plus tard, les personnages ont fait du chemin et nous découvrons avec plaisir ce qu’ils sont devenus. A noter que le début du roman ressemble étrangement à la
dame en blanc de Wilkie Collins.
 


   Les avis de :

     Lilly -Malice - Géraldine

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gio 18/04/2010 08:46



Moi aussi l'atmopshère m'a rappelé les hauts de Hurlevent .... J'ai particulièrement apprécié la peinture de ce petit microcosme anglais...



Ellcrys 28/09/2009 11:07


Je l'ai lu il y a quelques mois, et j'avais beaucoup aimé cette lecture. J'avais aimé son côté qui m'a fait penser aux Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë, j'avais aimé les personnages, le
domaine... tout, sans oublier la plume délicate et magnifique de l'auteur. Un vrai bijou


sylire 29/09/2009 22:34


@Ellcrys : j'ai lu Les hauts de Hurle-vent depuis bien longtemps, j'en ai la nostalgie. Il faudrait que je retente.


Lilly 25/09/2009 16:01


J'avais bien aimé ce livre ! Mais j'avoue que je n'en ai pas gardé grand chose, à part une impression de fauteuil et de chocolat chaud... ce qui est déjà bien agréable !


sylire 25/09/2009 21:05


@Lilly : oui, c'est déjà bien. Depuis quelques temps je cumule des lectures qui sont tout sauf légères et celui-ci m'a détendu (bien que le secret dévoilé soit loin d'être léger).


Karine :) 23/09/2009 01:04


Je l'ai dans ma pile... je pense (en fait, peut-être... je ne sais plus... ) mais ce que tu en dis (une histoire qui se lit toute seule) me tente beaucoup.  Je suis claquée et j'ai besoin que
ça se lise tout seul!!


sylire 23/09/2009 06:07


@Karine : je l'ai apprécié pour cela principalement. Je lis beaucoup de récits autobiographiques ces temps-ci et cela m'a changé un peu.


antigone 21/09/2009 13:09

Chouette, il est noté sur ma LAL !