Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Blogoclub

Le blogoclub a changé de mains mais pas d'adresse mail

lecturecommune@yahoo.f

 

 

22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 17:43

 Cliquer pour fermer

    Editions Arléa 2009 - 201 pages

Ceux qui fréquentent mon blog régulièrement savent que Marie Sizun est une romancière pour laquelle j’ai un attachement particulier, en tant qu’écrivain mais également en temps que personne. Je l’ai rencontrée trois fois avec le même bonheur. J’ai lu les quatre livres qu’elle a publiés et je lirai certainement les suivants.

 

Lors de notre dernière rencontre, Marie avait commencé l’écriture d’Eclats d’enfance, elle en avait brièvement parlé. Je savais en commençant ma lecture, que j’allais y trouver des souvenirs d’enfance déjà évoqués partiellement dans ses deux premiers romans, notamment dans « Le père de la petite », la petite, c’était un peu elle. Dans Eclats d’enfance, nous retrouvons l’enfant que fut Marie Sizun, mais cette fois dans un récit. La romancière nous propose une promenade dans son quartier d’autrefois situé dans le 20ème arrondissement de Paris. Elle évoque, au fil des lieux visitées, des « éclats d’enfance » . Nous comprenons que sa jeunesse a été douloureuse, suite à la séparation de ses parents, peu de temps après le retour de captivité de son papa, prisonnier en Allemagne pendant la guerre. Elle s’est construite malgré tout, aidée par ce qu’elle puisait à l’extérieur de l’appartement familial. De ce qui se passait à l’intérieur, elle fait le choix de ne pas en parler.

 

« Qu'est ce qu'une enfance ? Ce temps étrange, marginal, secret, infiniment personnel, inconnu des parents, ce temps où l'on devient soi, où l'on se met à voir, à entendre, à penser. Envie de raconter cela. De retrouver cela.

C'était le tracé des rues qui me la racontait, cette histoire. Qui m'aidait à me la raconter, qui en était le support. Le fil d'Ariane »

 

« Alors, les tendres et cruels fantômes de l'immeuble de briques rouges, j'ai simplement eu envie de les prendre dans mes bras, de les rassurer, de les réchauffer, de leur redonner vie. Une autre vie.
Leurs secrets, leurs mystères, ils les garderaient, je les respecterais. Mais j'écrirais leur histoire, une histoire plus vraie que la vraie vie, que leur vraie vie, que la mienne. Une histoire qui dirait ce que nous n'avions pas su dire ».

 

Marie raconte avec amour le quartier populaire dans lequel elle aimait déambuler. Les souvenirs qui remontent à la surface sont parfois anodins, pas toujours.  La vie n’était pas simple pour cette petite fille dont la maman n’était pas comme celle des autres. Elle évoque aussi un petit frère un peu fragile. Je ne connais pas les lieux qu’elle décrit mais j’ai beaucoup aimé les imaginer, tout comme l’ambiance si particulière des années d’après-guerre. C’est  une promenade pleine d’émotions, mais apaisée toutefois. 

Bravo Marie, cette fois encore vous nous offrez un beau livre…

 Le billet de Cathe
 Mes rencontres avec Marie Sizun : Ici et


Challenge du 1% littéraire 2009



4/7

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yolaine 31/07/2011 08:01



Merci ! Je vais tenter de me les procurer avant de partir !


Bonnes vacances et encore bravo pour ce blog !


yolaine






sylire 01/08/2011 19:59



Merci, bonnes vacances à toi aussi.



yolaine 30/07/2011 08:01



Bonjour,


J'ai lu il y a peu "Plage" et j'ai été très surprise, avec une histoire au demeurant fort simple, de me sentir happée par celle-ci, au point de ne pas lâcher le livre et de verser ma petite
larme. Bravo Marie ! J'ai aimé le style, les phrases courtes, sans fioritures. L'essentiel est là - je vais me procurer les autres livres... 



sylire 30/07/2011 23:26



@Yolaine : ils sont tous très bons. Tu ne peux pas faire de mauvais choix. Bonne lecture !



Aifelle 15/10/2009 14:02


Je viens de lire "la femme de l'allemand" et j'ai énormément aimé. Je vais lire tous les autres, peut-être continuer par "éclats d'enfance".


sylire 15/10/2009 18:44


@Aifelle : je ne suis pas surprise que tu aies aimé, je pense que comme moi que tu aimeras les autres. Tu peux continuer avec celui que tu veux, ils sont tous bons. Jeux croisés est
différent des autres mais très bien aussi !


Arlette 03/10/2009 22:25


Je te fais confiance et j'espère pouvoir le lire prochainement avec le même plaisir . Bon dimanche Arlette


sylire 04/10/2009 17:35


@Arlette : il te plaira sans aucun doute. Bonne fin de dimanche à toi Arlette. Ici il bruine. Vous devez avoir meilleur temps chez vous.


yueyin 01/10/2009 22:51


J'ai noté cette auteure depuis longtemps mais je ne l'ai pas encore lue, tss tss !!!


sylire 02/10/2009 20:53


@Yueyin : on l'a voit de plus en plus sur les blogs. Il est vrai qu'elle a obtenu le prix des lectrices de Elle l'an passé.