Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 23:00
 Un petit déjeuner qui change de l'ordinaire !
    
Il y a quelques jours, j’ai « sèché » le bureau pour participer à une rencontre organisée par la bibliothèque de ma ville, dans le cadre du Prix INTER-CE.
A notre arrivée à la bibliothèque, nous avons pris place autour d’une table basse dressée pour le petit déjeuner et avons attendu notre hôteLucBassong une petite demi-heure en papotant. A son arrivée, Luc Bassong s’est intégré très facilement à notre petit cercle d’une dizaine de personnes et la conversation a repris de façon tout aussi conviviale.
Il nous a expliqué son parcours d’écrivain. Fils d’immigré, il a vécu en région parisienne entouré de livres. Son père était économiste, le niveau culturel dans lequel il a vécu était donc assez élevé.
 A l’âge de quinze ans il écrit une pièce de théâtre qu’il poste à Radio France comme on jette une bouteille à la mer. Et là, grand coup de chance, un producteur le convoque, ne retient pas sa pièce mais lui donne de précieux conseils. Il se remet au travail et cinq ans plus tard renouvelle sa tentative. Cette fois, la pièce est retenue et il signe son premier contrat. L’ennui, c’est que cette activité est irrégulière et ne nourrit pas son homme. Lassé des petits boulots qu’il doit accomplir pour boucler ses fins de mois, il reprend ses études et devient informaticien, métier qu’il occupe aujourd’hui en continuant à écrire dès qu’il a un moment.
*
Comment immigrer en France en 20 leçons  (éditions Max Milo) est son « vrai » premier roman. Il avait envie d’aborder ce sujet douloureux, qui le touche et l’interpelle, mais sans faire pleurer les gens. Il a donc choisi de donner la parole à Isaac, africain candidat à l’immigration, qui rêve depuis toujours de venir en France et se sent prêt pour cela à quitter femme et enfants. La première partie du livre « leçons et exercice » se déroule en Afrique où nous suivons Isaac dans ses démarches semées d’embûches. Parallèlement, nous vivons avec lui une série d’aventures assez cocasses dans une Afrique haute en couleur.
 La deuxième partie « corrigés », évoque la désillusion d’Isaac quand il arrive en France : « Un an à Paris, à envier les chiens et les chats parce qu’ils avaient un toit, de quoi manger et l’affection de leurs maîtres, il a de quoi devenir fou.» 
Quelques titres de chapitres pour vous donner le ton du livre, que personnellement j’ai bien aimé :
-                          -   On n’obtient pas son visa chez le marabout.
-                          -   Mouton noir montrera patte blanche.
-                          -   Tout caméléon ignore sa couleur. 
-                         -     Soyez sérieux, continuez à bluffer.
-                       -    Nagez avec un requin, vous finirez dans son estomac.
 **
Après avoir parlé de son roman, Luc Bassong a évoqué avec humour une expérience professionnelle d’un an au Cameroun. Il nous a livré quelques anecdotes assez ahurissantes pour nous européens. Un exemple : quand un problème se présentait au sein de l’entreprise dans laquelle il travaillait, plutôt que de chercher une solution, le directeur convoquait le personnel pour une séance de prières collectives ! Luc Bassong a fini par démissionner car c’était trop compliqué pour lui s’adapter aux mentalités et surtout parce qu’il ne supportait pas la corruption qui règne dans les couches supérieures de la société et contre laquelle il est impossible de lutter.
Nous avons ensuite échangé de façon très conviviale sur son métier d’écrivain, ses lectures (il aime beaucoup les romans historiques)… Il s’est intéressé à notre comité de lecture ainsi qu’à l’expérience d’écriture de l’une d’entre-nous. Il a quitté la bibliothèque avec la plaquette des coups de cœur du comité de lecture, visiblement ravi de sa matinée… C’était réciproque !
 La dure réalité du bureau m’a rattrapée l’après-midi. J’avais une réunion tout de suite en arrivant et au bout d’un moment, quelqu’un m’a demandé si je me sentais bien. J’étais complètement à côté de la plaque !
 Joëlle a participé à une rencontre avec Luc Bassong, également dans le cadre de ce prix, mais dans une autre ville.
 *

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gambadou 05/04/2007 21:50

Merci de nous faire partager cette rencontre. Je note son nom, sa façon d'aborder les choses m'a l'air très sympatique.

sylire 05/04/2007 22:10

Il est très sympa, et j'aime beaucoup son humour !

Florinette 05/04/2007 18:28

C'est dommage que ma bibliothèque n'en organise pas si souvent ce genre de rencontre, car j'adorerais y participer. Rencontrer des gens intéressants, discuter avec eux autour d'un bon café, garantit une bien belle matinée et là c'est sûr que je "sècherais" très souvent le bureau ! ;-o)

sylire 05/04/2007 18:35

Florinette  peut-être pourrais-tu le leur suggerer ?
Sinon essaye de te renseigner auprès d'autres bibliothèques, librairies... Il n'y a pas forcément beaucoup de pub autour de ce genre de manifestations car elles n'attirent pas la foule !

Joelle 05/04/2007 17:59

Bien sûr que je ferai un compte-rendu :)

sylire 05/04/2007 18:08

Je m'en doutais bien mais je ne voulais pas avoir l'air de te l'imposer  :-)
Merci Joelle !

Joelle 05/04/2007 11:51

La prochaine conférence ici, avec des auteurs du prix CEZAM, sera avec Sylvie Robic (Les doigts écorchés) et ensuite ce sera Bernard Foglino (Le théâtre des rêves). Je compte bien aller aux deux :)

sylire 05/04/2007 13:17

Sylvie Robic ne vient pas dans le Nord, j'irai lire ton compte-rendu  de rencontre(si tu en fais un) avec grand intérêt. Je n'ai pas encore lu son livre
 

beatrix delarue 05/04/2007 09:17

Quelle chance Sylvie , quelle matinée!  je pense que c'est une belle expérience de ce témoignage. De plus il a l'ai d'avoir présenté un problème important avec des notes d'humour. Je ne le connaissais que de nom donc je note et je le lirai surement.

sylire 05/04/2007 13:16

Alice et Béatrix : c'est un livre c'est se lit très facilement, et qui arrive ,grâce à l'humour, à faire passer des messages. Ce que j'ai bien aimé aussi chez lui lors de la rencontre c'est la distance qu'il prend vis à vis de la classe politique. Il est vrai que sur un sujet pareil, en période  électorale, il y aurait risque pour lui d'être utilisé.