Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 20:38
                      Editions Viviane Hamy
.
Ce livre a obtenu le prix François Mauriac en 1994.
.
L’histoire :
 *
Une vieille dame se trouve dans l'obligation de recevoir pour un mois de vacances, une petite fille, Malou. Au départ, aucune des deux n'est enchantée de cette situation. Amé n’a pas refermé les blessures du passé : une vie sans enfant et la perte de son mari, il y a quelques années. Elle ne trouve refuge que dans sa maison où elle tue le temps, enfermée dans sa solitude.
Mais peu à peu les réticences s’estompent et la vieille dame accepte de quitter sa maison pour offrir à la petite fille de vraies vacances. Valises faites, toutes deux prennent la route pour l’aventure…
 
Mon avis :
Un petit livre tout en douceur sur la nostalgie du temps passé et la difficulté d’aborder le crépuscule d’une existence, quand le bonheur semble parti à jamais.
Des phrases toutes simples, pour parler de la renaissance de cette vieille dame qui se laisser aller peu à peu vers la tendre lumière qui éclaire le soir de sa vie.
.
 Je remercie Béatrix qui m'a offert si gentiment ce livre.
.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gachucha 28/02/2007 17:59

Je découvre ton blog sur ta critique de "lumière du soir" , je trouve tes mots très justes. En me promenant je vois des livres que jaime beaucoup, L'Elégance du hérisson (et je partage ton avis sur Renée), je vois Pierre Jourde, Mangez moi... Tout cela est alléchant... et je comprends les commentaires sur les macarons en arrivant en bas de page. ça c'est trop tentant, je reviendrais.

sylire 01/03/2007 12:54

Merci de ta visite et de ce commentaire fort gentil.  Je suis allée faire un tour sur ton site. Je vois que tu démarres tout juste. Moi cela fait un peu plus de deux mois et ....c'est super.
A bientôt donc sur nos blogs respectifs Gachucha ! 
 

Florinette 25/02/2007 19:22

La dernière phrase "toutes deux prennent la route pour l’aventure…" me fait effectivement penser au commencement du livre "La douceur des hommes" Je note celui-ci, car même si l'histoire est différente, la rencontre entre ces deux personnes me semble exquise ! ;-)

sylire 25/02/2007 19:27

Florinette : Oui, c'est  une histoire toute simple mais très tendre...

Moustafette 25/02/2007 15:50

Le problème en fait, ce n'est pas la vieillesse, c'est surtout la vitesse à laquelle tout passe si vite .
Sylire, regarde donc à côté de mon nom et passe me voir !
 

Moustafette 25/02/2007 15:33

Heu...ça va pas tarder, 50 l'an prochain, j'ai du mal à y croire,passons, passons... ça m'angoisse, j'ai un sérieux problème avec le temps qui passe !!!!!
Revenons aux livres, avais-tu vu chez Amandine, sa critique de "les traces", c'était en janvier je crois, un petit roman que j'ai adoré et qui nous ramène à notre sujet, je te le recommande.(Désolée Sylire et Amandine, je ne me suis pas encore penchée sur le dossier " faire des liens dans les commentaires "!)

sylire 25/02/2007 15:40

A 50 ans on n' est pas encore une vieille dame ! La vieille dame de mon livre à 70 ans environ je pense. Merci pour ta suggestion. Je ne me souviens pas de cet article. J'irai voir. Pour les liens, il faut faire un "copier-coller" avec l'adresse là haut.
N'as-tu pas envie Moustafette de te lancer dans l'aventure du blog ?

Moustafette 25/02/2007 15:00

Oui, les macarons ça va bien avec les vieilles dames !!!

sylire 25/02/2007 15:05

Serais-tu une vieille dame Moustafette ?